Le Point d’Ecoute va redoubler les efforts pour augmenter les campagnes de sensibilisation sur la santé de la reproduction en faveur des fratries d’Orphelins du Sida, et plus particulièrement dans les zones de Nyamyumba et Cyanzarwe où la situation est trop accentuée.
Rassemblements des enfants
Dans le souci de permettre aux fratries de rompre leur solitude et d’organiser des séances de sensibilisation, de formation et d‘éducation en leur faveur, les animateurs ont multiplié les rassemblements durant le semestre. leur comportement en conséquence. A noter que ce dépistage n’est pratiqué jusqu’à présent que pour les enfants maladifs. Rassemblement des orphelins du sida

En effet, les rassemblements sont une opportunité de favoriser la communication entre les fratries, pour apprendre à s’adapter aux autres, découvrir le comportement de leurs camarades, se divertir agréablement par des jeux et rire pour oublier les soucis en se racontant des histoires amusantes… Les fratries ont l’occasion de livrer des matchs de football inter-fratries, participer à des danses folkloriques et modernes et bien d’autres jeux collectifs.

Au cours de ces rassemblements, les animateurs profitent de longues causeries pour faire passer les messages sur la santé, l’hygiène, le VIH/SIDA etc. Comme ils avaient constaté un grand relâchement de la part des orphelines, d’autant qu’il y a eu un nombre élevé de grossesses, ils ont axé les conversations sur la santé reproductive, les grossesses à haut risque, la prostitution, sans perdre de vue les maladies sexuellement transmissibles et le sida. leur comportement en conséquence. A noter que ce dépistage n’est pratiqué jusqu’à présent que pour les enfants maladifs.
Les fratries ont été unanimes pour la lutte contre la prostitution et toutes les mauvaises habitudes responsables de tous les maux. Elles ont accepté de faire le dépistage volontaire du VIH/SIDA pour connaître leur statut sérologique et changer leur comportement en conséquence. A noter que ce dépistage n’est pratiqué jusqu’à présent que pour les enfants maladifs.

Tous les orphelins encadrés par le PE ont reçu une information sur les violences sexuelles faites aux enfants, un sujet d’actualité, mais aussi la préoccupation de l’Etat du Rwanda et de plusieurs ONG. Les fratries candidates potentielles de ces mauvaises pratiques ont été sensibilisées sur les moyens d’éviter les pièges qui peuvent être tendu par les malfaiteurs profitant de leur vulnérabilité.
Aide alimentaire
Aide alimentaire aux orphelins du sida Le Point d’Ecoute a toujours été préoccupé par la sécurité alimentaire des fratries. Rappelons une fois encore que tous les orphelins du VIH/SIDA sont des candidats potentiels à la famine parce que leurs parents sont morts après avoir vendu tous les biens. Certains ménages arrivent par leur travail à améliorer leur alimentation, mais leurs revenus sont vraiment trop médiocres pour tenir le coup sans aide extérieure.

C’est pourquoi le Point d’Ecoute assure la prise en charge nutritionnelle des fratries orphelines avec une grande distribution alimentaire tous les 2 mois, dans le but d’éviter les maladies de carence et d’améliorer l’état de santé des enfants infectés. Ceci est d’autant plus important que leur alimentation est monotone et très mal équilibrée.
Ayant constaté une flambée des prix de presque tous les articles sur le marché national, le Point d’Ecoute s’est décidé à renouveler également les couvertures des fratries et autres matériels domestiques ainsi que ceux d’hygiène indispensables.
Scolarisation
Au total, 212 enfants orphelins du sida sont scolarisés par le Point d’Ecoute à l’école primaire, ils sont répartis de la manière suivante :

Zone Nbre
Elèves
Garçons Filles Elèves
6° Année
Garçons Filles
Nyamyumba 93 42 51 10 4 6
Kanama 46 25 21 4 2 2
Cyanzarwe 51 27 24 4 3 1
Gisenyi 22 10 12 3 1 2
TOTAL 212 104 108 21 10 11


Scolarisation des orphelins du sida Pour appuyer la scolarisation de ces enfants, les animateurs les visitent de manière régulière, tant à l’école que dans leur famille, et il y a eu des échanges permanents avec les enseignants titulaires des classes pour le suivi de l’application et des résultats de chaque enfant.
Au cours des deux premiers trimestres 2008, très peu d’irrégularités dans la fréquentation scolaire ont été enregistrées et il y a lieu de noter une nette diminution du taux d’abandon.

Le Point d’Ecoute scolarise également 41 collégiens orphelins, dont les résultats donnent entière satisfaction. Dénommés Aînés du programme, ces élèves sont tous internes et reçoivent, au début de chaque trimestre, le matériel scolaire et d’hygiène nécessaire.

A vous tous qui soutenez notre action, merci très sincèrement au nom de ces Enfants.

Aloys Kaberuka
Coordonnateur du Point d'Ecoute
Juillet 2008

Pour soutenir notre action, vous pouvez vous aussi parrainer un orphelin du sida au Rwanda.