Dans ce contexte morose, il est très satisfaisant pour nous de pouvoir dresser un constat positif. Grâce à l’aide de tous nos parrains et marraines, de tous nos donateurs, nous avons pu relever le défi de reconstruire intégralement les locaux de l’école St Alphonse à Cité Soleil. Il reste certes encore quelques rénovations à apporter à la cantine et il faudrait lui adjoindre une cuisine digne de ce nom. Mais tous les bâtiments scolaires ont été reconstruits, le bâtiment administratif est lui aussi opérationnel et l’école affiche à présent un air pimpant qu’on ne lui avait pas connu depuis fort longtemps !

Le programme de l’Education Nationale devait aussi se rénover. Le Président Martelly qui a pris ses fonctions en 2011 prône l’éducation primaire gratuite pour tous. Mais cela a un coût …. Au moment de l’ouverture des classes, « il y a beaucoup de familles, de mères et de pères, qui ont des problèmes, car ils n’ont pas les moyens d’acheter les uniformes et les livres, pour que leurs enfants puissent aller à l’école », reconnaît le Président Martelly en septembre dernier.

Grâce au parrainage de SOS Enfants, l’école Saint-Alphonse est la seule dans la zone de projet Linthau I et de Ti-Haïti du bidonville de Cité Soleil à respecter le versement des salaires de ses enseignants et à fournir aux enfants l’uniforme et les fournitures nécessaires. Aussi, malgré toutes les difficultés que rencontrent les familles au quotidien, tout le monde est heureux de reprendre le chemin de l’école et de retrouver ses amis.

Pour certains, il faut faire les premiers pas à l’école.
Classe maternelle de l'école St Alphonse de Cité Soleil à Haïti Même si on arrive dans une belle école avec beaucoup d’activités ludiques, c’est difficile de quitter sa maman. Classe maternelle de l'école St Alphonse de Cité Soleil à Haïti
Mais on se fait vite des amis … Et le sourire des enseignantes est là pour assurer les enfants que tout est fait pour leur épanouissement.
Classe maternelle de l'école de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti Pour les élèves qui arrivent en Primaire c’est aussi une nouvelle étape. Ils participent chaque matin au lever du drapeau avec le chant de l’hymne national.
Lever de drapeau à l'école de Cité Soleil à Haïti Les élèves qui font leur entrée en 1ère année ont souvent des difficultés à rester assis et ressentent encore le besoin d’être le plus près possible de leur enseignante.
Classe primaire de l'école St Alphonse Cité Soleil à Haïti
Pour les plus grands les choses sérieuses reprennent très vite !
Travail scolaire à Cité Soleil en Haïti Au Secondaire, il n’y a pas de temps à perdre ! Les enfants sont au travail dès le jour de la rentrée.
Collégiens dans la cour de l'école de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti L’équipe pédagogique a préparé la distribution des manuels et des uniformes. Tout cela n’est bien sur possible que grâce au Parrainage.
Collégiens dans la cour de l'école de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti Mais ce que tous les élèvent attendent, c’est la cantine.
Nous vous en parlons à chaque fois mais il faut vraiment être conscient des conditions extrêmes et souvent dramatiques dans lesquelles vivent les familles des enfants. Chaque matin est un recommencement : on se lève et on part avec l’espoir de gagner de quoi se nourrir le soir. Il y a malheureusement beaucoup trop de jours où les parents reviennent bredouilles, dans l’incapacité de préparer un repas. Alors la famille se partage un petit paquet de biscuits en espérant que demain sera un jour meilleur. C’est dire l’importance de la cantine qui assure un repas chaud à tous les élèves !
Repas à la cantine de l'école de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti Une fois encore, nous vous disons notre grande reconnaissance et vous assurons de l’importance de votre présence à nos côtés. Grâce à vous, nous parvenons à assurer le meilleur fonctionnement possible des écoles Saint-Alphonse, malgré la précarité de la situation économique, politique et sociale d’Haïti et les grandes difficultés rencontrées au quotidien, encore plus cruelles depuis le séisme du 12 janvier 2010.

Pour tout cela, un grand merci …