Cela va être une excellente occasion de renforcer la formation à la maçonnerie. Une nouvelle promotion pourra ainsi mettre en pratique l’apprentissage en construisant le mur de clôture, les bureaux et salles de formation.
Nos apprentis menuisiers de la promotion en cours seront suffisamment avancés dans leur formation pour assurer tout le volet menuiserie avec les équipements.

Ces anciens enfants soldats vont construire LEUR centre de formation : c’est cela qui les rend si heureux. Se dire que d’autres viendront se former dans des espaces qu’ils auront eux-mêmes bâtis de leurs propres mains les rend très fiers.
Tabourets confectionnés par les enfants soldats démobilisés durant leur formation en menuiserie L’agrandissement des locaux permettra de mettre en place d’autres formations pour lesquelles nous sommes très sollicité, en particulier pour les jeunes filles et jeunes femmes en grande difficulté.

Les parents de nos jeunes apprentis bénéficieront eux aussi de la construction de ce nouveau centre. Ils y trouveront un espace pour organiser les réunions de leur association Kikundi Bora qui rassemble de plus en plus de membres.
Ce groupe est aujourd’hui composé de 250 familles.
Rappelez-vous, en 2015, un petit noyau de 60 familles prenait la décision de se regrouper en association, Kikundi Bora. Au départ, le but était de créer un groupe d’entraide et de parole autour des enfants enrôlés dans les groupes armés, de leur démobilisation et de leur retour à la maison.

D’autres familles d’anciens apprentis sont venues les rejoindre, puis d’autres encore, sans lien avec notre centre de formation mais attirées par la dynamique observée.
Nous avions confié un lot de 30 chèvres à Kikundi Bora. Chacune de ces chèvres a été donnée à un membre de l’association qui s’engageait à remettre à un autre membre le premier chevreau de sa chèvre. L’élevage est vu comme une sorte d’épargne, peu à peu le cheptel s’agrandit et en cas de difficulté ou d’imprévu, on peut alors en vendre une pour répondre à l’urgence. Ce volet Elevage a suscité un réel engouement, c’est lui qui a attiré de nombreuses nouvelles familles.

Tout cela génère beaucoup de positif. Les garçons sont fiers de leurs parents et eux-mêmes le sont de leurs enfants qu’ils voient cheminer vers un meilleur avenir.
Enfant soldat démobilisé, en apprentissage de menuiserie à Goma, avec sa maman et son petit frère

Nous nous joignons à tous ces jeunes et à leurs parents
pour vous souhaiter une belle année 2019,
qu’elle voit tous nos projets se réaliser
et la paix s’installer dans la province du Nord Kivu
et partout ailleurs dans le monde.

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma