Comme nous avons eu l’occasion de le dire à plusieurs reprises, notre souci est la prévention des malnutritions des fratries. Le seul moyen d’y arriver est l’éducation nutritionnelle des enfants chefs des ménages et des mères de famille, en tenant compte des réalités locales. Parallèlement aux distributions d'aide alimentaire bimensuelles, nous insistons sur l’accroissement de la production agricole par la pratique des jardins potagers et la promotion du petit élevage familial. Les impacts de cette stratégie sont positifs car à l'heure actuelle, nous n'enregistrons plus de retentissements de la malnutrition sur la croissance et le développement des fratries encadrées par le Point d'Ecoute.
Promotion du petit élevage
Don de poules et de chèvres aux orphelins du sida du RwandaLe Point d'Ecoute privilégie la promotion du petit élevage par les orphelins pour plusieurs raisons :
  • Amélioration des conditions de vie socio-économiques par la reproduction et la vente du petit bétail.
  • Production d’aliments tels que les œufs et le lait et rentabilisation des jardins potagers par le fumier.
  • Impossibilité pour les orphelins de remplir les conditions exigées par l’élevage du gros bétail .
Jardins potagers
Un jardin potager pour les orphelins du sida du RwandaAu Rwanda, nul ne peut ignorer l’importance et l’impact des jardins potagers dans la vie quotidienne. Malgré la sécheresse qu’a connue la région durant cette année, les orphelins ne se sont pas découragés. Ils ont arrosé leurs jardins pour maintenir la production. Sensibilisés par les diverses formations dont ils ont bénéficié à ce sujet, ils sont conscients de l’utilité des jardins potagers, nous enregistrons beaucoup des demandes pour les semences et l'élargissement des cultures.

Aide aux orphelins du Sida du Rwanda : Lire la suite...