SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

10 mai 2016

Quand les enfants Pygmées chassent le serpent...

en savoir plus sur l'aide aux enfants Pygmées au Cameroun

L'événement marquant de ce 3ème trimestre a été la prolifération des serpents dans la région…
Les enfants Pygmées Bagyeli ont attrappé un serpent pygmée à Bipindi Un enfant a été mordu au Foyer... Les enfants Bagyeli ont pris leur revanche en capturant un serpent dans la palmeraie qui jouxte le terrain de foot.
Le serpent était d'une longueur impressionnante !

Lire la suite...

9 mai 2016

Des nouvelles de nos menuisiers promotion 2015 à Goma

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Enfants soldats démobilisés - Goma, RD Congo Voici quelques mois que la promotion 2015 a débuté sa formation à la menuiserie. Nous vous proposons un petit bilan de ce temps passé ensemble. Nous avons appris à nous connaître et à identifier les qualités de chacun mais aussi les petits problèmes qu’il faut aborder ensemble pour permettre à tous ces jeunes de trouver leur place dans la société congolaise.

L’apprentissage des outils est la partie essentielle.
Aujourd’hui ils savent ce qu’est un rabot, la scie, le trusquin, le ciseau et le bédane. Ils se sont exercés sur le traçage du bois et ont appris comment appliquer le trusquin sur des pièces de bois.
La 2ème étape a été d’apprendre comment mortaiser les pièces de bois pour la préparation des assemblages.

Lire la suite...

A Goma, deux anciens apprentis viennent renforcer l'équipe d'animation

Isaac et Célestin ont tous deux ont été enrôlés de force il y a quelques années. Ils ont fait partie des premières promotions de formation à la menuiserie et ont émis le souhait ensuite de retourner à l’école.
Deux nouveaux animateurs pour nos enfants soldats démobilisés à Goma, RD Congo SOS Enfants leur a fait confiance et aujourd’hui ils sont à l’Université.
Ils ont depuis toujours donné un peu de leurs temps en venant témoigner, parler de leurs expériences aux apprentis. Depuis 2015, ils ont été engagés au sein d’Aprojed. Ce salaire leur permet de payer leurs cours à l’Université.

Amos, un autre jeune en classe de Terminale, vient les après-midi pour prodiguer des conseils aux apprentis. Amos a pu identifier depuis ces dernières années plusieurs enfants démobilisés et les motiver à venir rejoindre le centre de formation Aprojed.

L’engagement de ces trois garçons est vraiment important dans le dispositif d’Aprojed. Les jeunes apprentis les écoutent et leur font confiance. En raison de leur passé commun, ils n’hésitent pas à leur exposer en confidence les difficultés qu’ils rencontrent pour revivre en famille et trouver leur place dans la société après les terribles expériences qu’ils ont vécues.

Lire la suite...

7 mai 2016

L’école primaire de Namassa a un directeur exemplaire

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

Une grande réforme scolaire vient d’avoir lieu au Burkina Faso. Jusqu’à présent, les élèves qui terminaient l’école primaire passaient leur Certificat d’Etudes Primaires et ceux qui voulaient entrer au collège étaient ensuite soumis à un deuxième examen spécifique.
Aujourd’hui, cet examen d’entrée en 6ème a été supprimé et tous les élèves qui obtiennent le Certificat d’Etudes Primaires accèdent en classe de 6ème.
Cours de soutien scolaire pour les élèves de Namassa au Bukina Faso A ce sujet, l’histoire de l’école de Namassa et de son Directeur mérite vraiment que nous la partagions avec vous. Cette école a été construite en 2009 avec 86 élèves qui entraient en CP1. Monsieur Soramiè Sirima en a été le premier instituteur, puis il en est devenu le Directeur.
Au fil du temps, hélas, une grande partie des enfants de cette première promotion ont abandonné, poussés par le découragement. Il n’est pas facile d’apprendre à lire et à écrire dans une classe de plus de 80 élèves, avec un seul instituteur pour aider et guider tout le monde…

En CM2, ils n’étaient plus que 36 enfants, mais ils étaient tous très motivés. Et juillet 2015 a vu cette première promotion d’élèves se présenter à l’examen du Certificat d’Etudes.

Lire la suite...

30 mars 2016

Championnat de foot interscolaire à Ambatolampy, Madagascar

en savoir plus sur le parrainage d'enfants malgaches.

Cette année, l'équipe cadette de foot de notre école Akany Aina a participé au championnat de sports scolaires inter établissement de l'académie d'Ambatolampy. La combativité de nos jeunes footballeurs leur a porté chance et les a menés droit à la réussite. Après plusieurs matchs de sélection successifs, l'équipe d'Akany Aina est parvenue en finale.
L'équipe de foot cadette d'Akany Aina participe au tournoi inter établissement de l'académie d'Ambatolampy

Lire la suite...

10 mars 2016

Apprentissage scolaire pour nos enfants Bagyeli

en savoir plus sur l'aide aux enfants Pygmées au Cameroun

Les enfants Pygmées Bagyeli apprennent la lecture et l'écriture au Fondaf L'année scolaire avance à grands pas et l'apprentissage bat son plein au Fondaf Bipondi. Les plus jeunes des enfants Pygmées se familiarisent avec l'alphabet, ils apprennent à écrire et se familiarisent avec les rudiments de la langue française. La lettre G semble bien maîtrisée à présent !

Lire la suite...

25 février 2016

Journée des écoles au Centre Akany Aina à Madagascar

en savoir plus sur le parrainage d'enfants à Madagascar.

Comme tous les ans, nous avons célébré du 17 au 20 février les trois journées des écoles ainsi que le veut la tradition dans toutes les écoles du pays. Les deux premières journées ont été en partie consacrées à la remise en ordre de l’école et de son environnement immédiat : nettoyage des salles de classe, des vitres et des portes, puis nettoyage des pelouses et des aires de jeux autour de l’école.
Nettoyage des pelouses et ramassage de l'herbe par les élèves de l'école Akany Aina à Madagascar

Lire la suite...

21 février 2016

Des problèmes pour assurer la cantine scolaire

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant d'Haïti

Repas des enfants à la cantine de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti Depuis plusieurs mois, de nouvelles épreuves viennent compliquer notre action. Le taux de change avec le Dollar US est beaucoup moins favorable qu’il ne l’a été. Aussi, nous faisons tout notre possible pour maintenir notre niveau d’engagement mais nos équipes reçoivent beaucoup moins de fonds une fois la conversion faite. Pour donner une idée, 1 $ US valait en septembre 52 Gourdes, en novembre 54 Gourdes et en fin d’année presque 56 Gourdes.

De ce fait, les prix ne cessent d’augmenter. Premières touchées par la flambée des prix, les denrées alimentaires deviennent de plus en chères et nous avons du mal à approvisionner notre cantine scolaire qui ne peut plus fonctionner chaque jour.

Et pourtant la cantine est vraiment indispensable. Le repas servi à l’école reste trop souvent le seul de toute la journée pour ces enfants. Lorsqu’il n’y a pas de cantine, quelques enfants peuvent s’acheter des biscuits qu’ils mangent durant la récréation. Mais ces jours-là, les autres enfants préfèrent aller à la bibliothèque ou rester en classe pour ne pas voir leurs camarades grignoter leurs gâteaux secs.

Lire la suite...

13 février 2016

Enfants des rues de Kinshasa : petit bilan de l’année 2015

en savoir plus sur ce centre pour enfants des rues à Kinshasa

Des enfants des rues du Centre d'Accueil Ndako Ya Biso à Kinshasa Voilà la nouvelle année déjà bien entamée, quand vous repenserez aux cadeaux reçus pour Noël et Nouvel An, ayez une petite pensée pour vos amis, les enfants de la rue de Kinshasa !

Les enfants qui vivent au Centre on fêté Noël et Nouvel An eux aussi. Ils ont revêtu ces jours-là les habits neufs que nous avons pu leur donner grâce à vos cadeaux et vos dons pour ces fêtes de fin d’année.

Comme déjà à plusieurs reprises, nous avons lancé l’opération pas d’enfant dans la rue pour le 25 décembre » en demandant aux familles de la paroisse si elles pouvaient accueillir un enfant pour la journée de Noël. Une trentaine de familles ont accepté de recevoir un enfant. Mais nous avons auparavant dû rassurer les enfants qui craignaient de partir dans ces familles : « ils vont nous injurier et nous battre comme nos propres familles ».

Lire la suite...

12 février 2016

Les enfants Bagyeli participent aux tâches quotidiennes

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Cameroun

Les jeunes Pygmées Bagyeli pensionnaires au Fondaf prennent une part active à l'entretien du Foyer et aux diverses tâches de la vie quotidienne. Mais ces tâches restent toujours ludiques et sont effectuées dans la bonne humeur générale !
Nettoyage du chemin devant le Foyer de Bipindi Heureusement, pour faire la vaisselle, le réseau d'eau municipal a été réparé après une panne de plusieurs mois.

Lire la suite...

10 février 2016

Nos étudiants de Katmandou face au blocus

Au Foyer de Katmandou, on s’organise pour essayer d’adapter la vie quotidienne à toutes ces contraintes imposées par le blocus du gaz et du pétrole : corvées de bois (mais il y a assez de bras pour cela), économie de l’eau (plus difficile à gérer, surtout pour la cuisine et les toilettes), pas ou peu de chauffage. Fort heureusement, rien de tout cela n’empêche les jeunes collégiens et lycéens du Foyer de continuer leurs études avec courage.
Les 10 nouveaux étudiants de Katmandou
Dawa Dhundup, le responsable du Foyer, confie cependant : « Cette année est la plus difficile que nous ayons jamais eue en raison du tremblement de terre, du blocus de l’inde et de la non gérance du gouvernement népalais. Nous manquons de tout, de l’huile de cuisine au pétrole. Mais malgré tout, j’essaie de gérer pour le mieux. »

Malgré cela, dix nouveaux collégiens viennent d’arriver du Dolpo. Ils commenceront leurs études à l’école Sangyen en avril. En attendant, ils sont pris en charge par les anciens qui leur expliquent la vie du foyer et leur font visiter la capitale. Ces dix nouveaux viennent des écoles de la vallée de Panzang : quatre de Shimengaon et six de Ting Kyu.

Lire la suite...

Blocus du gaz et du pétrole au Népal

Blocus au Népal du gaz et du pétrole venant d'Inde Depuis le séisme en avril 2015, beaucoup de choses ont changé au Népal. Et si la vallée de Panzang est épargnée et s’en sort relativement bien, hormis de gros problèmes de communication et d’isolement, il n’en est pas de même pour Katmandou et le reste du pays.

Depuis fin septembre, le Népal subit un blocus d’approvisionnement en gaz et en pétrole de la part l’Inde, son seul et unique fournisseur. La situation est assez floue mais à Katmandou, on parle d’un blocus délibérémentorganisé par le voisin indien pour obliger le Népal à apporter des retouches à la nouvelle constitution dont il vient de se doter. De fait, il semble acquis que l’Inde soutient les minorités népalaises d’origine indienne qui s’estiment lésées par la nouvelle constitution.

Lire la suite...

5 février 2016

Cantines scolaires en situation d’urgence au Burkina

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

Nos cantines scolaires en situation d’urgence
Distribution d'eau à l'école de Guiè au Bukina Faso Au Burkina Faso, les écoles qui veulent mettre en place une cantine scolaire doivent s’en remettre à la participation des familles. Dans les zones sahéliennes, comme celle où se trouve l’AZN, c’est souvent au cours du 2ème trimestre que l’organisation de ces cantines se révèle nécessaire.
Le 1er trimestre de l’année scolaire correspond à la période des récoltes, les familles mangent à leur faim.

L’année 2015 a été une année qui a connu une pluviométrie très irrégulière. Certaines familles commencent à voir leurs greniers de céréales se vider.
Nous allons entrer dans une période critique.

Le problème épineux des repas de midi à l’école va se faire sentir.

Lire la suite...

12 janvier 2016

Des sourires et des voeux en direct d'Haïti

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant d'Haïti

Sourires d'enfants de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti Quoi de mieux que ces beaux sourires pour accompagner nos voeux pour cette nouvelle année ? Nous les accompagnons de nos plus sincères remerciements à l’ensemble de nos parrains, marraines et donateurs qui acceptent de nous suivre et de soutenir le fonctionnement de notre école Saint-Alphonse dans le bidonville de Cité Soleil et dans sa périphérie à Fourgy-La Plaine.

Aujourd’hui, Haïti ne fait plus partie de l’actualité.

Le séisme du 12 janvier 2010 n’a pourtant pas été oublié par tous ceux qui l’ont subi. Des traces demeurent tant au niveau des reconstructions de bâtiments que des reconstructions des personnes touchées.

Haïti ne fait plus partie de l’actualité, pourtant cela ne signifie pas que les gens vivent bien, qu’ils sont à l’abri du besoin.

Haïti ne fait plus partie de l’actualité mais ses enfants ont encore besoin de nous pour les accompagner vers leur avenir. Ceci est encore d’autant plus fort pour nos enfants du bidonville de Cité Soleil.

Haïti ne fait plus partie de l’actualité. Néanmoins, vous restez tous fidèles à votre engagement et nous vous en remercions bien sincèrement.

4 janvier 2016

Une fête de Noël pas comme les autres

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Fête de Noël pour les enfants d'APROJED à Goma, promotion 2015 Les fêtes de fin d’année peuvent s’organiser de plusieurs manières un peu partout dans le monde, c’est fait bien souvent selon les moyens dont on dispose. Mais à Goma, elles peuvent passer quelque peu inaperçues.

L’équipe d’Aprojed, grâce à la participation des parrains, a souhaité réaliser une journée au cours de laquelle ces jeunes apprentis trouveraient un peu de joie. C’est ainsi que tous se sont retrouvés le 23 décembre.

Nous voulions montrer à ses jeunes qui ont connu déjà tant d’épreuves qu’ils étaient des personnes importantes. Toute l’équipe d’Aprojed était présente ainsi que des représentants de l’autorité locale pour les accueillir dès 10h30. C’est Guillain, le jeune et dynamique responsable qui a prononcé le mot d’accueil.

Lire la suite...

3 janvier 2016

Sourires d'enfants d'Ambodirafia

Sourire d'enfants à Madagascar Par ces quelques sourires d’enfants, l'école Primaire d'Ambodirafia vous exprime sa reconnaissance et vous adresse ses meilleurs voeux pour cette année 2016 qui commence.
Paix, bonheur et réussite dans vos projets, voilà ce que tous vous souhaitent du fond du coeur.

Lire la suite...

28 décembre 2015

Fête de Noël dans un climat tendu en Haïti

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Jour après jour, l'école St Alphonse ouvre ses portes aux enfants du bidonville de Cité Soleil et les accueille dans un cadre sécurisant.
Sourires d'enfants de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti C'est pourtant dans un climat politique et sécuritaire désastreux que Haïti termine l'année. Le pays est en pleine période électorale, les Haïtiens doivent choisir leur nouveau Président et le climat social en est comme à chaque fois profondément troublé. Le 2ème tour des élections présidentielles a même dû être reporté du 27 décembre au 24 janvier 2016. Aujourd’hui au moment où nous vous écrivons, nous ne savons pas comment cela va se dérouler, tous les signaux d’alerte sont au rouge.

Depuis le mois de septembre, la situation du pays est explosive, à Port-au-Prince bien sûr, mais plus encore au sein du bidonville de Cité Soleil. Des kidnappings, des assassinats sont monnaie courante, à deux pas même de notre école Saint Alphonse.

Jusqu’au dernier moment, nous ne savions pas si nous pourrions organiser la fête de fin d’année, une fête qui devient maintenant un rituel que tous les élèves attendent. La Direction de l’école a finalement choisi le 25 décembre pour organiser cette journée festive.

Lire la suite...

27 décembre 2015

Fête de Noël pour les enfants Pygmées

en savoir plus sur l'aide apportée aux enfants Pygmées à Bipindi

Le père Noël est passé chez les enfants Pygmées Bagyeli de Bipindi au Cameroun Nos jeunes Pygmées viennent de partir en vacances après une fête de Noël mémorable au cours de laquelle de nombreux cadeaux ont été distribués.

Un bel arbre de Noël avait été dressé et décoré. Pas un sapin bien sûr, mais plutôt un arbre d’une essence locale de cette brousse à laquelle les enfants sont si attachés. La surprise la plus grande fut la présence d’un Père Noël plus vrai que nature, le visage caché sous une ample capuche rouge et blanche 

Il a distribué à foison bonbons, ballons, vêtements, livres, crayons et autres coloriages, des cadeaux soigneusement choisis et offerts par les parrains et les marraines des enfants pour leur plus grande joie.

Lire la suite...

25 décembre 2015

Voeux des enfants de l'orphelinat d'Amboangibé

Les enfants de l'orphelinat d'Amboangibé à Madagascar
Lettre de voeux de l'orphelinat Ile Ste Marie

Lire la suite...

10 décembre 2015

Les huit classes de l'école de Ting Kyu au Népal

Pour cette année scolaire 2015/2016, 99 enfants fréquentent assidûment l'école de Ting Kyu et sont répartis au sein de 8 classes.

La Nursery accueille les plus jeunes élèves, elle correspond à la Petite Section de Maternelle. Regroupant 26 enfants, c'est la plus grande classe de l'école.
Les 26 enfants de la classe Nursery au Dolpo

Lire la suite...

6 novembre 2015

Journée mondiale du lavage des mains

en savoir plus sur le parrainage d'enfants malgaches.

Comme tous les établissements scolaires de Madagascar, Akany Aina a célébré le 15 octobre la Journée Mondiale du Lavage des Mains. Mais pour aider les enfants du Centre à mieux s’approprier les bonnes habitudes nécessaires en matière d’hygiène, les éducateurs d’Akany Aina ont jugé utile cette fois-ci d’étaler cette célébration des Mains Propres sur trois jours, du 14 au 16 octobre.
Célébration de la journée mondiale de l'hygiène des mains à l'école Akany Aina, Madagascar Cette opération a remporté un franc succès auprès des enfants qui ont mis une belle ardeur à pratiquer l'exercice de lavage des mains et ont compris l'utilité d'un tel procédé d'hygiène en matière de santé.

Lire la suite...

26 octobre 2015

Vaccination contre la poliomyélite à l'école Akany Aina de Madagascar

en savoir plus sur le parrainage d'enfants malgaches.

Le Centre Akany Aina entretient de bons rapports avec les instances gouvernementales, non seulement dans le domaine de l’éducation, mais aussi dans les domaines sanitaires, en développant chez les élèves des règles d’hygiène élémentaires.
Séance de vaccination contr la poliomyélite à l'école Akany Aina d'Ambatolampy C'est ainsi qu'a eu lieu début octobre une opération « Vaccin antipolio » a eu lieu au Centre pour tous les enfants d’Akany Aina de 3 à 15 ans, dans le cadre de la collaboration avec le Ministère de la Santé Publique.

Lire la suite...

18 octobre 2015

La journée d'une enfant au Rwanda

savoir comment aider les orphelins du Sida

>Maison d'une orpheline au RwandaBien souvent, les parrains se demandent comment vit leur filleul du Rwanda, dans quelles conditions il évolue et comment se déroule sa journée.

C’est parfois difficile à imaginer, là-bas tout est tellement différent de notre quotidien à nous !
Les enfants ont du mal à expliquer à leurs parrains à quoi ressemble leur vie de tous les jours, il ne savent pas quoi ni comment raconter, leur quotidien leur paraît bien trop banal. Ils pensent aussi que cela ressemble à toutes les journées que connaissent les enfants.

Suivons par exemple Assumpta, une enfant de 13 ans qui habite sur la colline de Nyamyumba.

La journée d'une orpheline au Rwanda : Lire la suite...

15 octobre 2015

Démobilisation des enfants soldats en RD du Congo

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Enfants soldats démbolisés à Goma Depuis le début du processus de démobilisation en RD Congo en 2004, on dénombre près de 30 500 enfants sortis des Forces et Groupes armés, dont près 90 % à l’Est du pays, c’est à dire au Nord et Sud Kivu.
Selon l’UNICEF, 8 660 enfants ont été libérés des forces et groupes armés à l’Est du pays pour les années 2012 et 2013, et 4 500 pour la seule année 2014.

La prolifération des groupes armés à l’Est de la RDC s’est développée à une vitesse spectaculaire depuis quelques années, entrainant des recrutements en nombre et l’utilisation massive des enfants.

Malgré tous les plans de désarmement mis en place, on considère encore aujourd’hui la présence de près de 55 groupes armés actifs à l’Est du pays (selon le Plan Global DDR III).

Si beaucoup de sorties d’enfants ont été enregistrées depuis quelques temps, les interventions se sont bien souvent limitées à la réunification familiale.

Il faut faire davantage et aller plus loin dans l’accompagnement pour une réinsertion sociale réussie de ces jeunes.

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Le parcours de réinsertion d’un enfant soldat

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Enfant soldat démobilisé de Goma montrant son attestation de démobilisation Pour les enfants soldats, la sortie des groupes armés peut prendre plusieurs formes. Elle elle peut être générale et êintervenir à l’issue de médiations menées avec un groupe ; elle peut aussi être individuelle, l’enfant s’échappe et rejoint un Centre de Transit et d’Orientation (CTO). Dans les deux cas, l’enfant remet les armes et se voit remettre une Attestation de Sortie des Forces ou Groupes armés.

Ensuite, évidemment, le parcours est un chemin individuel sur lequel chacun avance à un rythme qui lui est propre  : il y a tant de facteurs personnels ! Mais l’accueil dans le CTO permet de faire une analyse individuelle des capacités de l’enfant à retourner dans la vie civile.

Lire la suite...

6 octobre 2015

Des enfants de la rue diplômés d’Etat !

en savoir plus sur ce centre d'accueil pour enfants des rues à Kinshasa

Des enfants des rues qui ont réussi leur baccalauréat à Kinshasa En juillet dernier, 11 enfants suivis par NYB depuis plusieurs années ont terminé leurs études secondaires et réussi l’examen national sanctionné par un diplôme d’état équivalent au baccalauréat.
Ce diplôme suffit en général à leur procurer un emploi stable. Car, dans la mesure du possible, nous encourageons les jeunes à choisir une section qui leur permet de trouver rapidement du travail, soit une section pédagogique qui ouvre la voie de l’enseignement à l’école primaire, soit une section technique.
Nous sommes fiers et heureux de vous livrer ici leurs témoignages.

Lire la suite...

5 octobre 2015

Rentrée scolaire à Madagascar dans un contexte de paupérisation grandissante

en savoir plus sur le parrainage d'écoliers malgaches.

La rentrée scolaire qui vient d’avoir lieu le 5 octobre s’est déroulée dans un contexte de paupérisation grandissante de la population malgache. C’est maintenant que se font durement sentir dans le pays les retombées néfastes du coup d’état de 2009 qui a engendré une crise sociopolitique sans précédent.
Enfants pauvres d'une famille vulnérable de l'école Akany Aina à Madagascar Et malgré le retour de Madagascar à l’ordre constitutionnel depuis janvier 2014, rien n’est encore clair et concret en ce qui concerne la politique des dirigeants actuels en matière de redressement socio-économique et de développement.

Lire la suite...

22 septembre 2015

Rentrée scolaire à Cité Soleil

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Classe préscolaire de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti La rentrée de septembre s’est déroulée dans de bonnes conditions d’accueil dans nos écoles St Alphonse en Haïti. A Cité Soleil, l’équipe de la Direction est maintenant installée dans des bureaux adaptés qui leur offrent un meilleur cadre pour l’accomplissement de leur mission.

Toujours à Cité Soleil, la grande nouveauté de cette rentrée est l'ouverture d'une classe de Philo, l'équivalent de notre Terminale. Ceci est un grand progrès car jusqu'ici, nous n'avions jamais eu encore de classe de philo, les enfants terminaient leur scolarité dans une école partenaire dirigée par notre ancien directeur Ricot PIERRE.

Comme chaque année, des uniformes neufs ont été distribués aux élèves du collège et lycée. C’est un grand soutien pour les familles.

Lire la suite...

17 septembre 2015

Une danse traditionnelle pour fêter la rentrée scolaire

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Cameroun

Danse traditionnelle pygmée à Bipindi au Cameroun Pour célébrer la joie de se retrouver après les grandes vacances, les filles du Fondaf ont entonné des chants traditionnels Bagyeli. Le danseur masqué par les feuilles incarne la visite d'un esprit de la forêt …
… mais il n'a pas été inscrit en tant que tel parmi les écoliers du Foyer.

Lire la suite...

17 août 2015

Ecole Akany Aina à Madagascar : résultats scolaires

en savoir plus sur le parrainage d'écoliers malgaches.

Les résultats aux examens officiels à Madagascar sont à présent connus. Pour les élèes d'Akany Aina, nous sommes contents, ils sont vraiement bons dans l'ensemble. Et la réussite scolaire globale des différentes classes sans examen officiel est de 96%. Nous avons ainsi amélioré notre score !
Ecolières du centre Akany Aina à Madagascar En ce qui concerne l’examen du CEPE et le concours d’entrée en 6ème, nous avons obtenu un taux de réussite de 100%, ce dont nous sommes très fiers.

Lire la suite...

- page 2 de 16 -