SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

15 janvier 2017

Haiti : une rentrée de janvier remplie d'espoir

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant haïtien

Le lundi 9 janvier, les élèves haïtiens reprenaient le chemin de l’école. Heureux de retrouver leur école.
Il faut bien dire que le 1er trimestre a été tellement difficile que tout le monde, parents, enseignants et élèves espèrent un peu de répit.
Enfants de l'école St Alphonse dans le bidonville de Cité Soleil en HaïtiLa situation sécuritaire au sein de bidonville de Cité Soleil est bonne en ce moment. Les premiers mois de l’année 2016 avaient été tellement critiques que tout le monde apprécie à sa juste mesure cette belle accalmie.

Les conséquences du cyclone Matthew par contre sont toujours très fortement ressenties par la population. Le coût de la vie ne cesse d’augmenter, les prix des denrées alimentaires restent toujours à un niveau élevé. Les familles du bidonville souffrent, les enfants encore plus. C’est pour cela que les rentrées sont vécues comme des événements heureux !

Lire la suite...

8 novembre 2016

Remerciements des enfants pour l'aide apportée

Par la plume d'une de leurs camarades, les enfants de l'école St Alphonse vous remercient de l'aide généreuse que vous leur avez apportée.
Cette aide leur permet de manger à leur faim chaque jour à midi et pour eux, c'est énorme...
Lettre de remerciements des enfants du bidonville de Cité Soleil en Haïti pour l'aide apportée après l'ouragan Matthew

21 février 2016

Des problèmes pour assurer la cantine scolaire

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant d'Haïti

Repas des enfants à la cantine de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti Depuis plusieurs mois, de nouvelles épreuves viennent compliquer notre action. Le taux de change avec le Dollar US est beaucoup moins favorable qu’il ne l’a été. Aussi, nous faisons tout notre possible pour maintenir notre niveau d’engagement mais nos équipes reçoivent beaucoup moins de fonds une fois la conversion faite. Pour donner une idée, 1 $ US valait en septembre 52 Gourdes, en novembre 54 Gourdes et en fin d’année presque 56 Gourdes.

De ce fait, les prix ne cessent d’augmenter. Premières touchées par la flambée des prix, les denrées alimentaires deviennent de plus en chères et nous avons du mal à approvisionner notre cantine scolaire qui ne peut plus fonctionner chaque jour.

Et pourtant la cantine est vraiment indispensable. Le repas servi à l’école reste trop souvent le seul de toute la journée pour ces enfants. Lorsqu’il n’y a pas de cantine, quelques enfants peuvent s’acheter des biscuits qu’ils mangent durant la récréation. Mais ces jours-là, les autres enfants préfèrent aller à la bibliothèque ou rester en classe pour ne pas voir leurs camarades grignoter leurs gâteaux secs.

Lire la suite...

5 février 2016

Cantines scolaires en situation d’urgence au Burkina

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

Nos cantines scolaires en situation d’urgence
Distribution d'eau à l'école de Guiè au Bukina Faso Au Burkina Faso, les écoles qui veulent mettre en place une cantine scolaire doivent s’en remettre à la participation des familles. Dans les zones sahéliennes, comme celle où se trouve l’AZN, c’est souvent au cours du 2ème trimestre que l’organisation de ces cantines se révèle nécessaire.
Le 1er trimestre de l’année scolaire correspond à la période des récoltes, les familles mangent à leur faim.

L’année 2015 a été une année qui a connu une pluviométrie très irrégulière. Certaines familles commencent à voir leurs greniers de céréales se vider.
Nous allons entrer dans une période critique.

Le problème épineux des repas de midi à l’école va se faire sentir.

Lire la suite...

31 mars 2015

Une année scolaire perturbée au Burkina Faso

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

La marche de nos écoles vers la réussite
Une classe de l'école primaire Guiè A au Bukina Faso Comme à l’accoutumée, les établissements scolaires ont rouvert les portes en octobre. Mais le bouleversement socio-politique a entaché les activités scolaires et tout ne marche pas comme il faut. Le « Printemps Burkinabé » intervenu fin octobre avec le départ du régime COMPAORE a bouleversé les cours pendant plus 2 semaines.
Parallèlement à cela s’est posé comme chaque année le problème de la mutation trop fréquente des enseignants. Cela entraîne des difficultés certaines : d’un côté les enfants ont à faire à de nouveaux visages, de l’autre les nouveaux enseignants ont besoin d’apprendre à connaître les enfants et les lacunes de chacun.
Ceci fait perdre un temps précieux, ajouté aux semaines passées à attendre que la situation sociopolitique se stabilise. Enseignants et élèves se sont ensuite serré les coudes pour rattraper ce retard.

Lire la suite...

31 juillet 2014

Club d'été pendant les vacances à l'école de Cité Soleil

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Famille haïtienne habitant le bidonville de Cité Soleil En Haïti comme presque partout dans le monde, les vacances scolaires ont commencé début juillet. Mais, que signifie le mot « vacances » quand on vit à Cité Soleil ?

Les parents ne connaissent pas ce mot. Ils doivent continuer chaque jour de partir pour chercher un petit travail, vendre quelques pauvres marchandises pour trouver simplement de quoi nourrir leur famille le soir. Et il faut recommencer le lendemain, indéfiniment…

Quelques enfants partent rejoindre leur famille en province, des parents bien souvent misérables eux aussi. C’est un choix qui est fait le plus souvent pour éviter aux plus jeunes de trainer dans les rues.

Mais faute de moyens, la majorité des enfants restent dans le bidonville, sans occupation, désœuvrés, exposés aux pièges et aux tentations de la rue.

Lire la suite...

22 avril 2014

Burkina : Petite revue des écoles primaires de l'AZN

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

L'école primaire A de Guiè est la plus ancienne de nos écoles, elle scolarise le plus grand nombre d’élèves avec 457 élèves dont 223 Filles et 234 garçons. Les classes de CP accueillent en moyenne 70 élèves chacune.
Son taux de réussite de près de 90% au CEP en 2013 lui donne une excellente réputation.
Une classe de l'école primaire Guiè A au Bukina Faso
Grâce à l’appui de l’état, l’école offre actuellement à ses élèves un repas tous les midis, ce plat est composé du riz mélangé à des haricots et accompagné d’huile.
Mals cette aide de l’état est éphémère puisque la dotation ne couvre que le 2ème trimestre qui a pris fin le 22 mars dernier.
Lire la suite...

23 décembre 2013

Arrêt de l'aide du PAM pour notre cantine de Cité Soleil

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Les enfants sont heureux de prendre un bon repas chaud à la cantine scolaire à l'école St Alphonse de Cité Soleil en Haïti A notre grande surprise, nous avons appris que nous ne faisions plus partie de la liste des bénéficiaires du PAM – Programme Alimentaire Mondial. Quel choc !!! C’était grâce à vos soutiens, chers Parrains et Marraines, complétés par les dons du PAM que nous parvenions à servir un repas complet quotidien à tous nos élèves.

Aujourd’hui, ce serait mentir de dire que la cantine fonctionne bien à l’école Dans les conditions actuelles, nous ne pouvons plus garantir le repas de midi que trois fois par semaine. Nos démarches menées auprès du PAM n’ont pas abouti. Face à leurs restrictions, seules quelques écoles primaires sont encore subventionnées. Toutes les écoles qui accueillent des élèves au collège et lycée sont à ce jour exclues de toute aide.

La déception est grande pour tous.
On sait que beaucoup de nos élèves partent le ventre vide le matin et que le repas du midi est le seul vrai repas de la journée. Au fil de la matinée, les enseignants voient bien l’attention des enfants diminuer. Les contacts et les informations que nous avons sollicités auprès du PAM et de ses partenaires ne sont pas encourageantes pour les mois à venir et nous laisse aucun espoir quant à leur soutien.

en savoir plus sur notre cantine scolaire de Cité Soleil en Haïti

25 novembre 2013

Rwanda : Une cantine pour les enfants des rues

savoir comment aider les enfants des rues

Repas des enfants des rues du Rwanda Partant de la triste constatation que c'est le plus souvent la faim qui pousse un enfant à la rue, nous avons fait de l’alimentation et de l’accompagnement vers l’autonomie en matière de nutrition une de nos priorités dans l'aide que nous apportons aux enfants des rues et autres enfants vulnérables.

Une cantine pour les enfants des rues : Lire la suite...

26 mai 2013

Des écoles à reconstruire au Bukina Faso

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

Une classe d'école primaires à Guiè au Bukina Faso
L’année scolaire 2012-2013 qui tire à sa fin connaît une grande ferveur malgré les difficultés rencontrées ça et là. Grâce au parrainage primaire qui rend l’école accessible à tous les enfants, nos écoles partenaires accueillent plus d’enfants d’année en année, d’où la nécessité de normaliser certaines écoles qui ne comptent que trois classes et reconstruire d’autres écoles, comme celle de Babou qui est en très mauvais état.

Lire la suite...

29 avril 2013

Cantine scolaire à Haïti

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Dans nos deux écoles de Cité Soleil et de La Plaine Fourgy, la cantine fonctionne de façon tout à fait régulière. A Cité Soleil, les enfants prennent à nouveau leur repas dans le grand réfectoire. Mais cet espace nécessite malgré tout des rénovations qui n’ont pas encore pu être faites depuis le séisme, la priorité étant donnée avant tout aux salles de classe pour des raisons évidentes.
Cantine scolaire de l'école St Alphonse de Fourgy à Haïti Les élèves de l’annexe de Fourgy continuent pour le moment à prendre leur repas dans les salles de classe. Mais c’est une situation qui ne durera plus très longtemps. En effet, nous avons entrepris au mois de janvier la construction d’un nouveau réfectoire ainsi que d’une cuisine attenante pour faciliter et améliorer enfin le service de cantine.

Lire la suite...

22 novembre 2012

Haïti, après le cyclone Sandy...

Le cyclone Sandy sur Haïti
Le début de cette année scolaire 2012-2013 a été très perturbé par le passage de deux cyclones, le 28 août Isaac puis le 23 octobre c’est Sandy qui traversait Haïti.
Les deux écoles du groupe scolaire Saint-Alphonse ont été fortement touchées et les familles de la zone n’ont pas été épargnées, les dégâts subis sont très lourds. Durant trois jours, écoles, commerces, administration, tout est resté fermé.
L'école St Alphonse de Fourgy en Haïti inondée après le cyclone Sandy Face aux inondations très importantes, nombre de familles ont fui pour chercher un refuge.
Comme c’est le cas à chaque fois qu’une catastrophe frappe le pays, on a assisté à un exode massif de familles, de longues files de réfugiés essayant de trouver un abri, un endroit moins inondable pour protéger leurs maigres possessions. Certains n’hésitent pas à partir en province, en quête d’un nouveau lieu de vie pour se reconstruire…

Lire la suite...

26 octobre 2012

Madagascar : rentrée scolaire à Ambodirafia

Rentrée scolaire pour les enfants de l'école d'Ambodirafia à Madagascar Voilà c’est fait, les élèves de l’école primaire d’Ambodirafia ont retrouvé le chemin de l’école !!!!
Lundi matin, jour de la rentrée, tous les enseignants de l’école primaire d’Ambodirafia étaient présents pour accueillir les enfants qui, après de longs mois, se sont retrouvés à l’école. Ils n’étaient encore qu’une petite centaine, mais l’effectif s’est renforcé durant la semaine sous l’impulsion du directeur et d’un nouveau Président des parents d’élèves qui ont dû rappeler à l’ordre les parents des petits retardataires.

Lire la suite...

19 juillet 2012

Burkina : bilan scolaire 2011/2012 très satisfaisant

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

L’année scolaire s’est déroulée de manière très satisfaisante, au primaire comme au secondaire.
Classe primaire de l'école de Guiè
Au niveau des écoles primaires, les élèves ont eu cours jusqu’au 10 juillet. Nous n'avons constaté que quelques rares abandons et nos écoles partenaires se sont illustrées par leurs excellents résultats à l’examen du Certificat d’Etudes Primaire (CEP) et au concours d’excellence. Sur un effectif de 359 candidats, 242 sont admis au CEP soit un taux de 67,40%.

Lire la suite...

12 décembre 2009

Haïti : Rentrée scolaire à Cité Soleil et Fourgy

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Situation générale en Haïti
Enfants en rang à l'école St Alphonse, bidonville de Cité Soleil en Haïti La faim est toujours présente partout en Haïti. C’est en fait une situation normale pour une population quasi sans salaires ! Selon les statistiques, plus de 85% de la population est au chômage.
La visite récente de Monsieur Bill Clinton, défenseur d’Haïti auprès des Nations Unies, a cependant fait renaître l’espoir. Accompagné de près de 200 investisseurs étrangers, il est venu chercher les opportunités d’investissements dans notre pays. Depuis, nous attendons…

Sur le plan politique, le Président René Garcia Préval a toujours opté pour un gouvernement pluriel. C’est un bon choix car depuis son arrivée, il n’y a plus d’opposition politique. En cas désaccord, le Parlement remplit son rôle de censeur. C’est ce qui est arrivé le 29 octobre dernier : Madame Duvivier Pierre Louis, la Première Ministre, s’est vue reprocher de n’avoir pas respecté les points présentés dans sa politique générale. Elle devrait être remplacée rapidement.

Lire la suite...