L’enseignement sur l’entretien du rabot leur a permis de savoir comment monter et démonter cet outil, comment en affûter la lame, comment manier et entretenir le bédane.
Puis, ils ont appris le sciage, le carroyage, le dressage d’un parement, la mortaise.
Apprenti menuisier s'exerçant au maniement de la scie
Au niveau de la pratique, ils se sont concentrés sur le dégauchissage, le corroyage du bois suivant le sens des fils, la vérification du dressage avec une latte bien droite, le mortaisage avec un bédane.

En technologie des machines, ils ont appris l’utilisation des machines à bois, leurs avantages, leurs inconvénients.

Ils savent maintenant comment on se positionne devant les machines. Ils ont été sensibilisés sur les risques d’accident et sur les dangers que représentent les poussières.
Ils ont également appris les techniques pour se préserver et éviter les accidents.

En connaissance des matériaux, ils ont étudié le bois parfait, les parties de la coupe transversale d’un arbre, l’écorce de l’arbre. En pratique, ils ont distingué les parties sur la coupe transversale d’un arbre.

En dessin technique, nos jeunes ont appris le bois équarri, le montage de l’assemblage a mis bois, l’exécution du tenon et mortaise.

Au cours de ces trois mois, les apprentis en menuiserie ont évolué normalement. Ils suivent attentivement la théorie et s‘y appliquent aisément. Pendant les travaux pratiques, ils sont très fiers de travailler ensemble dans l’atelier.
Apprentissage de la menuiserie à Goma, RD Congo Cours techniques d’appui
La filière pour la formation en menuiserie est appuyée par des cours techniques qui sont centrés sur quatre volets, à savoir : le Calcul, le Français, l’Education civique, morale et environnement, et l’Entreprenariat.

Quant aux compétences acquises par nos apprenants, nous avons remarqué ce qui suit :
Certains ont un niveau scolaire qui leur permet de lire, écrire et compter mais beaucoup n’ont pas été scolarisés ou ont abandonné l’école très vite.
Dans les cours de Calcul, Français et Entrepreneuriat, les apprentis ont effectué les révisions de leurs matières.

1. Calcul
Nos apprentis savent :
 •  Identifier les unités variées de mesures.
 •  Déterminer le complément d’un nombre formé par un seul chiffre, par deux chiffres et par trois.
 •  Lire et écrire les chiffres romains de I à M (1 à 1000).

2. Français
Rappelons que le Français n’est pas leur langue maternelle, c’est pour eux une langue qu’ils doivent apprendre. Au bout de trois mois, ils sont déjà capable de :
 •  Lire et écrire les mots qui composent le discours français.
 •  Orthographier quelques mots se trouvant dans un même groupe.
 •  Conjuguer le verbe être et avoir au mode indicatif.
 •  Différencier les sortes des noms.
 •  Résumer un texte.


en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma