Le bilan de fin d’année est donc très positif ; tous les élèves passent en classe supérieure. Les professeurs suggèrent même que, étant donné leur excellent niveau, certains enfants de la classe 2 (le niveau des plus grands) sautent une classe à la rentrée 2006 ; ils pourraient ainsi rattraper le retard dû à leur scolarisation tardive.

Les élèves de la classe 1, école dans le Haut Dolpo au NépalCôté construction, les travaux prévus pour cette année 2005 ont été menés à bien. Je sais que pour vous cela semble normal puisque les subventions étaient accordées et le matériel acheté. Mais, croyez-moi, chaque mur élevé dans cette vallée perdue est un petit miracle en soi. Il y a bien sûr les obstacles géographiques et naturels que les habitants du Haut Dolpo ont à surmonter chaque jour ; ils en sont coutumiers et leur courage est à la hauteur des sommets qui les entourent ! ! Mais ils doivent aussi composer avec la rébellion maoïste qui voit dans l’école une source financière dont ils espèrent bien profiter.

La Kula Mountain School compte maintenant 8 pièces équipées (portes, fenêtres, ouvertures toit et étagères) des bancs et des tables pour 4 classes, 2 toilettes et une arrivée d’eau extérieure. Il manque une cuisinière pour la confection des repas. Etant donné le manque de combustible sur place, il faut prévoir l’acquisition d’une cuisinière solaire. Ce n’est pas un équipement courant, ici au Népal, et nous avons un peu de mal à trouver celle qui conviendra le mieux, mais nous avons quelques pistes et espérons pouvoir l’acquérir prochainement aux meilleures conditions possibles.

Les élèves de la classe 2, école dans le Haut Dolpo au NépalPour la rentrée 2006, Urgen prévoit d’accueillir 15 nouveaux élèves. Il sera donc indispensable d'engager un nouveau professeur. Il est également prévu de construire 2 nouvelles pièces, si les maoïstes ne nous mettent pas trop de bâtons dans les roues. ..

2006 commence à peine mais le bilan que l’on peut faire de la situation au Népal n’est guère réjouissante. L’état d’urgence instauré depuis février 2005 rend les conditions de vie difficiles. Les gens sont mécontents ; manifestations et grèves sont durement réprimées par la police. Les contrôles très fréquents sur les routes paralysent l’économie du pays et rendent la circulation des personnes parfois dangereuse. Mais comme vous le constatez, les difficultés rencontrées ici à Katmandou n’altèrent pas notre optimisme et nous travaillons d’arrache-pied pour mener à bien les objectifs que nous nous étions fixés en 2002. L’enthousiasme de nos petits élèves de la Kula Mountain School nous poussent à œuvrer pour leur offrir un avenir plus serein et nous espérons que 2006 apportera démocratie, paix et prospérité au Népal.

De tout cœur un grand merci à vous tous qui nous soutenez et sans qui nos projets ne pourraient voir le jour.

Bonne et Heureuse année à tous !

Anne Lelong
Coordinatrice de la Kula Mountain School
Katmandou, janvier 2006

Si vous le souhaitez, vous pouvez parrainer la Kula Mountain School au Népal