Apprentis menuisiers s'exerçant à la fabrication d'une table à Goma en RDC La fabrication de ces meubles nécessite une technique particulière que nos apprentis commencent à bien maîtriser. Ils apprennent vite et, s’ils n’en sont qu’à leurs premiers essais pour les tables et les bureaux, ils savent déjà tous fabriquer à la perfection de très belles chaises.

Il faut d’ailleurs noter qu’ils en font une production assez importante car, grâce à la débrouillardise de certains d’entre eux, ils ont déjà enregistré des commandes de voisins ou de connaissances qui les sollicitent. C’est bien sûr une grande fierté pour eux et leurs parents de les voir déjà prendre le chemin de l’entreprenariat  !
Apprentis menuisiers s'exerçant à la fabrication d'une chaise à Goma en RDC Mais leur apprentissage ne se limite pas au maniement de la scie et du rabot. Ils reçoivent également une instruction théorique incluant des cours techniques ainsi que des sessions de calculs et de Français. Cela leur sera très utile dans leur vie future.

Les témoignages des uns et des autres parlent d’eux-mêmes.

Le jeune Nelson avait 13 ans quand nous l’avons accueilli, c’était un enfant difficile. Sa mère malade n’avait pas aucune prise sur lui et on lui prédisait un avenir plongeant dans la délinquance. Aujourd’hui, il est devenu un véritable soutien pour sa mère. A la fin des cours, il se précipite à la maison pour l’aider dans son petit commerce.

Josué ne faisait rien avant de rencontrer le centre Aprojed. Ses voisins se méfiaient de lui et de son comportement. Aujourd’hui, on le regarde comme un jeune capable de prendre en main son destin. Il est devenu une référence dans son quartier et rêve déjà d’ouvrir son propre atelier.
Apprentis menuisiers à Goma en RDC Tous les témoignages vont dans ce sens. La plupart des apprentis ont déjà trouvé des activités rémunérées dans des ateliers proches de chez eux où ils vont travailler en fin d’après-midi après avoir quitté le centre.

Leurs parents qui ont rejoint Kikundi Bora, l’association des familles des apprentis, se réjouissent de ces changements pour leurs garçons. Les 250 familles membres de Kikundi Bora continuent de se réunir deux fois le mois pour s’entraider grâce à des cotisations qu’elles mettent en commun.
Cette force de Kikundi Bora joue certainement un grand rôle dans la cohésion de cette promotion.

Et bien sûr, la deuxième raison, nous le redisons à chaque fois, c’est le service quotidien du repas !
Repas de cantine servi aux apprentis menuisiers de Goma
Dans quelques mois ils seront prêts à affronter le marché du travail et trouveront toujours Aprojed et SOS Enfants à leurs côtés ….
Et ceci grâce à vous ! Soyez en remerciés.

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma