En ce moment, notre zone souffre beaucoup … Les pluies en 2004 ont été bien insuffisantes, elles ont été tardives, rares et se sont terminées plus d’un mois avant la période normale. Du fait du manque d'eau, les récoltes ont été très maigres et insuffisantes. Beaucoup de paysans n’ont plus de réserve de mil, il leur faut alors vendre le peu qu’ils ont pour acheter de quoi se nourrir pour survivre. Ici et là, la famine a fait son apparition.

Ouverture d'une nouvelle école à Guiè, au Burkina FasoInutile de vous dire que dans de telles conditions, seul le parrainage des enfants assure, non seulement leur scolarité et leur suivi médical, mais jusqu'à leur survie par le biais de l'AZN à qui votre générosité permettez également de soutenir les familles les plus démunies

Nous espérons tous que la saison des pluies qui vient de commencer sera, cette année, plus favorable et permettra de meilleures récoltes.

Tous les enfants sont heureux d’aller à l’école. Nous sommes en ce moment en pleine préparation des examens du CPE qui donne le droit de passage en 6ème à ceux qui obtiennent la moyenne. Les professeurs soutiennent les enfants du CM2 et l’AZN, grâce aux participations des parrains, organise leur départ et leur accueil à Dapelogo où ils doivent passer cet examen. Dapelogo, notre préfecture, n’est pas très loin de nos villages mais il faut quand même arriver la veille pour être au mieux pour cette épreuve.

Nous organiserons cette année encore, pendant le mois d’août, des cours de soutien scolaire pour ceux qui iront en 6ème l’année prochaine afin de les faire réviser et préparer le programme de l’année prochaine. En août 2004, nous avons hébergé à la ferme quarante enfants pendant quatre semaines. Les cours démarraient à 7 heures et duraient jusqu’à midi, pour reprendre ensuite de 15 heures à 17 heures. Ils ont révisé le français et les mathématiques et débuté l’anglais pour s'assurer de meilleures bases à la rentrée.

Merci encore à vous tous, parrains et marraines sans qui nos enfants ne pourraient suivre une scolarité pourtant si importante pour leur avenir.

David K. Sawadogo
AZN Association inter-villages ZORAMB NAAGTAABA
Centre d’Instruction et d’Education Rural (CIER)
Juillet 2005

Si vous voulez nous aider, vous pouvez parrainer un enfant de l'école de Guiè.