Entre temps, la corruption a encore gagné du terrain, notamment en ce qui concerne le trafic illicite du bois de rose et le trafic d’influence. L’insécurité et les violences mortelles dues aux actes perpétrés par des groupes armés de malfaiteurs et de voleurs ne cessent de s’intensifier, non seulement dans les milieux urbains mais aussi en milieu rural et même jusque dans des villages reculés, engendrant une ambiance de terreur dans tout le pays.

Dans un tel climat, la communauté internationale et les bailleurs de fonds bilatéraux ou internationaux hésitent encore à faire confiance aux dirigeants malgaches. La bonne gouvernance laisse encore à désirer. Des fonds d’aide déterminés sont promis mais l’argent n’est pas encore versé.

Par ailleurs, les indicateurs de dégradation de la situation socio-économique de Madagascar sont palpables:
 • Augmentation incessante du taux de chômage
 • Hausse vertigineuse des prix des produits de première nécessité
 • Dégringolade continue du niveau de vie de la majorité de la population
 • Effritement du pouvoir d’achat de la grande majorité des familles

Evidemment, ce sont les familles les plus vulnérables qui en sont les premières victimes, dont celles des centaines d’enfants accueillis à Akany Aina. En effet, nous constatons concrètement sur place que la situation déjà si précaire de leurs familles ne cesse d’empirer.

Grâce à votre soutien, nous pouvons venir en aide à ces enfants et par ricochet à leur famille.

GRAND MERCI à TOUS ! MERCI POUR TOUT.

Vous pouvez soutenir notre action en parrainant cette école malgache.