SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

2 octobre 2017

Haïti : que des bonnes nouvelles !

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant haïtien

Face à la violence inhabituellle des ouragans de ce mois de septembre, Haïti a retenu son souffle. Mais jusqu’à présent, les cyclones qui se sont succédé dans les Caraibes ont épargné Haïti. Seuls quelques débuts d’inondation on été enregistrés dans le nord de l’île, sans réelle gravité.
Tout le monde respire, pas de catastrophe cette année ! Malheureusement, comme on le sait, toutes les îles n’ont pas eu la chance d’être épargnées…

L’autre nouvelle que nous voulons partager avec vous, ce sont les bons résultats obtenus par l’école Saint-Alphonse aux deux examens d’Etat, l’équivalent de notre BEPC en fin de 9ème année et le baccalauréat en fin de Terminale, appelée Philo en Haïti.
Collégiennes du bidonville de Cité Soleil scolarisées à l'école St Alphonse en Haïti Nous affichons :
 - 100 % de réussite à l’examen de fin de 9ème année : les 46 élèves présentés ont réussi leur Brevet.
 - Près de 70 % de réussite au Baccalauréat : sur les 22 candidats, 15 sont réussi
C’est une belle récompense pour les enseignants et pour la Direction qui voient ainsi le résultat du travail mené avec les élèves. C’est la récompense de plusieurs années d’efforts pour donner le meilleur aux enfants de Cité Soleil. L’école Saint-Alphonse reste pour les familles un pôle d’attraction très fort.

Lire la suite...

20 septembre 2017

A Goma, une promotion se prépare pour l’examen final, la suivante est déjà prête à prendre le relais.

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Les jours pour la Promotion 2015 sont maintenant comptés. Tout le monde prépare l’examen final en attendant de passer devant le jury qui leur décernera leur diplôme. La formation des promotions précédentes se faisait sur une seule année. En 2015, Aprojed avait proposé de les faire durer sur deux années. Ce choix est le bon.
Famille d'enfants soldats réunifiés à Goma, En effet, cette année supplémentaire permet un travail en profondeur avec les jeunes et leur famille. Au-delà de la formation, il ne faut pas oublier qu’ils ont

Lire la suite...

15 septembre 2017

RD Congo : nos enfants des rues bacheliers !

en savoir plus sur ce centre d'accueil pour enfants des rues à Kinshasa

Des enfants des rues lauréats du baccalauréat au Congo

Il y a peu de temps encore, ils étaient dans la rue.
Aujourd’hui, ils sont diplômés d’état !!

En juillet 2017, 13 jeunes de la rue que nous avons réunifiés dans leur famille ont présenté et réussi leur diplôme d’état après six années d’école secondaire. Ces jeunes, qui étaient condamnés à vivre dans la rue comme des exclus et des marginaux, ont pu retrouver leur fierté et leur dignité et révéler tous leurs talents.

Ils sont pour tous les enfants encore dans la rue une espérance et un modèle. Témoignages vivants que tout est possible, ils permettront à d’autres jeunes de suivre le même chemin et de se forger grâce à leur volonté un avenir digne de ce nom, pour eux-mêmes et pour leur famille.

Lire la suite...

13 juillet 2017

Madagascar : examens de fin d'année au Centre Akany Aina

en savoir plus : parrainer des enfants malgaches.

Cette année, la date officielle du départ en vacances était fixée au 8 juillet. Mais pour les enfants d'Akany Aina, les activités scolaires continuent sur un rythme soutenu. Les examens de passage de fin d’année scolaire auront lieu fin juillet pour tous les enfanst qui ne présentent pas un examen d'état.
Les enfants de 3ème doivent se présenter aux épreuves du BEPC fin juillet et poursuivent leurs révisions pour réussir au mieux cet examen.
Enfants de Madagascar scolarisés à l'école Akany Aina d'Ambatolampy Quant aux enfants de CM2, ils ont passé le CEPE jumelé avec l'examen d'entrée en 6ème le 20 juin dernier, conformément au calendrier prévu par le Ministère de l’Education Nationale.

Lire la suite...

11 juillet 2017

En Haïti, les vacances ont aussi commencé.

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant haïtien

Petits et grands ont terminé l’année scolaire.
La fin de l’année est toujours tendue. Les enseignants veulent s’assurer que le programme sera bien terminé, les élèves espèrent monter en classe supérieure. On révise pour les derniers contrôles qui peuvent être déterminants pour certains. Au niveau de la Direction, on espère que le bilan qui sera dressé sera bon.

Tous les élèves qui étaient en classe d’examen ont achevé leurs épreuves. Il ne reste plus qu’à être patients et attendre les résultats qui mettront encore plusieurs semaines avant d’être publiés.
Ecoliers de l'école maternelle St Alphonse dans le bidonville de Cité Soleil en Haïti

Lire la suite...

28 juin 2017

Bain de boue pour les enfants Pygmées de Bipindi !

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Cameroun

Bain de boue pour les enfants Pygmées Bagyeli de Bipindi au Cameroun Après le bain de boue, une douche pour les enfants Pygmées Bagyeli de Bipindi au Cameroun
Quand il fait très chaud, les jeunes Pygmées du Fondaf ont une habitude très étonnante : un bon bain de boue les rafraîchit...


Et quand on enlève la boue, ça rafraîchit encore plus !

se renseigner sur le parrainage d'un enfant Pygmée au Cameroun

19 juin 2017

Madagascar : célébration des 20 ans du Centre Akany Aina

en savoir plus : parrainer des enfants malgaches.

Trois sourires d'enfants de Madagascar, élèves à l'école Akany Aina d'Ambatolampy
L’Assemblée des éducateurs et des représentants des parents a exprimé, au début du mois de mai 2017, le souhait que soit célébré de façon marquante le 20ème Anniversaire du Centre Social et Educatif AKANY AINA (1997 – 2017).
En réponse, les fondateurs du Centre Aimé et Hary ont suggéré que cet anniversaire pourrait être l’occasion de redonner un peu de fraîcheur aux installations et d’améliorer le cadre de vie scolaire des enfants. C’est ainsi qu’il avait été décidé d’engager à court terme les travaux suivants :
   • réhabilitation complète des anciennes toilettes des enfants,
   • réparation du mur de la façade sud du grand bâtiment scolaire (dont la construction avait été financée par SOS Enfants),
   • renouvellement de la peinture de ce même mur et d’autres murs ainsi que des salles de classe, dans la mesure du possible.

Lire la suite...

16 mai 2017

Goma : bientôt la fin de la Promotion !

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Nos apprentis ont fait ces dernières semaines des progrès considérables !
Ils manient les outils avec beaucoup d’assurance, on les sent très à l’aise dans les exercices pratiques.

Cela fera bientôt deux ans que nous sommes ensemble. L’équipe pédagogique se félicite d’avoir décidé d’allonger la durée de formation et d’avoir intégré le stage pratique au sein de l’atelier Aprojed.
Travail des apprentis menuisiers à Goma Auparavant, les jeunes réalisaient ce stage dans des ateliers de la ville. Mais les apprentis n’étaient pas toujours très bien encadrés et il arrivait que certains perdent un peu de temps.

Lire la suite...

10 mai 2017

En route pour une nouvelle année scolaire au Dolpo

en savoir plus sur notre école tibétaine au Népal

C’est sous la neige, dans un climat particulièrement hivernal, que les enseignants ont entamé cette année le long périple qui les a amenés jusqu’à la vallée de Panzang dans le Haut-Dolpo.
Enfant Tibétain de la vallée de Panzang dans le Haut-Dolpo au Népal Le trajet a été long, par avion de Katmadou jusqu’à Dunaï, chef-lieu de district, puis à pied jusqu’à Ting Kyu pour les uns, Shimengaon pour les autres. Il faut compter une dizaine de jours pour passer tous les cols et arriver à l’école, la marche est très ralentie quand il y a de la neige. Et en début de saison, il est toujours très difficile de trouver des porteurs, des chevaux et des yacks, ce qui ralentit encore le voyage.

Cette année, la caravane était plus importante que d’habitude. En effet, l’école de Ting Kyu comportera une classe de plus, la classe 6, premier niveau du collège. Ceci implique un renfort de l’équipe pédagogique ainsi que l’apport de matériel scolaire supplémentaire.

Lire la suite...

3 mai 2017

Au Burkina, l'école de la deuxième chance

en savoir plus : parrainer un enfant au Burkina Faso

L’AZN est un groupement de onze villages. Le CIER qui encadre les programmes scolaires permet la scolarisation des enfants au Primaire, au Secondaire et pour certains à l’Université.
Elèves des écoles de la région de Guié au Bukina Faso Depuis que le CIER a mis en place le système de parrainages scolaires, SOS Enfants s’est engagé à ses côtés, avec le soutien de ses fidèles parrains et marraines, pour permettre l’accès à l’éducation au plus grand nombre. Ce sont ainsi des milliers d’enfants qui ont pu être scolarisés.
Malheureusement, il reste encore des enfants qui n’ont toujours pas accès à l’école.
Et un autre constat s’impose, certains abandonnent avant d’avoir terminé leur cycle du primaire. Plusieurs raisons à cela : la plus fréquente est d’ordre économique mais le découragement de l’enfant est bien souvent en cause. Les classes de CP sont surchargées et accueillent parfois plus de 80 élèves. Comment trouver sa place dans ces conditions lorsque l’on a besoin d’un peu plus d’encadrement ?

On perd vite pied, on ne trouve pas d’aide à la maison car la famille est souvent analphabète et, peu à peu, on se résigne à abandonner …

Lire la suite...

25 avril 2017

Alphabétisation des filles de la rue à Kinshasa

en savoir plus sur ce centre pour enfants des rues à Kinshasa

Alphabétisation des filles de la rue au Centre Ndako Ya Biso à Kinshasa Parmi les activités que Ndako Ya Biso propose aux filles hébergées dans le centre qui leur est réservé, l’alphabétisation occupe une place centrale pour leur épanouissement. Elle a lieu quatre fois par semaine. Cette activité permet aux enfants de retrouver un équilibre, une estime de soi, de se considérer et en même temps de réaliser quelque chose d’important.

Dans la rue, la majorité d’entre elles ont perdu tout bon sens et elles ont toutes perdu le goût d’apprendre. Une fois accueillies au Centre Ndako Ya Biso, elles sont remises en confiance, avec difficulté pour certaines, plus facilement pour d’autres. Après un temps d’apprivoisement et d’encouragement, elles acceptent toutes les premières séances de remise à niveau.

Les résultats sont probants : celles qui présentaient des difficultés font preuve de leurs capacités et se rendent compte qu’elles obtiennent des résultats et sont capables d’apprendre et de bien faire.

Lire la suite...

24 avril 2017

Audiovisuel et numérique au Centre Akany Aina

en savoir plus : parrainer des enfants malgaches.

Au début du mois de février, l’arrivée des pluies tant attendues a fait la joie de tous, en particulier des agriculteurs et des éleveurs. A la même époque, la rupture du câble de la fibre optique, en pleine mer, à quelques dizaines de kilomètres de la côte sud-ouest de Madagascar, a engendré une panne sur l’île : les malgaches ont été empêchés de communiquer par Internet avec le reste du monde ; Akany Aina n’a pas été épargné. Plusieurs semaines de travaux ont été nécessaires pour réparer.
Sourire d'enfants malgaches, élèves à l'école Akany Aina d'Ambatolampy à Madagascar Il faut revenir sur l’amélioration du cadre éducatif et culturel de notre école grâce à l’ouverture du département audio-visuel dont nous vous avons précédemment parlé. Ce support de divertissement et d’instruction, adapté aux besoins et au niveau des enfants, est une réussite : par exemple, après le repas de midi au réfectoire, les enfants accourent tous à la grande salle pour regarder des émissions à la télévision. Beaucoup de parents reconnaissants nous rapportent : « Quand les enfants arrivent à la maison le soir, ils nous racontent ce qu’ils ont vu à la télé à Akany Aina. C’est merveilleux ! ».

Lire la suite...

20 avril 2017

Cameroun : la bananeraie des enfants Pygmées

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Cameroun

Ce mois-ci, les enfants ont participé à la plantation de la bananeraie du Foyer. C'est éducatif et puis il y aura des bananes à manger l'an prochain !

L'équipe des défricheurs en action : il y a de grosses touffes qui résistent !
Défrichage de la brousse par les enfants Pygmées Bagyeli

Lire la suite...

16 avril 2017

Courriers de Pâques des orphelines de Madagascar

en savoir plus sur le parrainage de l'orphelinat Ste Marie à Madagascar

Comme tous les ans, les orphelines de Madagascar ont pris leurs plumes et leurs crayons pour souhaiter de Joyeuses Pâques à leurs parrains et Marraines. Dessins ou petites lettres, elles y ont mis tout leur cœur, chacune avec son propre style. Nous vous en présentons un un florilège choisi.
Lettre d'une orpheline de Madagascar à sa maraine pour Pâques

Lire la suite...

12 avril 2017

Goma : la promotion de menuisiers 2015suit son cours

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Nos apprentis ont fait ces dernières semaines des progrès considérables ! Ils manient les outils avec beaucoup d’assurance, on les sent très à l’aise dans les exercices pratiques.
Travail des apprentis menuisiers à l'atelier APROJED de Goma, RD Congo
Cela fera bientôt deux ans que nous sommes ensemble. L’équipe pédagogique se félicite d’avoir décidé d’allonger la durée de formation et d’avoir intégré le stage pratique au sein de l’atelier Aprojed. Auparavant, les jeunes réalisaient ce stage dans des ateliers de la ville. Mais les apprentis n’étaient pas toujours très bien encadrés et il arrivait que certains perdent un peu de temps.

Là le groupe est resté très soudé. Des liens se sont renforcés au cours de ces dix huit mois passés ensemble. Deux de nos apprentis sont devenus orphelins au cours de l’année 2016 après le décès brutal de leur maman, tous ont partagé leur peine et les ont entourés.

Lire la suite...

17 mars 2017

Passage du violent cyclone Enawo sur Madagascar

en savoir plus sur l'orphelinat de l'Ile Ste Marie à Madagascar

Le 7 mars, le cyclone Enawo frappait Madagascar de plein fouet. Le bilan officiel est lourd et fait état de 81 morts, 253 blessés et plus de 430 000 sinistrés. Chacune des communautés des Filles de Marie vous raconte comment elles ont vécu le passage de ce cyclone. Hormis à Antalaha, les dégâts ne sont pas importants mais la flambée des prix consécutive à la perte des cultures, en particulier du riz, pénalise lourdement le budget déjà précaire de nos orphelinats.

Orphelinat d’Antalaha

Dégâts causés à Antalaha par le passage du cyclone Enawo sur MadagascarEnawo, le cyclone tropical intense à battu Antalaha notre ville. La vie de nos enfants et la nôtre n’ont pas été endommagées grâce à Dieu. Mais le cyclone a fait beaucoup de sinistrés et beaucoup de dégâts ici.
Le mur de l’Orphelinat s’est effondré sur 90m, la cour est défoncée ainsi que quelques portes de l’Orphelinat qui sont très endommagées.
De nombreuses tôles du toit de la cuisine se sont envolées et elles ont disparu. Les voleurs en ont profité et notre grange est détruite, nous avons besoin d’aide dans l’immédiat.

Chers amis, nous sommes terrassés, mais vivants. Nous sommes isolés mais pas seuls parce que vous êtes avec nous. L’espoir nous fait vivre debout.
Chers bienfaiteurs, en vous faisant confiance, nous osons vous demander de l’aide car nous sommes impuissants.

Nous restons à votre écoute. Merci !

Sœur Marie-Léonide

Lire la suite...

10 mars 2017

Cameroun : un code secret décrypté à Bipindi

Un code secret décrypté !

A Bipindi, dans la cour du Foyer, quand on entend les jeunes Pygmées épeler des lettres isolées, ce n'est pas toujours pour réviser l'alphabet ...
Les animateurs ont fini par comprendre qu'il s'agit d'un signal d'alerte :

« A ! » signifie : « Alain, le surveillant général, arrive »
« J ! » signifie : « Johanne, la directrice, arrive »
Rammasage des papiers dans la cour du Fondaf par les enfants Pygmées Bagyeli de Bipindi au Cameroun

« A ! A ! A ! A ! »
Alain est venu réquisitionner pour ramasser les papiers !

Lire la suite...

7 mars 2017

Le Carnaval s'invite à l'école St Alphonse en Haïti

en savoir plus sur les enfants de Haïti


Carnaval des étudiants à l'école St Alphonse, bidonville de Cité Soleil en Haïti Pour la première fois cette année, les écoles du Groupe scolaire Saint-Alphonse en Haïti ont organisé une grande fête à l’occasion du Carnaval.

Le 24 février a été pour tous les élèves une très belle journée dont ils se souviendront longtemps...
Carnaval en Haïti : Lire la suite...

20 février 2017

Les enfants Pygmées et le jeu de billes

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Cameroun

Au Foyer des Pygmées Bagyeli de Bipindi, le 3ème trimestre a vu l'arrivée d'une nouvelle mode :

Le jeu de billes !

Les enfants Pygmées Bagyeli du Foyer de Bipindi adorent jouer aux billes
Les grands, les petits, les garçons et les filles : tout le monde y joue !
Un enfant Pygmée Bagyeli du Foyer de Bipindi joue aux billes

Lire la suite...

15 février 2017

Un trimestre plein de surprises au Burkina Faso

en savoir plus sur le parrainage de nos enfants du Burkina Faso

Cette année, 2 800 élèves sont répartis dans les différentes classes des 13 écoles encadrées par l'AZN.
Elèves des écoles de la région de Guié au Bukina Faso Comme chaque année, le nombre de filles égale celui des garçons.

Les enseignants, l’équipe du CIER de l'AZN, tout le monde s’est mobilisé pour que le premier trimestre se passe au mieux.

Lire la suite...

31 janvier 2017

Noël 2016, les enfants d'Akany Aina à l'honneur

en savoir plus sur le parrainage d'écoliers malgaches.

Les premières pluies estivales en début de novembre ont été finalement trompeuses. Plus de pluie depuis la mi-novembre jusqu’au départ des enfants en vacances, le 23 Décembre dernier. Les plantes vivrières des champs en ont payé les frais et les travaux rizicoles sont considérablement en retard par rapport à d’ordinaire. Les récoltes sont ainsi loin d’être prometteuses pour l’année culturale en cours (octobre – avril 2017).
Sourires d'enfants malgaches, les élèves de l'école Akany Aina à MadagascarEt c’est sous le poids d’une chaleur pratiquement suffocante et sans la moindre goutte de pluie que les enfants ont affronté la période des examens trimestriels de la mi-décembre 2016. Malgré cela, tant bien que mal, le premier trimestre de cette année en cours s’est bien terminé. Pas d’abandon scolaire jusqu’ici.

Comme d’habitude, une assemblée générale des parents d’élèves a été organisée à la fin du trimestre scolaire. Les parents et tuteurs ont été invités le jeudi 22 décembre 2016 de 8 heures à 12 heures à une grande réunion festive qui comportait quatre parties :

Lire la suite...

21 janvier 2017

Encadrement récréatif pendant les vacances au Rwanda

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant vulnérable au Rwanda

L’année scolaire au Rwanda s’achève au mois de novembre pour reprendre fin janvier. Deux longs mois de vacances pour les enfants...
Enfants vulnérables, enfants des rues et orphelins de Gisenyi au Rwanda
Sauf que le mot « vacances » n’a pas la même résonnance pour les enfants du Point d’Ecoute. Pour eux, c’est synonyme de travail dans les parcelles, de recherche d’un petit job pour soutenir sa famille, comme par exemple transporter sur la tête des cannes à sucre. A tout âge, un enfant a des tâches ménagères qui lui sont réservées. Et plus encore durant les vacances...

Au Rwanda, vacances ne signifie en rien loisirs !

C’est dire la joie de ces enfants lorsqu’on leur a annoncé que trois semaines d’encadrement et d’activités ludiques, ce qu’on appellerait chez nous un centre aéré, seraient organisées pour eux au mois de décembre !

Lire la suite...

15 janvier 2017

Haiti : une rentrée de janvier remplie d'espoir

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant haïtien

Le lundi 9 janvier, les élèves haïtiens reprenaient le chemin de l’école. Heureux de retrouver leur école.
Il faut bien dire que le 1er trimestre a été tellement difficile que tout le monde, parents, enseignants et élèves espèrent un peu de répit.
Enfants de l'école St Alphonse dans le bidonville de Cité Soleil en HaïtiLa situation sécuritaire au sein de bidonville de Cité Soleil est bonne en ce moment. Les premiers mois de l’année 2016 avaient été tellement critiques que tout le monde apprécie à sa juste mesure cette belle accalmie.

Les conséquences du cyclone Matthew par contre sont toujours très fortement ressenties par la population. Le coût de la vie ne cesse d’augmenter, les prix des denrées alimentaires restent toujours à un niveau élevé. Les familles du bidonville souffrent, les enfants encore plus. C’est pour cela que les rentrées sont vécues comme des événements heureux !

Lire la suite...

12 janvier 2017

Remise de matériel pédagogique à l'école de Namassa

en savoir plus sur le parrainage de nos enfants du Burkina Faso

L’école de Namassa, que vous connaissez tous maintenant grâce au dynamisme de son directeur, a bénéficié d’une remise de matériel pédagogique et de fournitures spécifiques au grand bonheur de tous.
Remise de matériel pédagogique pour la rentrée scolaire 2016 à l'école de Namassa au Bukina Faso Il faut savoir que les écoles rurales sont rarement dotées de supports pédagogiques et que, de plus, les élèves n’ont pas de manuels scolaires.

Comment imaginer les frontières de son pays sans jamais avoir vu une carte ? Et comment parler du corps humain sans images, sans photos ?

Lire la suite...

10 janvier 2017

Dessins et lettres de nos enfants du Népal

en savoir plus sur le parrainage des Enfants Tibétains au Népal

A la fin de leur année scolaire, juste avant que leurs professeurs ne redescendent à Katmandou pour y passer l’hiver dans des conditions plus clémentes, les enfants de l’école de Ting Kyu ont préparé pour vous des dessins, accompagnées de gentilles lettres pour les plus grands. Les voici, en guise de vœux pour la Nouvelle Année.
Enfants du Haut-Dolpo, enclave tibétaine au Népal Voeux d'un enfant du Dolpo au Népal pour ses parrains et marraines

Lire la suite...

6 janvier 2017

Les voeux des Pygmées Bagyeli au Cameroun

en savoir plus sur le parrainage d'enfants du Cameroun

Les jeunes Pygmées Bagyeli pensionnaires au Fondaf de Bipindi au Cameroun Les enfants Pygmées Bagyeli du Foyer de Bipindi et toute l'équipe des animateurs du FONDAF vous adressent leurs meilleurs vœux pour l'année 2017 !!!

Lire la suite...

3 janvier 2017

Noël et Bonne Année 2017 à Ndako Ya Biso

en savoir plus sur le parrainage des enfants des rues de Kinshasa.

Depuis de nombreuses années déjà, nous avons l’habitude de dire :
« pas d’enfant dans la rue le jour de Noël » et nous cherchons à sensibiliser nos amis et nos connaissances du quartier et de la paroisse à pouvoir accueillir un enfant de la rue pour la journée de Noël.
Comme chaque année, nous avons commencé par acheter des vêtements neufs pour que chacun trouve sa joie et sa dignité ce jour-là.
Noêl des enfants des rues à Kinshasa La veille de Noël, tous les enfants ont mis leurs beaux habits et sont montés ensemble jusqu’à la paroisse Sainte Christine pour participer à la messe des enfants à 18h. Ils étaient cette année 53 enfants, c’était un bon groupe dans l’église. Au départ, ils étaient un peu intimidés mais le prêtre les a bien accueillis, leur a dit sa joie de les recevoir et puis, ils ont pu chanter et danser avec l’assemblée présente, puis aller admirer la crèche de Noël avec le petit Jésus dormant dans la paille d’une mangeoire, un peu comme eux....
A la sortie de la messe, ils ont partagé une boisson sucrée et un gâteau avant de redescendre dormir au Centre jusqu’au lendemain.

Et le jour de Noël, ils se sont retrouvés dans la cour de l’école Sainte Christine, vêtus de leurs beaux habits, là où les familles sont venues les inviter. Certains avaient un peu peur : « Est-ce qu’ils ne vont pas nous battre et nous injurier comme notre propre famille ? », mais nous les avions rassurés et chacun a pu être invité dans une famille.

Lire la suite...

26 décembre 2016

Un Noël heureux pour les enfants soldats démobilisés

en savoir plus sur le parrainage des enfants soldats à Goma

Le mois de décembre était un peu sous tension pour nos jeunes et l’équipe Aprojed. Cela pour deux raisons :
- Une d’ordre politique, la journée du 19 décembre était attendue et redoutée par toute la population. C’était le jour de la fin du mandat du Président Kabila, qui ne peut plus se représenter mais refuse pourtant de quitter la présidence. Les négociations pour mettre en place une transition en attendant l’organisation de prochaines élections n’ont toujours pas abouti et le pays entier savait que le 19 décembre serait une date fatidique où les pires émeutes et exactions étaient à craindre.
- Une d’ordre plus légère, l’excitation des enfants à l’approche de Noël. Tous avaient en mémoire la belle journée de l’année dernière.
D’un commun accord, en raison du climat politique et social attendu, la journée de fête a été organisée le 17 décembre au lieu du 24 initialement prévu.
Fête de Noël pour les enfants soldats démobilisés à Goma en RD Congo Quelle belle journée ce 17 décembre !
L’équipe Aprojed a accueilli les apprentis ainsi que leurs parents venus partager ce moment convivial, voire même familial tant les animateurs sont considérés comme faisant partie de la famille.

Lire la suite...

15 décembre 2016

Apprentissage de l'écriture pour les jeunes Pygmées

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Cameroun

Les plus jeunes Pygmées Bagyeli des classes préscolaires apprennent à lire et à écrire, un difficile apprentissage pour ces enfants de la forêt...
Les jeunes Pygmées du Fondaf Bipindi apprennent à écrire

La difficile courbe du « S » majuscule...
Au Foyer de Bipindi au Cameroun, les enfants Pygmées Bagyeli font l'apprentissage de l'écriture dans les classes précolaires ORA
et son étrange transformation en minuscule.
Apprentissage de l'écriture par les enfants Pygmées Bagyeli du Foyer de Bipindi au Cameroun Et voilà le travail !!!

se renseigner sur le parrainage d'un enfant Pygmée au Cameroun

10 décembre 2016

Une table de ping-pong pour les enfants Pygmées

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Cameroun

Au Foyer des Bagyeli, le 1er trimestre de cette année scolaire s'est bien passé, mais on a attendu impatiemment la fin des pluies pour se lancer dans une entreprise inédite à Bipindi : la construction d'une table de ping pong.
Construction d'une table de ping-pong par les enfants Pygmées Bagyeli du Foyer de Bipindi au Cameroun
Les jeunes Pygmées du Fondaf Bipindi au Cameroun fabriquent une table de ping-pong

Un sport individuel, certes, mais une fabrication en équipe !

D'abord, il a fallu réviser la notion de la mesure en centimètres...

Lire la suite...

- page 1 de 16