Les secousses se sont succédé, plus ou moins fortes, la plupart des personnes étaient complètement terrifiées et de nombreux appels s’entendaient. Tout le monde s’est regroupé dans les carrefours ou la rue, craignant d’autres secousses plus fortes.
24 h sont passées. Les secousses continuent régulièrement.

De très nombreux dégâts sont signalés à la radio. Tous les Ministères se sont effondrés, il ne reste plus que celui des Affaires Sociales, un ancien bâtiment. Il ne reste plus rien ou presque du Palais National, de la plupart des Ministères, du Parlement, de la Cathédrale, de la Poste, la Mairie de Port au Prince, de la Direction Général des Impôts, le Palais de Justice et de nombreux autres bâtiments publics. De nombreux hauts dirigeants se sont retrouvés sous les décombres, Sénateurs, Directeurs, Juges, avec de nombreux employés.

De nombreuses Universités et écoles se sont effondrées, beaucoup avec les étudiants hélas en dessous. De nombreux hôpitaux, dont la Sodec, églises, hôtels, dont le Montana, l’Oloffson, le Christopher, supermarchés, commissariats de police et autres établissements se sont écroulés avec de nombreuses personnes à l’intérieur. Il était près de 17h. Et bien sûr de nombreuses maisons privées … De nombreux cadavres sont alignés le long des routes, les blessés ne savant où aller, les hôpitaux restants sont débordés.

La prison s'est aussi effondrée, la presque totalité des prisonniers se sont échappés. Beaucoup d’entre se trouvaient déjà dans la cité.
Le siège de l’ONU s’est également effondré, le représentant de l’ONU en Haïti est décédé ainsi que de nombreuses autres personnes et des soldats de la Minustha.

Nous n’avons toujours pas de nouvelles de la province …

Les deux écoles ont subi des dégâts, difficiles à évaluer pour le moment. Les bâtiments ne se sont pas écroulés, mais des murs de clôtures de Fourgy, les murs extérieurs de l’école dans la cité Soleil, dans le coin de la cuisine, se sont écroulés. Apparemment, les gens préfèrent ne pas rentrer à l’intérieur, à la cité Soleil, car certains bâtiments pencheraient ...

Hélas, nous pouvons déjà déplorer la mort ou des blessures imortantes de plusieurs élèves.

La maison de Ricot, le directeur, s’est totalement effondrée, ainsi que celle de plusieurs autres personnes de l’école.

Jusqu’à présent, il est difficile de sortir, rien ne fonctionne, pas de signal donc d’internet, de communication téléphonique, pas d’électricité, les pompes d’essence, banques, supermarchés et marchés ne sont pas ouverts. Nous ne pouvons qu’attendre, d’autant plus que les secousses continuent régulièrement.

Nous restons au maximum et passons la nuit dans la cour, ne rentrant à l’intérieur de la maison qu’en cas de besoins urgents. Toute la population se trouve d’ailleurs dans les rues et parcs.

Nous avons toujours une sensation de vertige, que le sol bouge. Nous ne savons pas toujours si le sol tremble réellement ou si c’est dans notre tête. Des fois, j’ai l’impression d’être dans un bateau. Certaines secousses sont néanmoins beaucoup plus fortes que d’autres. Cela peut durer encore un jour ou deux …

De nombreuses personnes, parents, employés auront perdu leur maison et tout ce qu’ils possèdent. Il nous faudra leur venir en aide... Et de gros travaux seront nécessaires dans les deux écoles.

Nous espérons que nous pourrons recevoir de l’aide rapidement pour soulager la souffrance de tous ces gens. Dès que je peux vous donner plus de renseignements et des photos, je vous les envoie.

Bises à tous

Denis