SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Alphabétisation

Fil des billets - Fil des commentaires

3 mai 2017

Au Burkina, l'école de la deuxième chance

en savoir plus : parrainer un enfant au Burkina Faso

L’AZN est un groupement de onze villages. Le CIER qui encadre les programmes scolaires permet la scolarisation des enfants au Primaire, au Secondaire et pour certains à l’Université.
Elèves des écoles de la région de Guié au Bukina Faso Depuis que le CIER a mis en place le système de parrainages scolaires, SOS Enfants s’est engagé à ses côtés, avec le soutien de ses fidèles parrains et marraines, pour permettre l’accès à l’éducation au plus grand nombre. Ce sont ainsi des milliers d’enfants qui ont pu être scolarisés.
Malheureusement, il reste encore des enfants qui n’ont toujours pas accès à l’école.
Et un autre constat s’impose, certains abandonnent avant d’avoir terminé leur cycle du primaire. Plusieurs raisons à cela : la plus fréquente est d’ordre économique mais le découragement de l’enfant est bien souvent en cause. Les classes de CP sont surchargées et accueillent parfois plus de 80 élèves. Comment trouver sa place dans ces conditions lorsque l’on a besoin d’un peu plus d’encadrement ?

On perd vite pied, on ne trouve pas d’aide à la maison car la famille est souvent analphabète et, peu à peu, on se résigne à abandonner …

Lire la suite...

25 avril 2017

Alphabétisation des filles de la rue à Kinshasa

en savoir plus sur ce centre pour enfants des rues à Kinshasa

Alphabétisation des filles de la rue au Centre Ndako Ya Biso à Kinshasa Parmi les activités que Ndako Ya Biso propose aux filles hébergées dans le centre qui leur est réservé, l’alphabétisation occupe une place centrale pour leur épanouissement. Elle a lieu quatre fois par semaine. Cette activité permet aux enfants de retrouver un équilibre, une estime de soi, de se considérer et en même temps de réaliser quelque chose d’important.

Dans la rue, la majorité d’entre elles ont perdu tout bon sens et elles ont toutes perdu le goût d’apprendre. Une fois accueillies au Centre Ndako Ya Biso, elles sont remises en confiance, avec difficulté pour certaines, plus facilement pour d’autres. Après un temps d’apprivoisement et d’encouragement, elles acceptent toutes les premières séances de remise à niveau.

Les résultats sont probants : celles qui présentaient des difficultés font preuve de leurs capacités et se rendent compte qu’elles obtiennent des résultats et sont capables d’apprendre et de bien faire.

Lire la suite...