La nouvelle classe ORA1 des jeunes Pygmées au campement de Bandevouri La capacité d’internat du Fondaf est limitée mais la demande de scolarisation est toujours plus grande dans les campements, aussi pour ne pas laisser trop d’enfants en dehors de l’école, en concertation avec SOS Enfants, nous avons ouvert une école à Bandevouri. 29 enfants ont inauguré cette nouvelle école construite par les Pygmées eux-mêmes durant l’été : ils ont construit la case et fabriqué les pupitres pour les écoliers. Le but de cette expérience est de favoriser l’accès à l’école pour tous les enfants Bagyeli, y compris ceux qui vivent au plus profond de la forêt.

La classe ORA1 des jeunes Pygmées pensionnaires au Fondaf à Bipindi Ce sont ainsi 161 enfants au total que nous prenons en charge cette année. Le préscolaire (ORA) et le primaire représentent la part la plus importante des effectifs. Le nombre d'enfants au lycée est en progression, bien que restant faible. C’est la filière la plus difficile pour les enfants Pygmées. A la sortie du primaire, ils préfèrent se diriger vers l’enseignement technique dans lequel ils réussissent plutôt bien.

Le déroulement de la rentrée a été satisfaisant, tant au foyer que dans les établissements où les enfants sont inscrits. Les enfants ont reçu chacun les uniformes scolaires et toutes les fournitures nécessaires. Les cours se passent bien, les élèves sont ponctuels et assidus et leur motivation est toujours aussi grande.

Nom et slogan des familles Elèves responsables
Abeilles - Amies de la nature Ntouli-SambaValérie - (12 enfants)
Coqs - Matinal Elegmi Paule Adèle - (12 enfants)
Gazelles - Rapidité Angoua Marie - (12 enfants)
Lions - Roi de la forêt Ndiki Dieudonné - (12 enfants)
Fourmis - Organisées Ayela Jacqueline - (13 enfants)
Poussins - Disciplinés Nouallé Eugénie - (13 enfants)
Agneau - Douceur Biyang Gérard - (12 enfants)
Éclaireurs - Partout Oumi Hervé - (12 enfants)
Araignées - Laborieuses Mabouang Paul - (12 enfants)
Chatons - Propreté Mandoumbi Pierre - ( 12 enfants)
En dehors de leur travail scolaire, les enfants participent à des activités diverses à l’internat : ménage, travaux manuels, aide aux repas etc. Pour ces activités, ils ont été répartis en 10 groupes appelés « familles », portant des noms d'animaux de la forêt choisis par les enfants : c’est une façon de faire référence à leur cadre de vie.
Le foyer compte 10 familles de 12 enfants environ avec à leur tête un responsable choisi parmi les élèves plus âgés.

Les enfants sont ainsi responsabilisés et prennent conscience de l’importance du cadre de vie et donc aussi du maintien en bon état du mobilier et des locaux.
Activités d’autofinancement
Palmeraie pour activités d'autofinacement au Fondaf à Bipndi Les deux palmeraies ont connu une baisse de production l’an dernier. La raison principale est le vieillissement de la grande palmeraie dont les arbres atteignent une telle hauteur que l’élagage et la coupe des régimes deviennent très pénibles. Il est alors difficile de motiver le personnel pour y travailler.
Dans la nouvelle palmeraie, les arbres sont plus petits, le travail est donc plus facile et le rendement bien meilleur. C’est dans cette palmeraie que nous concentrons tous nos efforts, un nouvel hangar y a été construit pour y transférer le pressoir.
La production a aussi baissé pour une autre raison : nous avons décidé de privilégier la qualité de l’huile plutôt que la quantité. Nous avons maintenant une huile de qualité qui a une bonne réputation. La production d’huile nous permet de couvrir tous nos besoins et nous vendons le surplus.

La porcherie se remet difficilement de l’épidémie de « rouget » qui a décimé notre cheptel. Les survivants ont été vaccinés. Il nous reste 10 porcs mais nous comptons bien redynamiser cet élevage.
Champs communautaires
Défrichage d'un champ communautaire par la population Pygmée de Bipindi Pour améliorer notre approvisionnement en vivres frais à moindre coût, nous avons défriché un coin de forêt à 2 km du foyer pour faire un champ communautaire dans lequel nous cultivons du manioc, du maïs, du macabo et des bananes plantain. Les parents s’impliquent fortement dans ce projet aux côtés de leurs enfants et des animateurs. Des petits terrains entourant le foyer sont aussi utilisés pour faire des champs communautaires, avec pour objectif principal l’initiation des enfants Bagyeli à l’agriculture.
Maison d’accueil
Avec 6 chambres dotées de moustiquaires et de sanitaires propres et modernes, notre maison pour hôtes de passage a connu un grand succès et est devenue une référence dans la région. Elle permet entre enfants et visiteurs des échanges productifs qui constituent un réel apport culturel. Nous espérons accueillir de plus en plus de visiteurs désireux de découvrir la forêt et ses campements et de partager la vie du foyer.

Toutes ces activités, toutes ces avancées sont le résultat de votre soutien permanent et généreux. Nous vous en sommes profondément reconnaissants.
L’ensemble des animateurs du Fondaf ainsi que la direction vous souhaitent de très bonnes fêtes de fin d’année et vous adressent leurs meilleurs vœux pour 2011.

La Direction du Fondaf
Bipindi, Novembre 2010

en savoir plus sur le parrainage des enfants Pygmées