en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Cameroun

le puits du Fondaf
Début septembre, notre nouveau véhicule nous a permis d'effectuer le ramassage scolaire de la rentrée plus facilement que d'habitude et dans de bien meilleures conditions. Nous avons pu chercher les enfants dans les campements difficiles d'accès et même faire de la sensibilisation à la scolarisation dans une zone très enclavée. En effet, à cet endroit se trouvent un très grand nombre d'enfants non scolarisés. Mais cette opération est hélas restée un échec puisque nous sommes rentrés avec une quinzaine d'enfants qui ont finalement souhaité retourner chez eux aussitôt arrivés au Foyer, effrayés par l'école et l'internat.

A leur arrivée au Foyer, les enfants ont pu profiter pleinement des travaux qui s'étaient achevés au moment de leur départ en vacances, c'est à dire les nouveaux réseaux d'eau et d'électricité. Le soir, le Foyer est maintenant l'endroit le mieux éclairé de Bipindi ! C'est une chose importante pour les enfants, cela facilite les devoirs et l'apprentissage des leçons, le diner au réfectoire et le coucher dans les dortoirs.

Autre nouveauté qui fascine les enfants : n'avoir qu'à tourner un robinet pour que l'eau coule est un vrai plaisir pour les petits Bagyeli, le problème est qu'ils ont bien du mal à le tourner dans l'autre sens pour le refermer après usage !

Comme l'an passé, les enfants de Bipindi sont répartis en 10 familles avec un aîné responsable à la tête de chaque groupe. Ces familles portent des noms pittoresques choisis par les enfants, en relation avec leur vie quotidienne et leur environnement immédiat.

Voir le détail de la répartition des enfants en équipes