Officiellement, les derniers chiffres dénombrent :
  • plus de 200.000 morts identifiés (donc sans compter tous ceux qui sont toujours sous les décombres, il faudra plusieurs semaines encore avant de tout déblayer) et ceux enterrés ou brûlés immédiatement par la population. (près de 3 % de la population).
  • Plus de 300.000 blessés, dont près de 4.000 cas d’amputation de pieds, jambes ou bras (de nombreux abus ont d’ailleurs été dénoncés).
  • Plus de 250.000 maisons détruites à Port-au-Prince.
  • 500.000 personnes déplacées en province.
  • Près de 75 % des écoles et universités détruites à Port-au-Prince et sa banlieue.
Au niveau des écoles Saint-Alphonse, Cité Soleil et Fourgy, la presque totalité des employés et élèves sont présents et disponibles pour reprendre des activités. Il faut compter près de 520 familles à aider, élèves et employés compris.
Les familles de Fourgy sont dans l’ensemble plus touchées que celles de Cité Soleil, près des ¾ des maisons sont à reconstruire… Les familles sont donc dans la rue pour un bout de temps… n’ayant plus rien. Presque tous ont perdu leur travail ou leurs activités de petits commerces. Ils sont donc obligés de survivre au jour le jour, sans possibilités de penser à reconstruire leur maison détruite. Ce problème de logement est donc un problème majeur, surtout avec les saisons des pluies à venir, dès le mois de février avec une grosse saison en mai, juin. La saison cyclonique démarre le 1er juin.

Actuellement, un sac de riz de 25 kg coûte environ 29 €. Il coûtait 18 € avant le séisme. Le taux de change n’est plus que de 38,50 gourdes pour 1 USD, au lieu de 41 gourdes. Les prix augmentent petit à petit. Une aide vraiment minime de 50 euros par famille permettrait aux familles de survivre pendant une semaine ou 10 jours. Très peu de familles ont accès aux distributions de nourriture qui n’atteignent pas encore la Plaine. Dans la Cité Soleil, il faut être vraiment très actif pour espérer en profiter.

Le coût d’une pièce de maison (blocs et tôles avec une porte en bois, serait d’environ 1300 € actuellement.

Le coût de location d’une pièce de maison était environ 300 € pour un an (Cité Soleil ou La Plaine), mais étant donné le nombre de maisons détruites, les pièces disponibles sont beaucoup plus rares et donc beaucoup plus chères. Une aide pour une location serait très utile aux familles ayant perdu totalement leur maison.

Au niveau du renforcement des micro-crédits, je pense qu’il faudrait voir cela dès le mois de mars car il est très important aux familles de reprendre des activités de commerce.
(...)
Pour la cantine, le PAM n’a pas encore repris ses activités au niveau des écoles. Ils sont pour le moment débordés par les problèmes de distribution de la nourriture aux familles déplacées dans les abris provisoires ou dans la rue.

Pour l’état des bâtiments de Saint-Alphonse, je suis venu avec un ingénieur ce matin pour une première expertise des dommages. Selon lui, le bâtiment abritant le dispensaire, sur le côté droit en entrant, avec deux étages, n’est pas sécuritaire. Environ la moitié des poteaux (6 sur 12) sont craqués, la première dalle s’est un peu affaissée. Ce bâtiment devra donc être détruit. Nous allons le plus rapidement possible étayer la dalle (10 douzaines d’étais métalliques) pour la soutenir et sécuriser la cour. Je pense qu’il faudra démolir le bâtiment étage par étage.
Les autres bâtiments, bien que touchés, sont aisément réparables. Les travaux sont nombreux, certains anciens murs sont à détruire. La partie des classes non refaites l'an dernier est à reconstruire.
Il faudra cependant attendre une expertise officielle du gouvernement ou du Ministère de l’Education Nationale avant de reconstruire. Nous ne savons pas encore quand cela pourra se faire, les besoins sont tellement immenses.
Le gouvernement a cependant déjà annoncé par voie de presse l’interdiction de toutes nouvelles constructions, celles-ci devront répondre désormais aux normes antisismiques.
Il nous faut donc attendre encore avant de pouvoir reprendre des constructions, qu’en sera-t-il des anciennes constructions ? A suivre toujours. Nous pouvons cependant faire des réparations au niveau des murs de clôture, des travaux de consolidation, démolitions et nettoyage.

Au niveau de la Plaine, les bâtiments ne sont pas gravement touchés mais nécessitent quelques réparations, ainsi que la clôture. Je fais faire un devis pour une réparation rapide de la clôture pour la sécurité de l’établissement.

Pour la reprise des activités, des réunions sont prévues avec les professeurs et les parents dans les prochains jours. Nous ne savons toujours pas si l’on aura la possibilité de recevoir des tentes pour la reprise des activités scolaires. Les tentes sont très difficiles à obtenir, nous n’avons pas encore pu en avoir pour les familles. Un terrain de football, à 100 mètres de l’école, pourrait servir aux activités provisoirement, d’autres écoles effondrées de la zone pourraient s’y joindre.
La cour de Fourgy peut également accueillir ces activités qui pourraient démarrer au mois de mars.

J’essaie d’envoyer des photos … mais c’est très dur d’avoir le signal Internet, je reste sans connexion souvent plusieurs jours de suite.

Bises à tous

Denis