Une classe de l'école primaire de GuièCette affluence laisse entrevoir des difficultés certaines pour la prise en charge des frais médicaux et de scolarité de tous ces enfants.

Pour élèves et instituteurs, ce sont les retrouvailles mais aussi de nouveaux défis à relever. Mais, chaque matin le désir d’aller à l’école et d’apprendre se dessine sur les visages des enfants qui prennent le chemin de l’école.
De même, les établissements secondaires sont en classe depuis le 1er octobre.
Depuis le 15 Septembre, date de la rentrée administrative, les établissements secondaires connaissent une certaine affluence : inscriptions et réinscriptions vont bon train car les parents d’élèves, qui prennent au fur et à mesure conscience de l’importance de l’éducation de leurs enfants, n’hésitent plus à les inscrire.

Le Soutien aux Elèves du secondaire (SES) du CIER, à travers sa mission de promotion de l’éducation, continue de se battre aux côtés de ses protégés en inscrivant ou en réinscrivant ceux qui ont des difficultés à se trouver une place au collège.

Une classe surchargée du collège de Dapélogo au Burkina Faso

Grâce au parrainage massif que nous faisons depuis quelques années au primaire, le nombre d’élèves arrivant au collège s’accroît d’une manière galopante. Vu le coût de la scolarité au secondaire, le SES éprouve des difficultés à assurer correctement sa mission de prise en charge ; plus de 50 collégiens attendent actuellement d’être parrainés.

Pendant ce temps environ 60 élèves venant du CM2 de l’an passé viennent de faire leur entrée en classe de 6ème ; leur prise en charge est primordiale car beaucoup risquent de se décourager devant la dureté de la vie en dehors de leur village natal.

Les cours ont pu commencer et vont bon train dans l’ensemble des établissements secondaires. S’impose maintenant le problème d’effectifs qui va de plus en plus grandissant (nous dénombrons déjà des classes de plus de 120 élèves). Le collège de Guiè en construction nous aidera à palier ce problème de sureffectifs.


Les responsables du CIER
AZN Association inter-villages ZORAMB NAAGTAABA
Centre d’Instruction et d’Education Rural (CIER)
Novembre 2009

Si vous voulez nous aider, vous pouvez parrainer un enfant de l'école de Guiè.