SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Cité-Soleil

Fil des billets - Fil des commentaires

15 janvier 2017

Haiti : une rentrée de janvier remplie d'espoir

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant haïtien

Le lundi 9 janvier, les élèves haïtiens reprenaient le chemin de l’école. Heureux de retrouver leur école.
Il faut bien dire que le 1er trimestre a été tellement difficile que tout le monde, parents, enseignants et élèves espèrent un peu de répit.
Enfants de l'école St Alphonse dans le bidonville de Cité Soleil en HaïtiLa situation sécuritaire au sein de bidonville de Cité Soleil est bonne en ce moment. Les premiers mois de l’année 2016 avaient été tellement critiques que tout le monde apprécie à sa juste mesure cette belle accalmie.

Les conséquences du cyclone Matthew par contre sont toujours très fortement ressenties par la population. Le coût de la vie ne cesse d’augmenter, les prix des denrées alimentaires restent toujours à un niveau élevé. Les familles du bidonville souffrent, les enfants encore plus. C’est pour cela que les rentrées sont vécues comme des événements heureux !

Lire la suite...

8 novembre 2016

Ouragan Matthew, 1 mois après son passage dévastateur

---> Pour participer à l'aide d'urgence pour Haïti ---> suivez ce lien

On estime à 2 millions le nombre de personnes affectées par le passage de Matthew le 4 octobre dernier.
Entre 80 à 95 % des plantations situées dans les zones traversées par le cyclone sont dévastées.
La situation alimentaire s’est très vite dégradée dans tout le pays. Le sud de l’île, le « grenier » d’Haïti étant détruit, la flambée des prix alimentaires n’a pas tardé à se montrer.

Notre 1ère action d’urgence mise en place grâce à votre soutien
Apporter chaque jour un repas chaud aux 650 élèves de notre école St Alphonse du bidonville de Cité Soleil jusqu’à la fin du mois d’octobre.
Cantine scolaire organisée à Cité Soleil pour soutenir les enfants après le passage de l'ouragan Matthew en Haïti

Lire la suite...

6 octobre 2016

Ouragan Matthew sur Haïti

Pour participer à l'aide d'urgence pour Haïti ---> suivez ce lien

L'ouragan Matthew en HaïtiLa précarité de la population haïtienne fait que chaque passage de cyclone est toujours plus dramatique qu’ailleurs !
Le Sud de l’île a particulièrement été ravagé. Des zones sont encore totalement isolées, hors de tout contact.
Les rues du bidonville ont été vite envahies par les eaux. Beaucoup de maisons de tôles sont détruites.

Aujourd’hui, Matthew est parti poursuivre sa route mais l’étendue des dégâts reste impressionnante à Haïti. L’eau a charrié toutes les immondices et quand elle se retire, tout est à nettoyer, déblayer …

L’impact économique est énorme pour les familles de nos élèves de Saint-Alphonse. Les mamans, pour la plupart des petites commerçantes de rue, ont perdu leur maigre stock de marchandises, elles n’ont plus rien à vendre, plus rien pour reconstituer leur stock… les lendemains vont être très difficiles pour tous !

Lire la suite...

22 septembre 2016

Rentrée scolaire en Haïti

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant d'Haïti

On se réjouit des bons résultats obtenus cette année aux examens d’état !
La classe de 9ème Année Fondamentale est importante. Elle clôture le premier cycle du Secondaire. Cette année, 45 élèves présentaient cet examen de fin de cycle, équivalent de notre BEPC, et 42 ont été reçus !
Les premiers bacheliers de l'école St Alphonse dans le bidonville de Cité Soleil en Haïti Mais ce n’est pas tout. Rappelez-vous, en septembre 2015, l’école St Alphonse de Cité Soleil ouvrait pour la première fois une classe de Terminale et en juin, l’école présentait ses premiers candidats au Baccalauréat. Sur les 21 élèves que comportait cette classe de Terminale, 13 ont réussi les épreuves et sont désormais bacheliers. Nous sommes très fiers de nos 13 lauréats, nos premiers bacheliers haïtiens !

Pour que leur avenir ne s’arrête pas là, nous avons décidé de continuer à les soutenir et d’accorder à chacun une bourse d’études. Elle permettra leur accès à l’université, la prise en charge de leur inscription, leurs frais de transports et autres dépenses…

Lire la suite...

21 février 2016

Des problèmes pour assurer la cantine scolaire

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant d'Haïti

Repas des enfants à la cantine de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti Depuis plusieurs mois, de nouvelles épreuves viennent compliquer notre action. Le taux de change avec le Dollar US est beaucoup moins favorable qu’il ne l’a été. Aussi, nous faisons tout notre possible pour maintenir notre niveau d’engagement mais nos équipes reçoivent beaucoup moins de fonds une fois la conversion faite. Pour donner une idée, 1 $ US valait en septembre 52 Gourdes, en novembre 54 Gourdes et en fin d’année presque 56 Gourdes.

De ce fait, les prix ne cessent d’augmenter. Premières touchées par la flambée des prix, les denrées alimentaires deviennent de plus en chères et nous avons du mal à approvisionner notre cantine scolaire qui ne peut plus fonctionner chaque jour.

Et pourtant la cantine est vraiment indispensable. Le repas servi à l’école reste trop souvent le seul de toute la journée pour ces enfants. Lorsqu’il n’y a pas de cantine, quelques enfants peuvent s’acheter des biscuits qu’ils mangent durant la récréation. Mais ces jours-là, les autres enfants préfèrent aller à la bibliothèque ou rester en classe pour ne pas voir leurs camarades grignoter leurs gâteaux secs.

Lire la suite...

12 janvier 2016

Des sourires et des voeux en direct d'Haïti

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant d'Haïti

Sourires d'enfants de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti Quoi de mieux que ces beaux sourires pour accompagner nos voeux pour cette nouvelle année ? Nous les accompagnons de nos plus sincères remerciements à l’ensemble de nos parrains, marraines et donateurs qui acceptent de nous suivre et de soutenir le fonctionnement de notre école Saint-Alphonse dans le bidonville de Cité Soleil et dans sa périphérie à Fourgy-La Plaine.

Aujourd’hui, Haïti ne fait plus partie de l’actualité.

Le séisme du 12 janvier 2010 n’a pourtant pas été oublié par tous ceux qui l’ont subi. Des traces demeurent tant au niveau des reconstructions de bâtiments que des reconstructions des personnes touchées.

Haïti ne fait plus partie de l’actualité, pourtant cela ne signifie pas que les gens vivent bien, qu’ils sont à l’abri du besoin.

Haïti ne fait plus partie de l’actualité mais ses enfants ont encore besoin de nous pour les accompagner vers leur avenir. Ceci est encore d’autant plus fort pour nos enfants du bidonville de Cité Soleil.

Haïti ne fait plus partie de l’actualité. Néanmoins, vous restez tous fidèles à votre engagement et nous vous en remercions bien sincèrement.

28 décembre 2015

Fête de Noël dans un climat tendu en Haïti

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Jour après jour, l'école St Alphonse ouvre ses portes aux enfants du bidonville de Cité Soleil et les accueille dans un cadre sécurisant.
Sourires d'enfants de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti C'est pourtant dans un climat politique et sécuritaire désastreux que Haïti termine l'année. Le pays est en pleine période électorale, les Haïtiens doivent choisir leur nouveau Président et le climat social en est comme à chaque fois profondément troublé. Le 2ème tour des élections présidentielles a même dû être reporté du 27 décembre au 24 janvier 2016. Aujourd’hui au moment où nous vous écrivons, nous ne savons pas comment cela va se dérouler, tous les signaux d’alerte sont au rouge.

Depuis le mois de septembre, la situation du pays est explosive, à Port-au-Prince bien sûr, mais plus encore au sein du bidonville de Cité Soleil. Des kidnappings, des assassinats sont monnaie courante, à deux pas même de notre école Saint Alphonse.

Jusqu’au dernier moment, nous ne savions pas si nous pourrions organiser la fête de fin d’année, une fête qui devient maintenant un rituel que tous les élèves attendent. La Direction de l’école a finalement choisi le 25 décembre pour organiser cette journée festive.

Lire la suite...

22 septembre 2015

Rentrée scolaire à Cité Soleil

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Classe préscolaire de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti La rentrée de septembre s’est déroulée dans de bonnes conditions d’accueil dans nos écoles St Alphonse en Haïti. A Cité Soleil, l’équipe de la Direction est maintenant installée dans des bureaux adaptés qui leur offrent un meilleur cadre pour l’accomplissement de leur mission.

Toujours à Cité Soleil, la grande nouveauté de cette rentrée est l'ouverture d'une classe de Philo, l'équivalent de notre Terminale. Ceci est un grand progrès car jusqu'ici, nous n'avions jamais eu encore de classe de philo, les enfants terminaient leur scolarité dans une école partenaire dirigée par notre ancien directeur Ricot PIERRE.

Comme chaque année, des uniformes neufs ont été distribués aux élèves du collège et lycée. C’est un grand soutien pour les familles.

Lire la suite...

25 mai 2015

Une journée à la mer pour nos enfants d'Haïti

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Départ de nos collégiens en autocar pour la journée sur une plage d'Haïti Aux dires de tous, cette année scolaire aura été difficile. La sécurité est enfin revenue au sein du bidonville mais les quatre premiers mois de l’année ont mis tout le monde à rude épreuve.

Le 8 mai a eu lieu « la journée à la mer » : quoi de mieux pour oublier, un temps au moins, ces journées où on entend des tirs résonner dans les quartiers proches de l’école, où l’on se terre à la maison, où les mamans ne peuvent sortir pour mener leurs activités de petites commerçantes ambulantes ?
Cette journée organisée depuis maintenant trois ans est un moment de réjouissances pour tous, pour les élèves autant que pour les enseignants qui les accompagnent.

Tout le monde était bien à l’heure pour ne pas manquer le départ des bus. Pour que cela ne coûte pas trop cher, on économise en emportant dans le bus un maximum de matériel de l’école (braseros, marmites, etc.) pour préparer le repas sur place.
Ce sont des élèves volontaires qui forment une « équipe cuisine » et qui, dès leur arrivée à la plage, se mettent à préparer le repas pour tous.

Lire la suite...

6 février 2015

Cinq ans après le séisme, notre école d'Haïti accueille dignement ses élèves

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Le 12 janvier restera une date dans la mémoire haïtienne.
C’est un jour où beaucoup ont besoin de se retrouver avec leurs proches, de penser à ceux qui les ont quittés. Leur vie a basculé en quelques secondes. Beaucoup voulaient croire à une renaissance d’Haïti : reconstruire en mieux ce qui avait été détruit.
Ecolières de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti On ressent aujourd’hui beaucoup de déception. Les bonnes intentions ne sont pas vraiment concrétisées. On estime à 70 000 le nombre de personnes vivant encore sous tentes. Des zones ont été reconstruites mais ne répondent pas toujours aux demandes et aux besoins de la population.

Lire la suite...

31 juillet 2014

Club d'été pendant les vacances à l'école de Cité Soleil

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Famille haïtienne habitant le bidonville de Cité Soleil En Haïti comme presque partout dans le monde, les vacances scolaires ont commencé début juillet. Mais, que signifie le mot « vacances » quand on vit à Cité Soleil ?

Les parents ne connaissent pas ce mot. Ils doivent continuer chaque jour de partir pour chercher un petit travail, vendre quelques pauvres marchandises pour trouver simplement de quoi nourrir leur famille le soir. Et il faut recommencer le lendemain, indéfiniment…

Quelques enfants partent rejoindre leur famille en province, des parents bien souvent misérables eux aussi. C’est un choix qui est fait le plus souvent pour éviter aux plus jeunes de trainer dans les rues.

Mais faute de moyens, la majorité des enfants restent dans le bidonville, sans occupation, désœuvrés, exposés aux pièges et aux tentations de la rue.

Lire la suite...

23 décembre 2013

Arrêt de l'aide du PAM pour notre cantine de Cité Soleil

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Les enfants sont heureux de prendre un bon repas chaud à la cantine scolaire à l'école St Alphonse de Cité Soleil en Haïti A notre grande surprise, nous avons appris que nous ne faisions plus partie de la liste des bénéficiaires du PAM – Programme Alimentaire Mondial. Quel choc !!! C’était grâce à vos soutiens, chers Parrains et Marraines, complétés par les dons du PAM que nous parvenions à servir un repas complet quotidien à tous nos élèves.

Aujourd’hui, ce serait mentir de dire que la cantine fonctionne bien à l’école Dans les conditions actuelles, nous ne pouvons plus garantir le repas de midi que trois fois par semaine. Nos démarches menées auprès du PAM n’ont pas abouti. Face à leurs restrictions, seules quelques écoles primaires sont encore subventionnées. Toutes les écoles qui accueillent des élèves au collège et lycée sont à ce jour exclues de toute aide.

La déception est grande pour tous.
On sait que beaucoup de nos élèves partent le ventre vide le matin et que le repas du midi est le seul vrai repas de la journée. Au fil de la matinée, les enseignants voient bien l’attention des enfants diminuer. Les contacts et les informations que nous avons sollicités auprès du PAM et de ses partenaires ne sont pas encourageantes pour les mois à venir et nous laisse aucun espoir quant à leur soutien.

en savoir plus sur notre cantine scolaire de Cité Soleil en Haïti

23 octobre 2013

Un nouveau bâtiment pour la rentrée de nos enfants d'Haïti

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Rentrée scolaire à l'école St Alphonse de Cité Soleil en Haïti Les élèves ont eu la bonne surprise de voir à la rentrée du mois d’octobre que les travaux de reconstruction avaient bien avancé. Le bâtiment du Primaire est terminé, toutes les salles de classe sont à présent entièrement construites et fonctionnelles. Comme avant le séisme, mais en mieux !

Et cette année, chaque niveau aura sa salle de classe, aucun cours n’aura plus lieu dans une des classes provisoires, inconfortables et si peu adaptées. A la fin de l’été, les élévations ainsi que la toiture étaient terminées. Il ne restait plus que les travaux de peintures et d’aménagement des intérieurs de classe, installations des portes pour pouvoir accueillir les élèves dans de bonnes conditions. Tout s’est accéléré afin que tout soit bien prêt pour début octobre.

Lire la suite...

1 juillet 2013

Journée de vacances à la plage pour nos enfants d'Haïti

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Un des bus loués pour emmener à la plage les enfants de notre école d'Haïti Une journée attendue avec impatience par les élèves 

Cela fait des années que les enfants parlaient d’aller à la plage, de se baigner. Cité Soleil n’est pas loin du bord de mer mais aucun d’entre eux n’y va jamais car payer un ticket de bus est un luxe trop cher pour les familles. Et surtout, les parents n’ont pas de « temps à perdre » : chaque jour, ils se lèvent avec l’unique espoir de gagner suffisamment pour nourrir leur famille le soir. Personne ne pense pas à passer une journée à la plage…

Ce vendredi-là, tous les enfants étaient ponctuels au rendez-vous fixé à 7h à l’école. Et dès 7h30, tout le monde était bel et bien installé dans le bus loué à cette occasion. La fête commençait !

Lire la suite...

29 avril 2013

Cantine scolaire à Haïti

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Dans nos deux écoles de Cité Soleil et de La Plaine Fourgy, la cantine fonctionne de façon tout à fait régulière. A Cité Soleil, les enfants prennent à nouveau leur repas dans le grand réfectoire. Mais cet espace nécessite malgré tout des rénovations qui n’ont pas encore pu être faites depuis le séisme, la priorité étant donnée avant tout aux salles de classe pour des raisons évidentes.
Cantine scolaire de l'école St Alphonse de Fourgy à Haïti Les élèves de l’annexe de Fourgy continuent pour le moment à prendre leur repas dans les salles de classe. Mais c’est une situation qui ne durera plus très longtemps. En effet, nous avons entrepris au mois de janvier la construction d’un nouveau réfectoire ainsi que d’une cuisine attenante pour faciliter et améliorer enfin le service de cantine.

Lire la suite...

10 avril 2013

Haïti : les travaux à Cité Soleil avancent à grande allure

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Les élèves de l'école St Alphonse de Cité Soleil à Haïti en rangs pour la rentrée scolaire La rentrée s’est vraiment faite dans une bonne ambiance de travail. Les traces laissées par Sandy le dernier cyclone de l’année 2012 étaient encore présentes. Mais au grand soulagement de tous, grâce à la grande mobilisation des parrains et partenaires de SOS Enfants, les livres perdus et endommagés par le cyclone ont pu être remplacés et les cartons contenant ces nouveaux manuels attendaient les élèves le jour même de la rentrée.
Autre point positif : Les travaux de reconstruction de quatre classes pour les élèves du Primaire ont démarré. C’est là un signe très encourageant pour tous !

Lire la suite...

15 janvier 2013

Haïti : Une belle fête de Noël à Cité Soleil !

en savoir plus sur le parrainage d'enfants de Haïti

La rentrée du 7 janvier 2013 s’est effectuée dans la joie, avec de tous les côtés souhaits et meilleurs vœux, depuis les élèves jusqu’aux enseignants en passant par tous les employés.
Car chacun gardait encore dans son cœur les bons souvenirs de la magnifique fête de Noël organisée le 28 décembre par le Comité des Présidents de Classe, avec l’appui de la Direction de l’école et grâce aux dons des Parrains et Marraines des enfants.
Fête de Noël à l'école St Alphonse de Cité Soleil en Haïti
Aux dires de tous, ce 28 décembre a été une journée mémorable. Personne n’a voulu manquer cette fête au cours de laquelle de petits cadeaux ont été distribués à chacun. Tout le monde avait revêtu ses plus beaux habits et la joie se lisait sur tous les visages.
Des concours se sont succédés, chansons, danses, poésie … les meilleurs ont été félicités et ont remporté un prix.

De mémoire d’enseignant, on n’avait vu une telle ambiance et chacun pouvait se dire que le renouveau était au rendez-vous, après les terribles périodes traversées ces dernières années avec le séisme, le choléra, les cyclones à répétition…
Préparation du repas de Noël à l'école St Alphonse de Cité Soleil en Haïti Préparation du repas de Noël à l'école St Alphonse de Cité Soleil en Haïti

Un beau et bon repas a été préparé.

Tout le monde s’y est mis et a voulu soigner la présentation des plats pour célébrer cette journée de fête.

Un grand merci à tous ceux qui nous ont permis d'organiser cette belle fête de Noël pour nos enfants d'Haïti !!!!

16 octobre 2012

Rentrée scolaire à Haïti

en savoir plus sur les enfants d'Haïti

Rentrée scolaire à l'école St Alphonse, bidonville de Cité Soleil en Haïti Les deux écoles du groupe St-Alphonse, celle de Cité Soleil et son annexe de La Plaine Fourgy, disposent depuis le mois de juillet 2012 d’une équipe de direction indépendante. Les deux conseils d’administration ont été renforcés afin d’amener leurs membres à prendre une plus grande part dans le suivi et la gestion.

La plupart des responsables sont des anciens élèves de Saint-Alphonse. Ils représentent pour tous l’espoir d’une réussite possible. Ainsi, par exemple, Georges E. Toussaint a fait sa scolarité à l’école Saint Alphonse du bidonville de Cité Soleil. Devenu enseignant d’économie au Secondaire il partageait son temps de travail au sein de plusieurs établissements mais a toujours voulu privilégier Saint Alphonse afin de pouvoir à son tour participer à la mission d’éducation des enfants du bidonville. Jean Wilfrid, le président du CASA, a eu le même parcours. Tous deux se font un devoir de continuer à travailler à Cité Soleil.

Lire la suite...

30 juin 2012

Année scolaire 2011/2012, petit bilan pour nos écoles d'Haïti

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Elève de l'école St Alphonse de Fourgy en Haïti
Situation générale en Haïti
La situation en Haïti continue d’être une histoire continue de politique irréfléchie, apatride et suicidaire dont les résultats ne cessent de générer la pauvreté, la dépendance et la honte. Après le séisme du 12 janvier 2010, le pays semble se trouver désormais dans une situation de non retour. La dignité de chaque haïtien s’enfonce. La désillusion règne partout. Une issue favorable devient encore plus problématique.
Sur le plan économique
Déjà très faible avant le séisme du 12 janvier 2012, l’économie haïtienne devient vraiment très précaire. Port-au-Prince a été le poumon de l’économie du pays grâce à des industries manufacturières presque totalement disparues aujourd’hui. Les quelques industries qui fonctionnent actuellement ne recrutent qu’un nombre très limité d’ouvriers.
Malgré la quasi-destruction de la capitale par le séisme, les habitants des zones rurales y viennent encore massivement à la recherche d’une vie meilleure. Les plantations sont donc de plus en plus abandonnées et la dépendance alimentaire de la population s’aggrave de jour en jour. Selon une étude publiée par le Groupe Croissance, sur les 131 milliards de gourdes de dépôts dans le système bancaire haïtien, 117 milliards se concentrent à Port-au-Prince. Lire la suite...

6 septembre 2011

Haïti : Rentrée scolaire reportée

en savoir plus sur les enfants d'Haïti

Une nouvelle d'importance mais qui n'est pas réjouissante : cette année encore, la rentrée scolaire en Haïti est reportée, elle n'aura lieu que le 3 octobre 2011.

Bidonville de Cité Soleil en Haïti La rentrée des classes aurait dû avoir lieu cette année le lundi 5 septembre. Le Ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) indiquait même que certains manuels et livres scolaires pourraient être subventionnés à hauteur de 70% cette année.
Malgré cette aide considérable, de nombreux parents se demandaient et se demandent encore comment ils vont payer les autres frais liés à la scolarisation, d'autant que certains n'ont pas encore fini de payer les derniers mois d'écolage 2010/2011 de leurs enfants...

Dans le cadre du programme d’éducation gratuite promis par le nouveau Président Martelly, 146.000 nouveaux élèves devaient aller pour la première fois de leur vie à l'école, et ce gratuitement grâce au Fonds National pour l'Éducation (FNE) qui est alimenté à partir du prélèvement sur les appels téléphoniques entrant et les transferts d'argent, donc en grande partie grâce à la Diaspora.

Lire la suite...

10 juin 2011

Haïti : Evaluation post-séisme de l'aide et des besoins

en savoir plus sur le enfants d'Haïti

Bidonville de Cité Soleil en Haïti Un peu plus d’un an après le terrible séisme de janvier 2010, le moment était venu pour moi de retourner à Haïti. L’inauguration de l’espace construit pour le Préscolaire était l'occasion rêvée pour retrouver l’équipe sur place et faire le point sur l’ensemble du programme.
Denis Puthiot m’a demandé de patienter et d’attendre les résultats des élections présidentielles, craignant de grands débordements au moment de la proclamation. Contrairement à 2006 lors de l’élection de René Préval à la Présidence, Cité Soleil s’est révélée plutôt calme. Les troubles se sont davantage concentrés sur Pétionville. Lire la suite...

26 avril 2011

Situation générale en Haïti

en savoir plus sur les enfants d'Haïti

Bidonville de Cité Soleil en Haïti L’actualité est toujours dominée par les dévastations engendrées par le séisme du 12 janvier 2010, le choléra, le chômage et la cherté de la vie avec bien sûr, sur le plan politique, les résultats du second tour des élections législatives et présidentielles.
Les séquelles du séisme du 12 janvier 2010
A regarder le centre ville de Port-au-Prince, il est évident que les désastres laissés par le tremblement de terre restent entiers. Il est très insalubre. De la poussière presque partout. La peur est omniprésente. La présence de la police n’est pas toujours remarquée. Le nombre de petites marchandes a beaucoup diminué. Les acheteurs diminuent encore plus car la ville de Port-au-Prince n’est plus le grand pôle commercial qu’elle était. Plus de 2/3 des magasins ont été détruits ou pillés. Les banques commerciales n’y sont presque plus.

Lire la suite...

14 janvier 2011

Elections en Haiti, suite

Courriel de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Ce matin, de bonne heure, pneus enflammés, barricades et nombreux tirs dans les quartiers de Carrefour, Fontamara et Martissant. Est ce le début de troubles ?
Le CEP et le Président ont reçu hier le compte rendu de l'expertise de l'OEA concernant les résultats des élections. Celui-ci recommande de passer en 3ème position Jude célestin, le candidat de Préval et du parti de l'Unité, pour fraudes importantes. Cela l'éliminerait du second tour qui serait donc entre Mme Manigat (1ère) et Martelly (2ème). Tous les candidats ont vu le retrait d'un certain nombres de voix, mais c'est Célestin qui en a eu le plus et cela le le fait passer en 3ème position. Nous ne savons pas encore quelle sera la réaction de Préval et du CEP...
La semaine dernière, durant les derniers jours de vacances, les enfants du secondaire sont venus pour passer les contrôles qui n'avaient pu se faire en décembre en raison des émeutes et de la fermeture des écoles pour insécurité.
Lundi 12 janvier, journée de commémoration et de recueillementLes cours ont repris officiellement lundi 10 janvier mais beaucoup d'élèves sont toujours absents, à cause de l'incertitude politique mais aussi de la date du 12 janvier. Il n'y avait pas d'école ce jour-là, journée de commémoration du 12 janvier, journée de recueillement...

A bientôt pour d'autres nouvelles.

Denis

19 décembre 2010

Choléra et élections contestées, période trouble en Haïti

Courriel de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Aprèsles séism et le choléra, des élections faussées sèment le trouble en HaÏti le choléra en Haïti La plus grande confusion règne dans le pays, derrière un calme apparent et trompeur qui peut dégénérer n’importe quand si une solution n’est vite trouvée.
Préval et le Représentant de l’ONU sont accusés d’avoir menti et caché la vraie origine du choléra en Haïti, en parlant du contingent népalais de l’ONU, qui venait d’arriver en Haïti en octobre dernier. Certains réclament qu’ils soient jugés par les tribunaux internationaux pour crime contre l’Humanité et que l’ONU dédommage les nombreuses familles victimes. Aujourd’hui, près de 2500 victimes officielles, plus de 100.000 hospitalisés depuis le début, mais en réalités beaucoup plus de victimes qui n’ont pas les moyens de venir se faire traiter dans les quelques CTC du pays. «Dernier exemple, à La Gonâve, où la circulation est difficile, on demande jusqu’à 5000 gourdes et plus (100 € et plus), pour emmener des malades du choléra. De nombreuses personnes sont également des porteurs sains mais disséminent la maladie partout dans le pays et souvent dans des régions reculées où les gens ne sont même pas avertis du problème. Dans les pays voisins, notamment la République Dominicaine et autres îles voisines, les haïtiens sont pris à parti, emprisonnés, expulsés et ne sont plus libres de circuler. De nombreux assassinats d’haïtiens ont déjà lieu. La situation dégénère de l’autre côté de la frontière, aux dernières nouvelles …

Lire la suite...

8 décembre 2010

Annonce des résultats des élections en Haïti

Courriel de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Port au Prince dévastée au lendemain des élections en Haïti Les résultats des élections ont été donnés hier, sans trop de surprises. Manigat et Jude Célestin au 2ème tour, en éliminant Michel Martelly, chanteur très populaire ...
Seulement la population est très en colère car elle considère que les résultats donnés ne sont pas du tout conformes à la réalité.
Même l'ambassade des Etats-Unis le dit aussi.

Résultat : depuis hier soir, les rues sont blanches, pneus enflammés et début de violence.

Ce matin, au lever, pas un seul véhicule dans la rue, tout est bloqué. Des barricades enflammées un peu partout, d'abord de façon isolée, ensuite manifestations et blocages généralisés. Beaucoup de destructions de bâtiments de l'Etat, de commerce, véhicules. Les villes des Cayes, du Cap Haïtien, de Pétionville et de Mirebalais sont en "débandade". Déjà plusieurs morts et nombreux blessés.
Seules quelques ambulances essaient de circuler ...

Ce que l'on craignait se passe. Nous ne savons pas si des négociations entre l'Etat, Préval, l'ONU, les ambassades, les partis politiques, candidats, secteur populaire peuvent essayer de résoudre la crise et de stopper les désordres et les violences en cours.

A bientôt pour d'autres nouvelles.

Denis

11 novembre 2010

Le choléra arrive à Cité Soleil !

Courriel de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Enfant faisant la lessive dans une ruelle du bidonville de Cité Soleil en Haïti L'actualité ici reste le choléra qui s'étend de plus en plus. L'épidémie a atteint Port-au-Prince avec de nombreux cas à Cité Soleil entre autres. Déjà près de 650 morts et 10.000 hospitalisés. Elle s'étend aussi beaucoup dans le Nord avec de nombreux décès. Les hôpitaux sont débordés et sont obligés de fermer. De nombreux cadavres sont abandonnés dans les rues ou près de cimetières...
Nous avons trois cas d'élèves de l'école Saint-Alphonse hospitalisés pour le choléra. Il s'agit d'élèves du primaire, un élève de 4ème année habitant à Drouillard et deux élèves de 3ème année.
Etant donné cette propagation rapide du choléra qui était prévisible vu la promiscuité et le manque d'hygiène dont souffre la population, il est très important pour nous de mettre en place le maximum de protection concernant l'hygiène.
Pour cela, il nous faut concentrer nos efforts sur l'hygiène de nos locaux en général, sur l'eau et sur les latrines en particulier. Une bonne hygiène, nettoyage régulier des mains, eau désinfectée, et de bonnes latrines propres sont très importants pour limiter la propagation du choléra. De même, une bonne alimentation permet de limiter les infections et d'éviter les décès.
Il est donc essentiel :
  • de démarrer prioritairement la reconstruction des latrines avec réhabilitation de la fosse septique, section préscolaire et primaire/secondaire, dans le cadre du chantier de reconstruction de l'école Saint-Alphonse à Cité Soleil.
  • de procéder au curage de la fosse septique des latrines extérieures de Fourgy.
  • d'assurer une distribution d'eau saine pour les élèves et d'organiser des séances de nettoyage des mains.
Je pense qu'il est très important d'assurer au moins ce minimum d'hygiène à notre niveau dans les écoles.

Merci de nous aider à y parvenir !!

A bientôt pour plus d'informations

Denis

19 avril 2010

Haïti : Rentrée des classes 3 mois après le séisme

Réouverture de nos écoles après le séisme

Ecole de fortune sous bâche après le séisme du 12 janvier 2010 en Haïti Après de nombreux travaux de préparation, de démolition, de réhabilitation, la rentrée des classes a enfin pu avoir lieu, le 5 avril pour les enfants de notre école de Fourgy, le 12 avril pour ceux de Cité Soleil. A Fourgy comme à Cité Soleil, ils sont accueillis sous des bâches parce que le Ministère de l’Education Nationale a interdit que les cours se fassent sous des dalles de béton. Pour les salles en tôles, il faut faire une expertise avant. Il est expressément demandé que les cours se fassent sous des tentes ou des bâches. Si nous ne respectons pas ces consignes, comme d’ailleurs le font d’autres organisations, nous aurions toutes les responsabilités morales aussi bien que pénales en cas d’accident provoqué par une catastrophe naturelle. Il ne faut absolument pas prendre ce risque…

Lire la suite...

31 mars 2010

Haïti : Remerciements de Port au Prince

Je vous écris ce soir pour vous remercier tous du fond du cœur pour votre participation et votre générosité après le terrible séisme qui nous a frappés le 12 janvier 2010.

Maison détruite à Port au Prince après le séisme du 12 janvier 2010 en HaïtiAujourd'hui, la situation générale est encore très confuse. Il y a eu d’après la dernière évaluation officielle près de 233.000 décès recensés, mais le nombre des victimes est beaucoup plus important si l’on considère le nombre de disparus, les nombreuses personnes enterrées rapidement sans aucun contrôle, de très nombreuses personnes sont toujours, jusqu’à présent, sous les décombres. Seule une petite partie des dizaines de milliers de maisons effondrées ont été jusqu’à présent déblayées. Ce travail continue assez lentement. De nombreuses maisons sont inaccessibles aux gros engins et doivent être démolies à la main. De nombreuses écoles, universités ou églises ont plus d’une centaine de personnes encore sous les décombres.

Lire la suite...

26 mars 2010

Haïti : 2 mois après le séisme, un bilan amer

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Maison de Cité Soleil en Haïti détruite par le séisme Le séisme meurtrier et dévastateur du 12 janvier dernier a tué bien des espoirs. Etant déjà très loin d’être satisfaisante, la vie des habitants de Port-au-Prince et même de ceux de la province, est devenue à la fois triste et douloureuse, puisque près de 300.000 personnes sont mortes. Des milliers de gens sont ajoutées au nombre des handicapés. Toutes les catégories sociales ont subi de grosses pertes matérielles dont le prolétariat auquel font également partie les enseignants.

Condition déshumanisante et révoltante, car des milliers de personnes se voient obligées de se regrouper dans des camps, à la merci des ONG. Certaines gens pouvaient rester dans leur propriété, même si leur maison avait été détruite. Les habitants qui vivent dans les plaines à Port-au-Prince disposent généralement de plus d’espace et peuvent ainsi éviter les camps. A Croix des Bouquets, par exemple, il n’y avait aucun camp d’hébergement durant la première semaine après le 12 janvier. Un voisin qui n’avait que l’espace de sa maison habitait avec son voisin le plus proche, dans la fraternité. Comme conséquence, les victimes de Croix des Bouquets étaient oubliées. Par stratégie de survie, les camps d’hébergements se sont multipliés, mais parfois sans être réellement habités.

Lire la suite...

6 février 2010

Haïti : premier bilan après le séisme

Un nouveau mail de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Campement de fortune à Port au Prince après le séisme du 12 janvier 2010 en HaïtiLa situation générale du pays n’est pas toujours très claire pour la population. Les gens sont toujours dans la rue, dans des camps provisoires ou pour beaucoup regroupés près de leurs habitations, attendant des aides en logement, alimentation, eau et médicaments.

La grande majorité des habitants de Cité Soleil et de la Plaine sont restés sur place. Rares sont ceux qui sont partis en province, contrairement aux habitants de Port-au-Prince ou Delmas, les communes les plus touchées. Près de 500.000 personnes seraient déjà parties en province.

La vie reprend petit à petit, la plupart des stations services, magasins, banques, marchés, marchandes ambulantes, non touchés par le séisme, reprennent leurs activités. Seule, l’électricité n’est pas encore revenue. Au niveau des secousses, celles-ci sont devenues plus rares. Officiellement, il y a toujours des risques, même de séismes majeurs. Tout le monde est donc dans la rue, rares sont ceux qui se risquent à dormir à l’intérieur de leur maison, certains à cause des nuits fraîches. Jusqu’à présent, nous n’avons pas encore eu de pluies, chose que redoutent les instances médicales. Les camps provisoires annoncés par le gouvernement (à Croix des Bouquets notamment) ne sont toujours pas ouverts. Chaque jour, les distributions de nourriture, eau et autres provoquent violence, gros mouvements de foules, frustrations, …

Lire la suite...

- page 1 de 2