Centre Akany Aina à Madagascar, classe de CP1
Les enfants de CP1 en séance d’exercices individualisés
Centre Akany Aina à Madagascar, classe de CM2 Les enfants de CM2 sur le point de partir en récréation

Prendre des décisions audacieuses

Pour servir toujours mieux les intérêts des enfants et des jeunes d’Akany Aina, des mesures ont été impérativement prises au début de cette année scolaire, notamment au niveau de la structure éducative pour les enfants du Collège.
Quand la section Collège de l’école Akany Aina a démarré en 2010 avec l’ouverture d’une classe de 6ème, des enseignants du C.E.G. public d’Ambatolampy ont été engagés comme « Chargés de cours » pour les différentes matières obligatoires en 6ème. Et ce système a été conservé lors de l’ouverture de la classe de 5ème en 2011.

Mais quand le grand mouvement national de grève des enseignants du secteur public a éclaté en mai 2012, nous avons été pris de court. Car nos chargés de cours étaient eux aussi des enseignants en grève, ils ne pouvaient pas sortir de leur établissement public d’affectation en solidarité avec leurs collègues fonctionnaires. Et de ce fait, à Akany Aina, tous les cours au niveau du Collège ont été suspendus pendant une semaine.Centre Akany Aina à Madagascar, classe de CM2 Très attentifs, les enfants de la classe de 6ème

Nous nous sommes débrouillés sur place pour éviter à nos enfants de rester sans occupation. Les membres de la Direction et du Secrétariat se sont transformés en professeurs dans les différentes matières, selon leurs spécialités respectives. Et quelques jeunes en quête d’emploi ont été engagés comme enseignants stagiaires.
Mais à partir de cette expérience qui constituait pour nous un signe des temps, il a été décidé de restructurer le système éducatif du Collège d’Akany Aina. Il a été jugé préférable d’abandonner l’engagement de chargés de cours venant du Collège d’Enseignement Général public et d’engager plutôt des éducateurs titulaires qui consacreraient entièrement leurs heures régulières de travail à l’encadrement et à l’éducation des enfants et jeunes d’Akany Aina, à l’image de ce qui se fait déjà pour les enfants du Préscolaire et du Primaire.

Cette décision audacieuse a attristé visiblement les enseignants remerciés. Mais lors de la communication de cette décision aux enseignants, nous les avons priés en toute humilité de comprendre le sens d’une telle décision, en les invitant à considérer avant tout les intérêts des enfants et des jeunes accueillis à Akany Aina afin de respecter l’éthique et la déontologie du Centre qui a été fondé essentiellement, rappelons-le, pour le « service prioritaire des enfants et jeunes défavorisés ou en situation difficile, dans le domaine éducatif ».

Aimé RAVALIMANANA
Fondateur du Centre Akany Aina


en savoir plus sur le parrainage des enfants du Centre Akany Aina.