SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

14 juin 2018

Haïti : Une fin d’année scolaire sereine à Cité Soleil

en savoir plus : comment parrainer un enfant d'Haïti

Timouns du bidonville de Cité Soleil à Porte au Prince en Haïti La fin de l’année scolaire approche aussi pour les élèves haïtiens. Les enfants attendent les derniers contrôles qui valideront les changements de classe et ceux qui passeront dans les semaines à venir les examens d’état sont entrés dans la période des révisions fébriles : ce sont les élèves de 9ème année et bien sur ceux de Philo qui attendent les épreuves tant redoutées du baccalauréat.

Le mois de mai a connu, comme c’est désormais une tradition, une journée à la mer pour les élèves les plus méritants.
Cette sortie est l’événement sans doute le plus attendu de tous les élèves. Une occasion de monter dans un bus pour partir à la plage toute une journée.

Les familles de Cité Soleil ne vont jamais à la plage. Le déplacement coûte trop cher pour elles, c’est un luxe qu’elles ne peuvent se permettre.
Aussi dès que la date a été fixée et connue, tout le monde se projetait sur cette journée.

Lire la suite...

8 juin 2018

Fin d'année scolaire pour nos Pygmées du Cameroun

en savoir plus sur l'aide aux enfants Pygmées au Cameroun

À l'approche de la fin de l'année scolaire, on a multiplié les cours de soutien scolaire au Foyer de Bipindi pour aider à faire les devoirs et surtout assurer le passage en année supérieure.
Répétition de maths et révision des leçons pour les enfants Pygmées Bagyeli à Bipindi Résultat de ces efforts : deux lycéens du Fondaf ont obtenu la très convoitée citation au « Tableau d'Honneur ».

Lire la suite...

6 juin 2018

Aide alimentaire pour les enfants vulnérables au Rwanda

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Rwanda

Beaucoup d'efforts ont été menés ces dernières années pour assurer la sécurité alimentaire des familles d'orphelins du sida et d’enfants vulnérables. Néanmoins, le chemin est encore long pour les amener à une autonomie complète.
Orphelins du Rwanda La plupart des enfants vivent avec une maman elle-même malade, ou chez des grands-parents âgés et sans ressources, ou alors sont placés dans des familles d'accueil aux revenus bien souvent inexistants. Encore plus démunis, d’autres se retrouvent entièrement seuls, livrés à eux-mêmes, à la charge d’une sœur ou d’un frère aîné pour subvenir tant bien que mal à leurs besoins.

Ces enfants ont faim, le manque de nourriture est pour tous un problème crucial et l’un des principaux défis qu’ils doivent relever quotidiennement.

C’est pourquoi une aide alimentaire s’avère toujours nécessaire dans l’immédiat, dans le cadre de la prévention des malnutritions en général et pour assurer la couverture des besoins accrus de ceux qui vivent avec le VIH/SIDA.

Lire la suite...

26 mai 2018

Burkina : un repas chaque jour pour 1454 enfants

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

Nos cantines scolaires en situation d’urgence

La sécurité alimentaire au Burkina Faso n’est jamais totalement assurée. Les périodes, dites de soudure, entre deux récoltes sont toujours difficiles entre les mois d’août et octobre, les greniers familiaux se vident dramatiquement.

En octobre 2017, le bilan de la saison culturale apparaissait déjà comme alarmant. Après des premières pluies en avril et mai, les agriculteurs s’attendaient à une saison prometteuse de bonnes récoltes. Mais la réalité fut tout autre, avec un mois d’août exceptionnellement pauvre en pluies, suivi d’une longue sécheresse et l’apparition de chenilles sur le sorgho.

Au mois de février, les greniers des familles se vidaient. En parallèle, le prix des céréales et des denrées alimentaires augmentaient.
Repas des enfants, cantine scolaire de l'école de Guiè au Bukina Faso Au Burkina Faso, les écoles qui veulent mettre en place une cantine scolaire doivent s’en remettre à la participation des familles. Dans les zones sahéliennes, comme celle où se trouve l’AZN, c’est souvent au cours du 2ème trimestre que l’organisation de ces cantines se révèle nécessaire.

Lire la suite...

23 mai 2018

Une nouvelles année scolaire commence au Dolpo

en savoir plus sur le parrainage des enfants Tibétains au Népal

Rentrée scolaire au Népal
Fin avril, la Kula Mountain School de Ting Kyu et son annexe de Shimengaon ouvraient leurs portes pour une nouvelle année scolaire.
Enfants du Tibet sur le chemin de l'école au Népal Quelques jours plus tôt, la caravane des professeurs arrivait, chargée des précieux colis de matériel scolaire et de tout ce qu’il faut pour assurer la scolarité des 113 élèves de Ting-Kyu et des 60 enfants de Shimengaon.

Cette année encore, l’école de Ting Kyu comporte une classe supplémentaire, la classe 6, premier niveau du collège. Elle accueille 9 enfants, y compris ceux de Shimengaon, et comme leur rythme scolaire est plus soutenu qu’au primaire, ils sont tous hébergés à l’école en internat pour pouvoir mieux se concentrer sur leurs études.

Lire la suite...

15 mai 2018

Campagne d'état civil pour les enfants Pygmées au Cameroun

en savoir plus sur l'aide aux enfants Pygmées au Cameroun

Recensement des enfants Pygmées Bagyeli de la région de Bipindi au Cameroun Le recensement des enfants concernés par cette nouvelle campagne d'état civil a été effectué en avril et mai 2018 dans les villages Pygmées de la région de Bipindi à partir d'une première liste de 169 enfants établie par le FONDAF en 2017.

L'objet du recensement était de vérifier :
  • la domiciliation effective de chaque enfant
  • le nom et l'orthographe de chaque enfant
  • la date de naissance ou l'âge le plus vraisemblable de chaque enfant
  • la filiation avec les parents déclarés
  • les noms, âges, domiciliation et profession des parents déclarés

Lire la suite...

26 avril 2018

Madagascar : un 2ème trimestre festif au Centre Akany AIna

en savoir plus sur le parrainage d'enfants malgaches.

Sourires d'enfants malgaches, les élèves de l'école Akany Aina à Madagascar Le deuxième trimestre a commencé le 8 janvier pour les 450 enfants du Centre Akany Aina, dans le calme et la continuité des activités scolaires et parascolaires habituelles. Mais auparavant, tous les éducateurs se sont retrouvés le samedi 6 janvier pour l’évaluation du premier trimestre d’une part et la préparation du deuxième trimestre d’autre part. Ont ainsi été planifiées l’organisation des examens et celle d’une grande fête pour le 20ème Anniversaire du Centre Social et Éducatif Akany Aina. La date de cette commémoration a été fixée pendant la période officielle dite « Journées des Écoles » du 21 au 23 février. Il a été demandé aux professeurs de travailler sur des chorégraphies solennelles mais accessibles aux enfants en vue de ces festivités.

Lire la suite...

15 mars 2018

Rapport annuel des activités 2017

en savoir plus sur ce centre d'accueil pour enfants des rues à Kinshasa

L’année 2017 a été une année difficile pour la RDC, la crise économique s’aggravant parallèlement à une crise politique liée à la fin prévue du dernier mandat du président Kabila en décembre 2016. Cette situation a paralysé l’investissement économique et renforcé encore les difficultés de survie de la population. Les violences politiques ont été moins importantes qu’on ne le craignait et les mesures de précaution prises avec le Reejer et l’Unicef ont permis de protéger les 25 000 enfants de la rue de Kinshasa pendant les moments difficiles.
Les enfants des rues du Centre Ndako Ya Biso revendiquent les droits des enfants à Kinshasa En 2017, notre organisation est venue en aide à plus de mille enfants de la rue et leurs familles, sans compter les 276 grands ados et jeunes adultes accueillis et écoutés au cours de l’année dans le centre qui leur est réservé.

Lire la suite...

5 mars 2018

Cantines scolaires en situation d’urgence au Burkina

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

Nos cantines scolaires en situation d’urgence
Distribution d'eau à l'école de Guiè au Bukina Faso Au Burkina Faso, les écoles qui veulent mettre en place une cantine scolaire doivent s’en remettre à la participation des familles. Dans les zones sahéliennes, comme celle où se trouve l’AZN, c’est souvent au cours du 2ème trimestre que l’organisation de ces cantines se révèle nécessaire.
Le 1er trimestre de l’année scolaire correspond à la période des récoltes, les familles mangent à leur faim.

L’année 2017 a été une année qui a connu une pluviométrie très irrégulière. Certaines familles commencent à voir leurs greniers de céréales se vider.
Nous allons entrer dans une période critique.

Le problème épineux des repas de midi à l’école va se faire sentir.

Lire la suite...

14 février 2018

Rwanda : Rentrée scolaire réussie pour les 500 élèves du Point d'Ecoute !

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Rwanda

L’année scolaire au Rwanda se déroule différemment de la nôtre. Elle commence fin janvier pour se terminer au début du mois de novembre.
Enfants des rues du Rwanda Comme partout ailleurs dans le monde, sa préparation nécessite un important travail. Le Point d’Ecoute devient alors une vraie ruche où tout le monde s’active pour s’assurer que ce grand moment pour nos enfants sera bien un moment réussi.

Il faut tout d’abord vérifier que tous les documents sont en ordre avec les différentes écoles qui scolarisent les 500 élèves encadrés et accompagnés par le Point d’Ecoute.

Lire la suite...

10 février 2018

Népal : Dessins d'enfants

en savoir plus sur le parrainage d'enfants Tibétains au Népal

Enfants tibétains du Népal sur le chemin de l'école
L’année scolaire est à présent terminée pour les enfants du Haut Dolpo. Les cours ont cessé fin octobre, les enseignants sont redescendus dans la vallée. Ils ont rejoint Katmandou et, comme chaque année, il sont emprté avec eux les messages d’amitié et les remerciements des enfants de Ting Jyu et de Shimengaon. Ces lettres et ces dessins vous sont destinés, nous vous en reproduisons ici un petit florilège qui vous permettra d’apprécier les progrès accomplis !

Lire la suite...

31 janvier 2018

Haïti : une nouvelle année porteuse d’espoirs

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Le 1er trimestre s’est bien achevé le 22 décembre pour les 994 élèves du Groupe scolaire Saint-Alphonse (école du bidonville de Cité Soleil et celle de la Plaine Fourgy). La rentrée s’est faite le 8 janvier.
Fête de NoËl à l'école St Alphonse, bidonville de Cité Soleil en Haïti Comme c’est désormais la coutume, une grande fête de Noël a été organisée dans nos écoles à la fin du mois de décembre. Cette fête est pour tous les élèves un grand moment d’évasion, l’occasion de danser, chanter, ou tout simplement passer du bon temps avec leurs amis. On oublie alors le temps d’une journée les difficultés de la vie quotidienne.

Les excellents résultats enregistrés au cours de la précédente année scolaire motivent tant les élèves que leurs enseignants. On veut faire au moins aussi bien, voire mieux.

Lire la suite...

30 janvier 2018

Journée ordinaire d’un écolier au Burkina Faso

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

La journée d’un enfant commence très tôt au Burkina Faso, dès le lever du jour à 5 h du matin.
Enfants du Burkina Faso On se lève de très bonne heure car l’’école commence à 7h30 et il y a tellement de choses à faire avant …
Chacun a ses tâches bien définies selon son âge.

Une des premières choses à faire est d’aller puiser l’eau au forage à l’aide d’un jerrican pour faire sa toilette.

Lire la suite...

12 janvier 2018

Madagascar : Remerciements et voeux de l'Ile Ste Marie

Les orphelins de l'Ile Ste Marie à Madagascar vous offrent ces fruits pour Noël, bananes et litchis bien mûrs ! Les orphelins de l'Ile Ste Marie à Madagascar vous souhaitent la Bonne Année !

Lire la suite...

11 janvier 2018

Madagascar : Voeux des orphelines de Sambava

Fête du Nouvel-An pour les enfants de l'orphelinat de Sambava à Madagascar

A tous nos parrains et marraines de SOS Enfants, nous adressons nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2018.

Lire la suite...

10 janvier 2018

Madagascar: Remerciements des orphelins d'Amboangibé


Bonne Année 2018 à tous nos Parrains et Marraines
et merci de tout cœur pour votre aide !

Voeux de Noël et Bonne Année des enfants de l'orphelinat d'Amboangibé à Madagascar

Si vous le souhaitez, vous pouvez parrainer l'orphelinat d'Amboangibé.

9 janvier 2018

Madagascar : Noël et Nouvel-An à l'orphelinat de Majunga

Tri des brèdes par les enfants de l'orphelinat de Majunga à Madagascar

L’orphelinat de Majunga a organisé une petite fête pour Noël au cours de laquelle chacune a reçu un cadeau. Le Nouvel An a été fêté le 7 janvier, juste avant la rentrée des classes qui était le 8 janvier.

Lire la suite...

28 décembre 2017

Madagascar : Fête de Noël pour les orphelins d'Antalaha

Fête de Noël pour les enfants de l'orphelinat d'Antalaha à Madagascar Les enfants de l’orphelinat d’Antalaha disent un grand merci à leurs parrains et marraines pour leurs dons généreux grâce auxquels, comme beaucoup d’enfants de par le monde, ils ont eu une belle fête de Noël, avec un bon repas et des cadeaux.
Ils vous souhaitent à tous un Joyeux Noël et une très bonne année 2018, pour vous et vos familles.

Lire la suite...

25 décembre 2017

Madagascar : les voeux des enfants d'Akany Aina

LES ENFANTS D'AKANY AINA VOUS REMERCIENT ET
VOUS SOUHAITENT UN JOYEUX NOEL ET UNE TRES BONNE ANNEE
Le salut des enfants du Centre Akany Aina de Madagascar à leurs bienfaiteurs Avec leurs meilleurs voeux de BONHEUR et de PROSPERITE

Vous pouvez soutenir notre action en parrainant cette école malgache.

15 décembre 2017

Un premier trimestre bien rempli au Centre Akany Aina

en savoir plus sur le parrainage d'enfants malgaches

S’il y a une information à mettre en exergue, pour commencer, c’est sûrement celle-ci : le prix du kilo de riz a doublé depuis fin octobre ! Conséquence de la sécheresse de la dernière saison rizicole ? Ou conséquence d’une économie en déliquescence ? Quoi qu’il en soit, l’appauvrissement galopant de la grande majorité de la population malgache continue, hélas, d’être la règle …
Repas de midi pour les jeunes élèves de maternelle au centre Akany Aina à Madagascar Pour le moment, la cantine d’Akany Aina continue de fonctionner normalement et les enfants bénéficient tous d’un bon repas chaud à midi. Ce repas est vital pour eux, bien souvent le seul qu’ils prennent dans la journée. Mais pourrons-nous continuer à le leur offrir si les prix continuent à grimper ainsi ?...

Lire la suite...

16 novembre 2017

Goma : le jury décerne leur diplôme de menuisier à 20 lauréats

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Jury d'examen professionnel en menuiserie à Goma en RDC, promotion 2015 Le Jury composé de représentants du Gouverneur de la Province du Nord Kivu s’est réuni pendant 3 jours pour évaluer nos candidats.
Trois longues journées durant lesquelles tous ont fait de leur mieux…
Le premier jour, les épreuves concernaient sur les matières suivantes, notées sur 25 points au total :
  • FRANÇAIS
  • ECM : éducation civique et morale
  • ESE : éducation à la santé et environnement
  • ENTREPRENARIAT
Le deuxième et troisième jour étaient réservés aux examens de menuiserie proprement dits avec un oral sur 25 points et une épreuve pratique sur 75 points.

Lire la suite...

13 novembre 2017

Cameroun : un bon rythme scolaire au Fondaf Bipindi

en savoir plus sur ces enfants du Cameroun

Révisions des cours pour les élèves du collège et du lycée de Bipindi au CamerounLe rythme de l'année scolaire est à présent bien établie, les enfants Pygmées Bagyeli ont retrouvé leurs repères et leurs habitudes.

Les grands du secondaire ont repris le rythme quotidien de l'étude du soir et pendant les récréationns, les billes sont toujours autant plébiscitées.

Lire la suite...

8 novembre 2017

RDC : nouvelles du Village d'Enfants Bumi de Karavia

comment parrainer un orphelin d'Afrique

La quasi totalité des 140 enfants hébergés dans nos centres de Karavia et Kamalondo vont à l’école primaire. Une douzaine d’entre eux vont à la maternelle et trois tout petits de moins de trois ans restent à la maison avec leur éducatrice. 7 jeunes sont au cycle d’orientation à l’école secondaire tandis que 4 sont en formation dans différentes filières : mécanique générale, agriculture et coupe-couture.
Orphelins d'Afrique, les enfants vulnérables de Bumi en RD Congo Nous avons pu améliorer la vie quotidienne des enfants, leur alimentation et leur prise charge. Leur santé est un peu moins préoccupante qu’il y a quelque temps. Mais certains continuent à nous donner de gros soucis.

Le 21 septembre, en fin de matinée, une voisine de Bumi à Karavia vient avertir notre éducatrice qu’elle entend un bébé pleurer au bord de la rivière. Elle trouve dans un sac en plastique un bébé dont le cordon ombilical n’est pas tout à fait cicatrisé. Quelle chance pour ce bébé. Il aurait pu mourir étouffé dans ce sac par cette chaleur qui nous accable tous.

Lire la suite...

6 novembre 2017

Madagascar : à propos de l'épidémie de peste...

en savoir plus sur le parrainage d'enfants malgaches.

Une épidémie de peste sévit actuellement à Madagascar.
Enfants de Madagascar du Centre Akany Aina Certaines régions, comme Toamasina sur la Côte Est et Antananarivo (la capitale) sur les Hauts-Plateaux, sont affectées.

Notre région d’Ambatolampy, à 70 km de la capitale, est épargnée pour le moment : aucun cas signalé, pas de fermeture d’école …

Toutefois, les représentants locaux du Ministère de l’Éducation Nationale ont demandé aux directeurs d’établissements de mener des campagnes de sensibilisation auprès de tous leurs élèves en matière d’hygiène (propreté des lieux d’habitation et des sanitaires) et en matière de respect de l’environnement (éviter les feux de brousse qui chassent les rats et les poussent à rejoindre les lieux d’habitation humaine).

26 octobre 2017

Réinsertion des enfants des rues au Rwanda

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant vulnérable au Rwanda

Les familles et le Point d’Ecoute main dans la main
Enfants vulnérables et enfants des rues de Gisenyi au RwandaLa problématique des enfants des rues à Gisenyi a beaucoup évolué ces dernières années. Agissant de concert, les autorités administratives et les acteurs de la société civile ont mis en place des plans d’action pour tenter de résoudre ce problème. Avec l’aide de la police, tout est mis en œuvre aujourd’hui pour qu’il n’y ait plus d’enfants qui passent la nuit dans la rue.

Mais la cause qui conduit un enfant dans la rue reste toujours la même, douloureusement présente : la misère au sein de sa famille et le besoin de recherche de nourriture. Ce phénomène est encore plus marqué quand la maman est seule pour élever ses enfants.

Lire la suite...

24 octobre 2017

Rwanda : stabilisation des orphelins dans leur famille

savoir comment aider les orphelins du Sida

De par leur histoire même, les orphelins sont confrontés très jeunes à des réalités complexes et difficiles. Nous devons rester à leurs côtés pour les accompagner et les aider à surmonter toutes les épreuves qui s’abattent sur eux dès leur plus jeune âge.
Orphelins d'Afrique, les enfants vulnérables de Gisenyi au RwandaTous sont orphelins de père, mais bien trop souvent de mère aussi. Si leur mère est encore là, elle est la plupart du temps atteinte par le VIH elle aussi, faible et fatiguée, malade, avec de longues périodes où elle ne peut effectuer aucun travail.

L’occupation de ces mamans est toujours assez physique : elles cherchent des travaux ménagers à effectuer, se proposent sur les chantiers pour transporter l’eau, les briques, cherchent du travail dans les champs des autres, etc.

Certaines sont de petites commerçantes occasionnelles, elles se procurent comme elles peuvent des produits divers qu’elles essaient ensuite de revendre. Elles tentent désespérément de faire tourner un maigre stock de fruits, de légumes ou de charbon de bois qu’elles n’arrivent bien souvent pas à reconstituer

Lire la suite...

21 octobre 2017

RDC : rentrée scolaire à l'école Bumi de Karavia

comment aider les orphelins d'Afrique

Orphelins d'Afrique, les enfants vulnérables de Bumi en RD CongoA l’école Bumi de Karavia, comme chaque année, la rentrée scolaire prévue en septembre a démarré timidement et a duré jusqu’à mi-octobre. Par chance pour eux, les enfants les plus vulnérables du village sont parrainés et cela les aide bien pour la rentrée : pas de soucis, ils peuvent compter sur leurs parrains et marraines, les frais de scolarité sont pris en charge, le matériel scolaire et les uniformes leur sont fournis grâce à vous.

Mais les parents des enfants non parrainés se plaignent toujours de ne pas être prêts pour payer les frais scolaires, qui sont pourtant minimes comparés aux autres écoles.

Lire la suite...

14 octobre 2017

Népal : l’année scolaire avance au Dolpo

en savoir plus sur notre des école tibétaine au Népal

Groupe des élèves de la Kula Mountain School à Tinje, vallée de Panzang dans le Haut-Dolpo au Népal L’été se termine doucement au Dolpo et à la Kula Mountain School de Ting Kyu, on met les bouchées doubles pour terminer le programme à temps. Car dès que les premières neiges feront leur apparition, l’école devra fermer ses portes et les enseignants reprendront le chemin de la vallée pour se rendre à Katmandou.

Mais pour le moment, les 122 élèves travaillent d’arrache-pied. Ils n’ont pas de temps à perdre, leur apprentissage suit une méthode intensive en raison de la courte durée de l’année scolaire. Durant le dernier mois d’étude qui leur reste, ils terminent de voir le programme, approfondissent leurs connaissances et commencent à préparer les examens de fin d’année.

L’organisation du travail scolaire à la Kula Mountain School reste toujours la même, inchangée depuis les débuts de l’école. Dans toutes les classes, les enfants étudient sept matières, à raison de sept heures consacrées à chacune par semaine : népali, tibétain, anglais, mathématiques, sciences, sciences sociales et musique/danse.

Lire la suite...

9 octobre 2017

Kinshasa : deux millième enfant réintégré dans sa famille

en savoir plus sur ce centre d'accueil pour enfants des rues à Kinshasa

Christel, 2000ème enfant des rues réinsérée en famille par le Centre Ndako Ya Biso à Kinshasa Ce 9 octobre 2017, pour la 2000ème fois, notre centre d'accueil pour enfants de la rue Ndako Ya Biso a pu réintégrer un enfant dans sa famille. Le bourgmestre de notre commune de Makala a tenu à nous accompagner et à témoigner devant la télévision locale de l’importance de notre travail.

2000 enfants réintégrés en 13 années, avec un taux moyen de rechute de 10% seulement, ça peut paraître une goutte d'eau dans la mer, mais c’est une joie et une vraie espérance pour tous ces jeunes qui ont retrouvé leur place dans le groupe familial, leur dignité et un avenir professionnel.

Il s'agissait cette fois-ci de Christel Vividila, âgée de 13 ans, aînée de 4 enfants. Ses parents se sont séparés lorsqu'elle avait cinq ans, chacun s'est remarié avec un nouveau partenaire. Christel est d'abord restée chez son papa, puis elle est partie vivre quelques années chez sa tante paternelle avant de revenir chez le papa. Scolarisée en école primaire, elle n'était pas très bien suivie par sa famille et ne manifestait pas grand goût pour les études. Entraînée par une amie, elle s'est mise à fréquenter une bande de jeunes de la rue, à prendre de mauvaises habitudes et à s'initier au vol …

Lire la suite...

6 octobre 2017

Cameroun : Piste embourbée pour rejoindre le Fondaf

en savoir plus sur ces enfants du Cameroun

Piste embourbée au Cameroun pour rejoindre le Fondaf à BipindiDans la région de Bipindi, septembre et octobre, c'est le moment des grosses pluies et des bourbiers.
A plusieurs reprises, la piste menant de Kribi à Bipindi pour rejoindre le Fondaf a été coupée au moment du ravitaillement et on a craint de n'avoir plus rien à manger

Lire la suite...

- page 1 de 17