en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

Classe d'école primaire dans la région de Guiè au Burkina Faso Le 2ème trimestre a été émaillé de troubles qui ont gagné l’ensemble du pays, obligeant le gouvernement à réagir. Par décret ministériel, il a décidé la fermeture de tous les établissements scolaires burkinabé.
Ces troubles ont débuté le 20 février dans la région du Centre Sud du Burkina Faso après le décès suspect d’un collégien de 3ème qui aurait succombé aux coups donnés par des policiers. Cette mort a plongé le pays dans une crise importante car tous les élèves sont sortis dans la rue, ils ont brûlé des commissariats de police et un certain nombre d’autres biens publics.

Cette « insurrection » a duré un mois et, pour apaiser les esprits, le gouvernement a renvoyé tous les élèves et étudiants à la maison en congés anticipés. Ainsi, les vacances du 2ème trimestre qui auraient dû avoir lieu du 24 mars au 5 avril ont été avancées au début du mois de mars.

Lire la suite...