SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Séisme et ouragans en Haïti

Haïti ravagée par un violent séisme le 12 janvier 2010 - SOS Enfants met toutes ses forces dans le secours aux familles sinistrées et la reconstruction pour la reprise progressive des activités.

Fil des billets - Fil des commentaires

8 novembre 2016

Ouragan Matthew, 1 mois après son passage dévastateur

---> Pour participer à l'aide d'urgence pour Haïti ---> suivez ce lien

On estime à 2 millions le nombre de personnes affectées par le passage de Matthew le 4 octobre dernier.
Entre 80 à 95 % des plantations situées dans les zones traversées par le cyclone sont dévastées.
La situation alimentaire s’est très vite dégradée dans tout le pays. Le sud de l’île, le « grenier » d’Haïti étant détruit, la flambée des prix alimentaires n’a pas tardé à se montrer.

Notre 1ère action d’urgence mise en place grâce à votre soutien
Apporter chaque jour un repas chaud aux 650 élèves de notre école St Alphonse du bidonville de Cité Soleil jusqu’à la fin du mois d’octobre.
Cantine scolaire organisée à Cité Soleil pour soutenir les enfants après le passage de l'ouragan Matthew en Haïti

Lire la suite...

Remerciements des enfants pour l'aide apportée

Par la plume d'une de leurs camarades, les enfants de l'école St Alphonse vous remercient de l'aide généreuse que vous leur avez apportée.
Cette aide leur permet de manger à leur faim chaque jour à midi et pour eux, c'est énorme...
Lettre de remerciements des enfants du bidonville de Cité Soleil en Haïti pour l'aide apportée après l'ouragan Matthew

6 octobre 2016

Ouragan Matthew sur Haïti

Pour participer à l'aide d'urgence pour Haïti ---> suivez ce lien

L'ouragan Matthew en HaïtiLa précarité de la population haïtienne fait que chaque passage de cyclone est toujours plus dramatique qu’ailleurs !
Le Sud de l’île a particulièrement été ravagé. Des zones sont encore totalement isolées, hors de tout contact.
Les rues du bidonville ont été vite envahies par les eaux. Beaucoup de maisons de tôles sont détruites.

Aujourd’hui, Matthew est parti poursuivre sa route mais l’étendue des dégâts reste impressionnante à Haïti. L’eau a charrié toutes les immondices et quand elle se retire, tout est à nettoyer, déblayer …

L’impact économique est énorme pour les familles de nos élèves de Saint-Alphonse. Les mamans, pour la plupart des petites commerçantes de rue, ont perdu leur maigre stock de marchandises, elles n’ont plus rien à vendre, plus rien pour reconstituer leur stock… les lendemains vont être très difficiles pour tous !

Lire la suite...

26 avril 2011

Situation générale en Haïti

en savoir plus sur les enfants d'Haïti

Bidonville de Cité Soleil en Haïti L’actualité est toujours dominée par les dévastations engendrées par le séisme du 12 janvier 2010, le choléra, le chômage et la cherté de la vie avec bien sûr, sur le plan politique, les résultats du second tour des élections législatives et présidentielles.
Les séquelles du séisme du 12 janvier 2010
A regarder le centre ville de Port-au-Prince, il est évident que les désastres laissés par le tremblement de terre restent entiers. Il est très insalubre. De la poussière presque partout. La peur est omniprésente. La présence de la police n’est pas toujours remarquée. Le nombre de petites marchandes a beaucoup diminué. Les acheteurs diminuent encore plus car la ville de Port-au-Prince n’est plus le grand pôle commercial qu’elle était. Plus de 2/3 des magasins ont été détruits ou pillés. Les banques commerciales n’y sont presque plus.

Lire la suite...

14 janvier 2011

Elections en Haiti, suite

Courriel de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Ce matin, de bonne heure, pneus enflammés, barricades et nombreux tirs dans les quartiers de Carrefour, Fontamara et Martissant. Est ce le début de troubles ?
Le CEP et le Président ont reçu hier le compte rendu de l'expertise de l'OEA concernant les résultats des élections. Celui-ci recommande de passer en 3ème position Jude célestin, le candidat de Préval et du parti de l'Unité, pour fraudes importantes. Cela l'éliminerait du second tour qui serait donc entre Mme Manigat (1ère) et Martelly (2ème). Tous les candidats ont vu le retrait d'un certain nombres de voix, mais c'est Célestin qui en a eu le plus et cela le le fait passer en 3ème position. Nous ne savons pas encore quelle sera la réaction de Préval et du CEP...
La semaine dernière, durant les derniers jours de vacances, les enfants du secondaire sont venus pour passer les contrôles qui n'avaient pu se faire en décembre en raison des émeutes et de la fermeture des écoles pour insécurité.
Lundi 12 janvier, journée de commémoration et de recueillementLes cours ont repris officiellement lundi 10 janvier mais beaucoup d'élèves sont toujours absents, à cause de l'incertitude politique mais aussi de la date du 12 janvier. Il n'y avait pas d'école ce jour-là, journée de commémoration du 12 janvier, journée de recueillement...

A bientôt pour d'autres nouvelles.

Denis

19 décembre 2010

Choléra et élections contestées, période trouble en Haïti

Courriel de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Aprèsles séism et le choléra, des élections faussées sèment le trouble en HaÏti le choléra en Haïti La plus grande confusion règne dans le pays, derrière un calme apparent et trompeur qui peut dégénérer n’importe quand si une solution n’est vite trouvée.
Préval et le Représentant de l’ONU sont accusés d’avoir menti et caché la vraie origine du choléra en Haïti, en parlant du contingent népalais de l’ONU, qui venait d’arriver en Haïti en octobre dernier. Certains réclament qu’ils soient jugés par les tribunaux internationaux pour crime contre l’Humanité et que l’ONU dédommage les nombreuses familles victimes. Aujourd’hui, près de 2500 victimes officielles, plus de 100.000 hospitalisés depuis le début, mais en réalités beaucoup plus de victimes qui n’ont pas les moyens de venir se faire traiter dans les quelques CTC du pays. «Dernier exemple, à La Gonâve, où la circulation est difficile, on demande jusqu’à 5000 gourdes et plus (100 € et plus), pour emmener des malades du choléra. De nombreuses personnes sont également des porteurs sains mais disséminent la maladie partout dans le pays et souvent dans des régions reculées où les gens ne sont même pas avertis du problème. Dans les pays voisins, notamment la République Dominicaine et autres îles voisines, les haïtiens sont pris à parti, emprisonnés, expulsés et ne sont plus libres de circuler. De nombreux assassinats d’haïtiens ont déjà lieu. La situation dégénère de l’autre côté de la frontière, aux dernières nouvelles …

Lire la suite...

12 décembre 2010

Haïti : Mesures d'hygiène contre l'avancée du choléra

Courriel de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Le pays est toujours bloqué, nous sommes en attente de décisions concernant le résultat des élections pour l’apaisement de la population. Il y a une période normalement de trois jours de contestations. Toutes les villes de province étaient enflammées hier. Ce matin, c’était pour le moment un peu plus calme, peut être à cause d’un temps couvert et pluvieux. Toujours aucun signe de circulation dans les rues. Seules quelques motos s’y risquent.

Vidange et curage des latrines pour lutter contre le choléra en Haïti Pendant ce temps, le choléra poursuit son avance inexorable, il s'est propagé à tous les départements de Haïti, plus de 2100 morts officiellement, sûrement plus de 3.000 en réalité. De nombreux cas ne sont pas comptabilisés car beaucoup de malades n’ont pas le temps de venir dans les centres prévus pour le traitement du choléra. En effet, ces centres sont situés le plus souvent dans les grandes villes, or peu de véhicules acceptent de transporter des malades susceptibles d’avoir le choléra.

Lire la suite...

8 décembre 2010

Annonce des résultats des élections en Haïti

Courriel de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Port au Prince dévastée au lendemain des élections en Haïti Les résultats des élections ont été donnés hier, sans trop de surprises. Manigat et Jude Célestin au 2ème tour, en éliminant Michel Martelly, chanteur très populaire ...
Seulement la population est très en colère car elle considère que les résultats donnés ne sont pas du tout conformes à la réalité.
Même l'ambassade des Etats-Unis le dit aussi.

Résultat : depuis hier soir, les rues sont blanches, pneus enflammés et début de violence.

Ce matin, au lever, pas un seul véhicule dans la rue, tout est bloqué. Des barricades enflammées un peu partout, d'abord de façon isolée, ensuite manifestations et blocages généralisés. Beaucoup de destructions de bâtiments de l'Etat, de commerce, véhicules. Les villes des Cayes, du Cap Haïtien, de Pétionville et de Mirebalais sont en "débandade". Déjà plusieurs morts et nombreux blessés.
Seules quelques ambulances essaient de circuler ...

Ce que l'on craignait se passe. Nous ne savons pas si des négociations entre l'Etat, Préval, l'ONU, les ambassades, les partis politiques, candidats, secteur populaire peuvent essayer de résoudre la crise et de stopper les désordres et les violences en cours.

A bientôt pour d'autres nouvelles.

Denis

11 novembre 2010

Le choléra arrive à Cité Soleil !

Courriel de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Enfant faisant la lessive dans une ruelle du bidonville de Cité Soleil en Haïti L'actualité ici reste le choléra qui s'étend de plus en plus. L'épidémie a atteint Port-au-Prince avec de nombreux cas à Cité Soleil entre autres. Déjà près de 650 morts et 10.000 hospitalisés. Elle s'étend aussi beaucoup dans le Nord avec de nombreux décès. Les hôpitaux sont débordés et sont obligés de fermer. De nombreux cadavres sont abandonnés dans les rues ou près de cimetières...
Nous avons trois cas d'élèves de l'école Saint-Alphonse hospitalisés pour le choléra. Il s'agit d'élèves du primaire, un élève de 4ème année habitant à Drouillard et deux élèves de 3ème année.
Etant donné cette propagation rapide du choléra qui était prévisible vu la promiscuité et le manque d'hygiène dont souffre la population, il est très important pour nous de mettre en place le maximum de protection concernant l'hygiène.
Pour cela, il nous faut concentrer nos efforts sur l'hygiène de nos locaux en général, sur l'eau et sur les latrines en particulier. Une bonne hygiène, nettoyage régulier des mains, eau désinfectée, et de bonnes latrines propres sont très importants pour limiter la propagation du choléra. De même, une bonne alimentation permet de limiter les infections et d'éviter les décès.
Il est donc essentiel :
  • de démarrer prioritairement la reconstruction des latrines avec réhabilitation de la fosse septique, section préscolaire et primaire/secondaire, dans le cadre du chantier de reconstruction de l'école Saint-Alphonse à Cité Soleil.
  • de procéder au curage de la fosse septique des latrines extérieures de Fourgy.
  • d'assurer une distribution d'eau saine pour les élèves et d'organiser des séances de nettoyage des mains.
Je pense qu'il est très important d'assurer au moins ce minimum d'hygiène à notre niveau dans les écoles.

Merci de nous aider à y parvenir !!

A bientôt pour plus d'informations

Denis

19 avril 2010

Haïti : Rentrée des classes 3 mois après le séisme

Réouverture de nos écoles après le séisme

Ecole de fortune sous bâche après le séisme du 12 janvier 2010 en Haïti Après de nombreux travaux de préparation, de démolition, de réhabilitation, la rentrée des classes a enfin pu avoir lieu, le 5 avril pour les enfants de notre école de Fourgy, le 12 avril pour ceux de Cité Soleil. A Fourgy comme à Cité Soleil, ils sont accueillis sous des bâches parce que le Ministère de l’Education Nationale a interdit que les cours se fassent sous des dalles de béton. Pour les salles en tôles, il faut faire une expertise avant. Il est expressément demandé que les cours se fassent sous des tentes ou des bâches. Si nous ne respectons pas ces consignes, comme d’ailleurs le font d’autres organisations, nous aurions toutes les responsabilités morales aussi bien que pénales en cas d’accident provoqué par une catastrophe naturelle. Il ne faut absolument pas prendre ce risque…

Lire la suite...

31 mars 2010

Haïti : Remerciements de Port au Prince

Je vous écris ce soir pour vous remercier tous du fond du cœur pour votre participation et votre générosité après le terrible séisme qui nous a frappés le 12 janvier 2010.

Maison détruite à Port au Prince après le séisme du 12 janvier 2010 en HaïtiAujourd'hui, la situation générale est encore très confuse. Il y a eu d’après la dernière évaluation officielle près de 233.000 décès recensés, mais le nombre des victimes est beaucoup plus important si l’on considère le nombre de disparus, les nombreuses personnes enterrées rapidement sans aucun contrôle, de très nombreuses personnes sont toujours, jusqu’à présent, sous les décombres. Seule une petite partie des dizaines de milliers de maisons effondrées ont été jusqu’à présent déblayées. Ce travail continue assez lentement. De nombreuses maisons sont inaccessibles aux gros engins et doivent être démolies à la main. De nombreuses écoles, universités ou églises ont plus d’une centaine de personnes encore sous les décombres.

Lire la suite...

6 février 2010

Haïti : premier bilan après le séisme

Un nouveau mail de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Campement de fortune à Port au Prince après le séisme du 12 janvier 2010 en HaïtiLa situation générale du pays n’est pas toujours très claire pour la population. Les gens sont toujours dans la rue, dans des camps provisoires ou pour beaucoup regroupés près de leurs habitations, attendant des aides en logement, alimentation, eau et médicaments.

La grande majorité des habitants de Cité Soleil et de la Plaine sont restés sur place. Rares sont ceux qui sont partis en province, contrairement aux habitants de Port-au-Prince ou Delmas, les communes les plus touchées. Près de 500.000 personnes seraient déjà parties en province.

La vie reprend petit à petit, la plupart des stations services, magasins, banques, marchés, marchandes ambulantes, non touchés par le séisme, reprennent leurs activités. Seule, l’électricité n’est pas encore revenue. Au niveau des secousses, celles-ci sont devenues plus rares. Officiellement, il y a toujours des risques, même de séismes majeurs. Tout le monde est donc dans la rue, rares sont ceux qui se risquent à dormir à l’intérieur de leur maison, certains à cause des nuits fraîches. Jusqu’à présent, nous n’avons pas encore eu de pluies, chose que redoutent les instances médicales. Les camps provisoires annoncés par le gouvernement (à Croix des Bouquets notamment) ne sont toujours pas ouverts. Chaque jour, les distributions de nourriture, eau et autres provoquent violence, gros mouvements de foules, frustrations, …

Lire la suite...

27 janvier 2010

Des nouvelles d'Haïti, 15 jours après le séisme

Un courriel de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Campement de fortune à Port au Prince après le séisme du 12 janvier 2010 en Haïti La situation de Port-au-Prince évolue très lentement. Les secours d’urgence et recherches de personnes vivantes s’arrêtent pour laisser place aux secours humanitaires. Samedi, cependant, un jeune garçon de 23 ans a été retiré des décombres. Il avait eu la « chance » de travailler dans une épicerie. Depuis, quelques appels ont toujours lieu mais le travail de déblaiement et de recherche des cadavres sous les décombres a démarré. Il était temps car les rues sentent mauvais, partout des cadavres pourrissent sous les décombres. Il faudra de nombreux jours et semaines pour arriver à le faire. De très nombreuses maisons écroulées, des fois à plusieurs étages, se trouvent dans des corridors non accessibles aux véhicules.
Beaucoup de gens, plusieurs centaines de milliers sont déjà partis en province où se posent là aussi des problèmes d’organisation de camps, d’alimentation. Les autres dorment dans la rue, la plupart se regroupant en plusieurs familles dans la rue, près de leur maison, d’autres, très nombreux se regroupent dans des camps improvisés, sur des places, terrains vides. Là, les secours arrivent au compte goutte, au grand désarroi de la population qui se plaint de ne pas recevoir d’aides. De tous côtés, à la radio, des groupes appellent en déplorant n’avoir reçu aucune aide jusqu’à présent.

Lire la suite...

22 janvier 2010

Séisme Haïti : des nouvelles de Cité Soleil

Un courriel de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Famille de Cité Soleil victime du séisme du 12 janvier 2010 en Haïti Hier, une forte secousse d’une dizaine de secondes a eu lieu au lever du jour, créant une panique dans la population. Il y a eu près de 60 secousses plus ou moins fortes depuis mardi dernier. Jusqu’à présent, environ 75.000 corps recensés ont été enterrés mais il y a sûrement beaucoup plus que 200.000 victimes. De très nombreux corps (la plupart) sont toujours sous les décombres. Il y a plus de 250.000 blessés. Près de la moitié des maisons de Port-au-Prince sont détruites ou très fortement endommagées. Avec une population de près de 3 millions d’habitants, Port-au-Prince avec sa proche banlieue, la plupart sont donc sans abri actuellement, dormant dans la rue, dans des places, terrains, en groupe, parfois de plusieurs milliers de personnes.

Lire la suite...

17 janvier 2010

Séisme Haïti : premier bilan de notre cooordinateur

Nouveau courriel envoyé de Port au Prince par Denis Puthiot

Ecole St Alphonse très endommagée lors du séisme du 12 janvier 2010 en Haïti Je suis allé à l’école ce matin en moto. L’école est toujours debout. J’ai pu contrôler les bâtiments. Personnellement, je n’ai pas remarqué que les murs soient réellement penchés. Le sol de la cour est lézardé à plusieurs endroits. Il y a des fissures à plusieurs endroits.
Chaque bâtiment forme un bloc, il y a donc des écarts qui se sont formés aussi bien avec le sol de la cour qu’avec les autres bâtiments. Le mur dans le fond de la deuxième cour est tombé.
Les poteaux des bâtiments de la direction et du secondaire sont toujours droits et sans trop de fissures apparentes. Seuls trois poteaux du bâtiment du dispensaire (3 étages) sont très endommagés, dont l’un est cassé vers le haut. Ce bâtiment est donc vraiment très endommagé et représente un véritable danger dans la cour de l’école. Comme il est juste en face de celui du secondaire, s’il devait s’écrouler, il pourrait entraîner en partie ce deuxième bâtiment. Je ne pense pas cependant qu’il y ait un danger très immédiat mais cela demande une surveillance continue.

Lire la suite...

16 janvier 2010

Un nouveau message d'Haïti

Courriel envoyé depuis Port au Prince par Denis Puthiot

Maison détruite à Port-au Prince lors du séisme du 12 janvier 2010 en Haïti Depuis mardi, tout le monde est obligé de rester à l’extérieur. Des secousses se font toujours ressentir régulièrement jusqu’à présent. Les chances d’un autre séisme important diminuent de jour en jour mais reste encore la crainte de tous. Les consignes sont donc de rester en dehors des maisons encore quelque temps.
Le problème, ce sont les très nombreuses maisons, plus nombreuses que celles qui se sont déjà écroulées, fissurées, lézardées, certaines ne tenant à pas grand-chose. Là réside un très grand danger pour tous les survivants et de nombreux morts sont encore à craindre. Le bilan des morts et disparus sous les décombres sera long et très important. De nombreuses personnes ont été enterrées à la va vite sans avoir été comptabilisées. De très nombreuses personnes restent sous les débris, seules quelques unes ont pu être retirées des décombres.

Lire la suite...

15 janvier 2010

Séisme en Haïti : enfin des nouvelles !!!

Mail envoyé cette nuit par Denis Puthiot depuis Port au Prince

Maison détruite à Port-au Prince lors du séisme du 12 janvier 2010 en Haïti Je suis désolé de ne pas avoir pu communiquer plus tôt pour vous donner de nos nouvelles. Je n’arrive pas à avoir de signal pour l’internet.

Tout le monde va bien à la maison. Nous avons ressenti comme tout le monde une très forte secousse. Un gros son sourd provenant du sous-sol puis la terre a tremblé, nous avons ensuite senti la maison se soulever et se déplacer, cela a duré près d’une minute. Ensuite, tout le monde s’est retrouvé en bonne forme, la maison n’avait rien. Nous sommes sortis dehors voir les voisins. Là, de nombreux murs étaient tombés empêchant tout sortie en voiture. Il y avait plusieurs blessés. Nous avons appris que de nombreuses maisons s’étaient écroulées, faisant de nombreux morts et blessés dans les alentours.

Lire la suite...

13 janvier 2010

Haïti ravagé par un violent tremblement de terre

URGENCE SEISME HAITI

Après le séisme d'une rare violence qui a frappé Haïti hier soir, nous sommes sans nouvelles de nos écoles St Alphonse de Cité Soleil et de Fourgy. Nous ne vous cachons pas que nous sommes extrêmement inquiets, tant pour les enfants que pour notre équipe sur place.

Nous vous tiendrons informés des nouvelles reçues et de l'évolution de la situation par le biais de ce blog.

Vous pouvez nous aider en faisant un don.
Nous vous remercions de votre soutien.