De nombreux parents avaient l'espoir de pouvoir envoyer ainsi leurs enfants à l'école gratuitement cette année, grâce au FNE. Mais ils devront attendre, car le plan du Président Martelly s'étend sur 5 ans et ne touche que les enfants du primaire n'ayant jamais été scolarisés. Lors d'une visite dans la commune de Croix-des-Bouquets, le Président Martelly a déclaré «... cette année ce n'est pas tout le pays qui va aller à l'école gratuitement, nous avons déjà identifié près de 146,000 enfants qui n'ont jamais été à l'école que nous allons envoyer à l'école. Nous avons également identifié près de 1,200 écoles. Nous allons choisir 200 écoles dans cette liste et pour les enfants qui fréquenteront ces écoles ça sera gratuit ! »

Mais les financements ne sont pas suffisants, les bailleurs n'ont pas répondu présents et les promesses ont du mal à être tenues. Afin de se donner les moyens malgré tout d’appliquer leur programme d’éducation gratuite, le Ministère de l’Education nationale et le Président Martelly ont décidé de reporter la rentrée scolaire au mois d’octobre. "Ce délai permettra, à la Présidence, aux bailleurs de fonds et à toutes les autres parties concernées d'être mieux préparés pour la rentrée, compte tenu de la situation politique actuelle", lit-on dans un communiqué de la présidence.

Notre école n'est certes pas concernée par ce programme de prise en charge qui ne concerne que des écoles en état de mal-fonctionnement qu'il s'agit de remettre en route. Mais le report de la date de rentrée nous est cependant imposé à nous aussi et c'est donc avec grand regret que nous n'ouvrirons cette année que le 3 octobre, comme le veulent les mesures et directives gouvernementales.

Une fois encore, nous vous disons notre grande reconnaissance et vous assurons de l’importance de vos efforts et de votre présence à nos côtés pour l'éducation de nos enfants, le soutien des familles et le bon fonctionnement de nos écoles Saint-Alphonse, malgré les grosses difficultés rencontrées suite au le séisme et à l'épidémie de choléra notamment.

Vous qui lisez ces lignes, rejoignez notre action !

Enfant de Cité Soleil en Haïti
Aux côtés des enfants d'Haïti, tous ensemble, nous participerons à ce changement des conditions de vie des jeunes de notre bidonville et contribuerons ainsi à faire renaître l'Espoir dans Cité-Soleil.


Conseil d’Administration de Saint-Alphonse
Port-au-Prince, 6 septembre 2011