SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

8 mai 2017

Audiovisuel et numérique au Centre Akany Aina

en savoir plus : parrainer des enfants malgaches.

Au début du mois de février, l’arrivée des pluies tant attendues a fait la joie de tous, en particulier des agriculteurs et des éleveurs. A la même époque, la rupture du câble de la fibre optique, en pleine mer, à quelques dizaines de kilomètres de la côte sud-ouest de Madagascar, a engendré une panne sur l’île : les malgaches ont été empêchés de communiquer par Internet avec le reste du monde ; Akany Aina n’a pas été épargné. Plusieurs semaines de travaux ont été nécessaires pour réparer.
Sourire d'enfants malgaches, élèves à l'école Akany Aina d'Ambatolampy à Madagascar Il faut revenir sur l’amélioration du cadre éducatif et culturel de notre école grâce à l’ouverture du département audio-visuel dont nous vous avons précédemment parlé. Ce support de divertissement et d’instruction, adapté aux besoins et au niveau des enfants, est une réussite : par exemple, après le repas de midi au réfectoire, les enfants accourent tous à la grande salle pour regarder des émissions à la télévision. Beaucoup de parents reconnaissants nous rapportent : « Quand les enfants arrivent à la maison le soir, ils nous racontent ce qu’ils ont vu à la télé à Akany Aina. C’est merveilleux ! ».

Lire la suite...

3 mai 2017

Au Burkina, l'école de la deuxième chance

en savoir plus : parrainer un enfant au Burkina Faso

L’AZN est un groupement de onze villages. Le CIER qui encadre les programmes scolaires permet la scolarisation des enfants au Primaire, au Secondaire et pour certains à l’Université.
Elèves des écoles de la région de Guié au Bukina Faso Depuis que le CIER a mis en place le système de parrainages scolaires, SOS Enfants s’est engagé à ses côtés, avec le soutien de ses fidèles parrains et marraines, pour permettre l’accès à l’éducation au plus grand nombre. Ce sont ainsi des milliers d’enfants qui ont pu être scolarisés.
Malheureusement, il reste encore des enfants qui n’ont toujours pas accès à l’école.
Et un autre constat s’impose, certains abandonnent avant d’avoir terminé leur cycle du primaire. Plusieurs raisons à cela : la plus fréquente est d’ordre économique mais le découragement de l’enfant est bien souvent en cause. Les classes de CP sont surchargées et accueillent parfois plus de 80 élèves. Comment trouver sa place dans ces conditions lorsque l’on a besoin d’un peu plus d’encadrement ?

On perd vite pied, on ne trouve pas d’aide à la maison car la famille est souvent analphabète et, peu à peu, on se résigne à abandonner …

Lire la suite...

15 février 2017

Un trimestre plein de surprises au Burkina Faso

en savoir plus sur le parrainage de nos enfants du Burkina Faso

Cette année, 2 800 élèves sont répartis dans les différentes classes des 13 écoles encadrées par l'AZN.
Elèves des écoles de la région de Guié au Bukina Faso Comme chaque année, le nombre de filles égale celui des garçons.

Les enseignants, l’équipe du CIER de l'AZN, tout le monde s’est mobilisé pour que le premier trimestre se passe au mieux.

Lire la suite...

31 janvier 2017

Noël 2016, les enfants d'Akany Aina à l'honneur

en savoir plus sur le parrainage d'écoliers malgaches.

Les premières pluies estivales en début de novembre ont été finalement trompeuses. Plus de pluie depuis la mi-novembre jusqu’au départ des enfants en vacances, le 23 Décembre dernier. Les plantes vivrières des champs en ont payé les frais et les travaux rizicoles sont considérablement en retard par rapport à d’ordinaire. Les récoltes sont ainsi loin d’être prometteuses pour l’année culturale en cours (octobre – avril 2017).
Sourires d'enfants malgaches, les élèves de l'école Akany Aina à MadagascarEt c’est sous le poids d’une chaleur pratiquement suffocante et sans la moindre goutte de pluie que les enfants ont affronté la période des examens trimestriels de la mi-décembre 2016. Malgré cela, tant bien que mal, le premier trimestre de cette année en cours s’est bien terminé. Pas d’abandon scolaire jusqu’ici.

Comme d’habitude, une assemblée générale des parents d’élèves a été organisée à la fin du trimestre scolaire. Les parents et tuteurs ont été invités le jeudi 22 décembre 2016 de 8 heures à 12 heures à une grande réunion festive qui comportait quatre parties :

Lire la suite...

15 janvier 2017

Haiti : une rentrée de janvier remplie d'espoir

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant haïtien

Le lundi 9 janvier, les élèves haïtiens reprenaient le chemin de l’école. Heureux de retrouver leur école.
Il faut bien dire que le 1er trimestre a été tellement difficile que tout le monde, parents, enseignants et élèves espèrent un peu de répit.
Enfants de l'école St Alphonse dans le bidonville de Cité Soleil en HaïtiLa situation sécuritaire au sein de bidonville de Cité Soleil est bonne en ce moment. Les premiers mois de l’année 2016 avaient été tellement critiques que tout le monde apprécie à sa juste mesure cette belle accalmie.

Les conséquences du cyclone Matthew par contre sont toujours très fortement ressenties par la population. Le coût de la vie ne cesse d’augmenter, les prix des denrées alimentaires restent toujours à un niveau élevé. Les familles du bidonville souffrent, les enfants encore plus. C’est pour cela que les rentrées sont vécues comme des événements heureux !

Lire la suite...

12 janvier 2017

Remise de matériel pédagogique à l'école de Namassa

en savoir plus sur le parrainage de nos enfants du Burkina Faso

L’école de Namassa, que vous connaissez tous maintenant grâce au dynamisme de son directeur, a bénéficié d’une remise de matériel pédagogique et de fournitures spécifiques au grand bonheur de tous.
Remise de matériel pédagogique pour la rentrée scolaire 2016 à l'école de Namassa au Bukina Faso Il faut savoir que les écoles rurales sont rarement dotées de supports pédagogiques et que, de plus, les élèves n’ont pas de manuels scolaires.

Comment imaginer les frontières de son pays sans jamais avoir vu une carte ? Et comment parler du corps humain sans images, sans photos ?

Lire la suite...

10 janvier 2017

Dessins et lettres de nos enfants du Népal

en savoir plus sur le parrainage des Enfants Tibétains au Népal

A la fin de leur année scolaire, juste avant que leurs professeurs ne redescendent à Katmandou pour y passer l’hiver dans des conditions plus clémentes, les enfants de l’école de Ting Kyu ont préparé pour vous des dessins, accompagnées de gentilles lettres pour les plus grands. Les voici, en guise de vœux pour la Nouvelle Année.
Enfants du Haut-Dolpo, enclave tibétaine au Népal Voeux d'un enfant du Dolpo au Népal pour ses parrains et marraines

Lire la suite...

19 novembre 2016

Rentrée scolaire au Centre Akany Aina à Madagsacar

en savoir plus sur le parrainage d'enfants de Madagascar.

Le 10 octobre 2016, la rentrée scolaire battait son plein au Centre Akany Aina. Nous avons accueilli ce jour-là 430 enfants, 71 au Préscolaire, 185 au Primaire et 174 au Collège, de la Sixième à la Troisième. Mais ce n’est qu’un début, des retardataires viendront comme chaque année compléter ces chiffres…
Elèves de Madagascar Cette année a commnencé avec de bonnes nouvelles. Les résultats aux différents examens officiels de juillet nous donnent entière satisfaction. Le taux de réussite de nos candidats au CEPE et au passage en 6ème est de 86%, un pourcentage remarquable quand on considère les conditions précaires et vulnérables dans lesquelles vivent les familles de nos enfants…

Lire la suite...

7 octobre 2016

Une belle saison d'été au Dolpo

en savoir plus sur le parrainage des Enfants Tibétains au Népal

L’été s’est montré clément cette année au Dolpo et c’est toute la population qui en a profité.
Enfant Tibétain de la vallée de Panzang dans le Haut-Dolpo au Népal Après le rude hiver qui avait maintenu chacun bien au chaud chez soi, le soleil a ramené des couleurs dans la vallée. Les paysans se sont empressés de soigner leurs lopins de terre, la verdure a refait son apparition et les cultures ont porté leurs fruits, même si cela n’a été pour la plupart que de manière fugitive.
Mais tous s’entendent à dire que rares sont les occasions de voir les flancs de la montagne aussi verdoyants à Ting Kyu !

Lire la suite...

7 juin 2016

Rentrée scolaire au Népal

en savoir plus sur le parrainage des Enfants Tibétains au Népal

Fin avril, une grande caravane quittait Katmandou et prenait le chemin du Dolpo, impatiente de rejoindre la vallée de Panzang.

Elle emmenait avec elle les enseignants de la Siddartha Kula Mountain School de Ting Kyu et de son annexe la Tsering Dolma School de Shimengaon. Tous étaient pressés de rejoindre leur école pour que la rentrée scolaire puisse avoir lieu en temps voulu.
Trek au Népal dans le Haut-Dolpo, direction Ting Kyu

Lire la suite...

7 mai 2016

L’école primaire de Namassa a un directeur exemplaire

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

Une grande réforme scolaire vient d’avoir lieu au Burkina Faso. Jusqu’à présent, les élèves qui terminaient l’école primaire passaient leur Certificat d’Etudes Primaires et ceux qui voulaient entrer au collège étaient ensuite soumis à un deuxième examen spécifique.
Aujourd’hui, cet examen d’entrée en 6ème a été supprimé et tous les élèves qui obtiennent le Certificat d’Etudes Primaires accèdent en classe de 6ème.
Cours de soutien scolaire pour les élèves de Namassa au Bukina Faso A ce sujet, l’histoire de l’école de Namassa et de son Directeur mérite vraiment que nous la partagions avec vous. Cette école a été construite en 2009 avec 86 élèves qui entraient en CP1. Monsieur Soramiè Sirima en a été le premier instituteur, puis il en est devenu le Directeur.
Au fil du temps, hélas, une grande partie des enfants de cette première promotion ont abandonné, poussés par le découragement. Il n’est pas facile d’apprendre à lire et à écrire dans une classe de plus de 80 élèves, avec un seul instituteur pour aider et guider tout le monde…

En CM2, ils n’étaient plus que 36 enfants, mais ils étaient tous très motivés. Et juillet 2015 a vu cette première promotion d’élèves se présenter à l’examen du Certificat d’Etudes.

Lire la suite...

25 février 2016

Journée des écoles au Centre Akany Aina à Madagascar

en savoir plus sur le parrainage d'enfants à Madagascar.

Comme tous les ans, nous avons célébré du 17 au 20 février les trois journées des écoles ainsi que le veut la tradition dans toutes les écoles du pays. Les deux premières journées ont été en partie consacrées à la remise en ordre de l’école et de son environnement immédiat : nettoyage des salles de classe, des vitres et des portes, puis nettoyage des pelouses et des aires de jeux autour de l’école.
Nettoyage des pelouses et ramassage de l'herbe par les élèves de l'école Akany Aina à Madagascar

Lire la suite...

21 février 2016

Des problèmes pour assurer la cantine scolaire

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant d'Haïti

Repas des enfants à la cantine de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti Depuis plusieurs mois, de nouvelles épreuves viennent compliquer notre action. Le taux de change avec le Dollar US est beaucoup moins favorable qu’il ne l’a été. Aussi, nous faisons tout notre possible pour maintenir notre niveau d’engagement mais nos équipes reçoivent beaucoup moins de fonds une fois la conversion faite. Pour donner une idée, 1 $ US valait en septembre 52 Gourdes, en novembre 54 Gourdes et en fin d’année presque 56 Gourdes.

De ce fait, les prix ne cessent d’augmenter. Premières touchées par la flambée des prix, les denrées alimentaires deviennent de plus en chères et nous avons du mal à approvisionner notre cantine scolaire qui ne peut plus fonctionner chaque jour.

Et pourtant la cantine est vraiment indispensable. Le repas servi à l’école reste trop souvent le seul de toute la journée pour ces enfants. Lorsqu’il n’y a pas de cantine, quelques enfants peuvent s’acheter des biscuits qu’ils mangent durant la récréation. Mais ces jours-là, les autres enfants préfèrent aller à la bibliothèque ou rester en classe pour ne pas voir leurs camarades grignoter leurs gâteaux secs.

Lire la suite...

5 février 2016

Cantines scolaires en situation d’urgence au Burkina

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

Nos cantines scolaires en situation d’urgence
Distribution d'eau à l'école de Guiè au Bukina Faso Au Burkina Faso, les écoles qui veulent mettre en place une cantine scolaire doivent s’en remettre à la participation des familles. Dans les zones sahéliennes, comme celle où se trouve l’AZN, c’est souvent au cours du 2ème trimestre que l’organisation de ces cantines se révèle nécessaire.
Le 1er trimestre de l’année scolaire correspond à la période des récoltes, les familles mangent à leur faim.

L’année 2015 a été une année qui a connu une pluviométrie très irrégulière. Certaines familles commencent à voir leurs greniers de céréales se vider.
Nous allons entrer dans une période critique.

Le problème épineux des repas de midi à l’école va se faire sentir.

Lire la suite...

12 janvier 2016

Des sourires et des voeux en direct d'Haïti

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant d'Haïti

Sourires d'enfants de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti Quoi de mieux que ces beaux sourires pour accompagner nos voeux pour cette nouvelle année ? Nous les accompagnons de nos plus sincères remerciements à l’ensemble de nos parrains, marraines et donateurs qui acceptent de nous suivre et de soutenir le fonctionnement de notre école Saint-Alphonse dans le bidonville de Cité Soleil et dans sa périphérie à Fourgy-La Plaine.

Aujourd’hui, Haïti ne fait plus partie de l’actualité.

Le séisme du 12 janvier 2010 n’a pourtant pas été oublié par tous ceux qui l’ont subi. Des traces demeurent tant au niveau des reconstructions de bâtiments que des reconstructions des personnes touchées.

Haïti ne fait plus partie de l’actualité, pourtant cela ne signifie pas que les gens vivent bien, qu’ils sont à l’abri du besoin.

Haïti ne fait plus partie de l’actualité mais ses enfants ont encore besoin de nous pour les accompagner vers leur avenir. Ceci est encore d’autant plus fort pour nos enfants du bidonville de Cité Soleil.

Haïti ne fait plus partie de l’actualité. Néanmoins, vous restez tous fidèles à votre engagement et nous vous en remercions bien sincèrement.

3 janvier 2016

Sourires d'enfants d'Ambodirafia

Sourire d'enfants à Madagascar Par ces quelques sourires d’enfants, l'école Primaire d'Ambodirafia vous exprime sa reconnaissance et vous adresse ses meilleurs voeux pour cette année 2016 qui commence.
Paix, bonheur et réussite dans vos projets, voilà ce que tous vous souhaitent du fond du coeur.

Lire la suite...

28 décembre 2015

Fête de Noël dans un climat tendu en Haïti

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Jour après jour, l'école St Alphonse ouvre ses portes aux enfants du bidonville de Cité Soleil et les accueille dans un cadre sécurisant.
Sourires d'enfants de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti C'est pourtant dans un climat politique et sécuritaire désastreux que Haïti termine l'année. Le pays est en pleine période électorale, les Haïtiens doivent choisir leur nouveau Président et le climat social en est comme à chaque fois profondément troublé. Le 2ème tour des élections présidentielles a même dû être reporté du 27 décembre au 24 janvier 2016. Aujourd’hui au moment où nous vous écrivons, nous ne savons pas comment cela va se dérouler, tous les signaux d’alerte sont au rouge.

Depuis le mois de septembre, la situation du pays est explosive, à Port-au-Prince bien sûr, mais plus encore au sein du bidonville de Cité Soleil. Des kidnappings, des assassinats sont monnaie courante, à deux pas même de notre école Saint Alphonse.

Jusqu’au dernier moment, nous ne savions pas si nous pourrions organiser la fête de fin d’année, une fête qui devient maintenant un rituel que tous les élèves attendent. La Direction de l’école a finalement choisi le 25 décembre pour organiser cette journée festive.

Lire la suite...

10 décembre 2015

Les huit classes de l'école de Ting Kyu au Népal

Pour cette année scolaire 2015/2016, 99 enfants fréquentent assidûment l'école de Ting Kyu et sont répartis au sein de 8 classes.

La Nursery accueille les plus jeunes élèves, elle correspond à la Petite Section de Maternelle. Regroupant 26 enfants, c'est la plus grande classe de l'école.
Les 26 enfants de la classe Nursery au Dolpo

Lire la suite...

26 octobre 2015

Vaccination contre la poliomyélite à l'école Akany Aina de Madagascar

en savoir plus sur le parrainage d'enfants malgaches.

Le Centre Akany Aina entretient de bons rapports avec les instances gouvernementales, non seulement dans le domaine de l’éducation, mais aussi dans les domaines sanitaires, en développant chez les élèves des règles d’hygiène élémentaires.
Séance de vaccination contr la poliomyélite à l'école Akany Aina d'Ambatolampy C'est ainsi qu'a eu lieu début octobre une opération « Vaccin antipolio » a eu lieu au Centre pour tous les enfants d’Akany Aina de 3 à 15 ans, dans le cadre de la collaboration avec le Ministère de la Santé Publique.

Lire la suite...

5 octobre 2015

Rentrée scolaire à Madagascar dans un contexte de paupérisation grandissante

en savoir plus sur le parrainage d'écoliers malgaches.

La rentrée scolaire qui vient d’avoir lieu le 5 octobre s’est déroulée dans un contexte de paupérisation grandissante de la population malgache. C’est maintenant que se font durement sentir dans le pays les retombées néfastes du coup d’état de 2009 qui a engendré une crise sociopolitique sans précédent.
Enfants pauvres d'une famille vulnérable de l'école Akany Aina à Madagascar Et malgré le retour de Madagascar à l’ordre constitutionnel depuis janvier 2014, rien n’est encore clair et concret en ce qui concerne la politique des dirigeants actuels en matière de redressement socio-économique et de développement.

Lire la suite...

22 septembre 2015

Rentrée scolaire à Cité Soleil

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Classe préscolaire de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti La rentrée de septembre s’est déroulée dans de bonnes conditions d’accueil dans nos écoles St Alphonse en Haïti. A Cité Soleil, l’équipe de la Direction est maintenant installée dans des bureaux adaptés qui leur offrent un meilleur cadre pour l’accomplissement de leur mission.

Toujours à Cité Soleil, la grande nouveauté de cette rentrée est l'ouverture d'une classe de Philo, l'équivalent de notre Terminale. Ceci est un grand progrès car jusqu'ici, nous n'avions jamais eu encore de classe de philo, les enfants terminaient leur scolarité dans une école partenaire dirigée par notre ancien directeur Ricot PIERRE.

Comme chaque année, des uniformes neufs ont été distribués aux élèves du collège et lycée. C’est un grand soutien pour les familles.

Lire la suite...

17 août 2015

Ecole Akany Aina à Madagascar : résultats scolaires

en savoir plus sur le parrainage d'écoliers malgaches.

Les résultats aux examens officiels à Madagascar sont à présent connus. Pour les élèes d'Akany Aina, nous sommes contents, ils sont vraiement bons dans l'ensemble. Et la réussite scolaire globale des différentes classes sans examen officiel est de 96%. Nous avons ainsi amélioré notre score !
Ecolières du centre Akany Aina à Madagascar En ce qui concerne l’examen du CEPE et le concours d’entrée en 6ème, nous avons obtenu un taux de réussite de 100%, ce dont nous sommes très fiers.

Lire la suite...

31 juillet 2015

Distribution des prix à l'école Akany Aina à Madagascar

en savoir plus sur le parrainage d'écoliers malgaches.

Au lendemain des festivités du 55ème anniversaire de l’indépendance de Madagascar célébré fin juin, les dernières semaines de juillet réservées pour les révisions et les examens de fin d’année sont passées presque inaperçues.

Les classes devaient prendre fin ce 31 juillet à Akany Aina. Mais la décision officielle d’organiser les élections communales et municipales précisément ce jour-là nous a obligés à nous organiser différemment. Les derniers cours ont donc eu lieu le 28 juillet 2015.
Dernier jour de classe à l'école Akany Aina à Madagascar

Lire la suite...

25 mai 2015

Une journée à la mer pour nos enfants d'Haïti

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Départ de nos collégiens en autocar pour la journée sur une plage d'Haïti Aux dires de tous, cette année scolaire aura été difficile. La sécurité est enfin revenue au sein du bidonville mais les quatre premiers mois de l’année ont mis tout le monde à rude épreuve.

Le 8 mai a eu lieu « la journée à la mer » : quoi de mieux pour oublier, un temps au moins, ces journées où on entend des tirs résonner dans les quartiers proches de l’école, où l’on se terre à la maison, où les mamans ne peuvent sortir pour mener leurs activités de petites commerçantes ambulantes ?
Cette journée organisée depuis maintenant trois ans est un moment de réjouissances pour tous, pour les élèves autant que pour les enseignants qui les accompagnent.

Tout le monde était bien à l’heure pour ne pas manquer le départ des bus. Pour que cela ne coûte pas trop cher, on économise en emportant dans le bus un maximum de matériel de l’école (braseros, marmites, etc.) pour préparer le repas sur place.
Ce sont des élèves volontaires qui forment une « équipe cuisine » et qui, dès leur arrivée à la plage, se mettent à préparer le repas pour tous.

Lire la suite...

31 mars 2015

Une année scolaire perturbée au Burkina Faso

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

La marche de nos écoles vers la réussite
Une classe de l'école primaire Guiè A au Bukina Faso Comme à l’accoutumée, les établissements scolaires ont rouvert les portes en octobre. Mais le bouleversement socio-politique a entaché les activités scolaires et tout ne marche pas comme il faut. Le « Printemps Burkinabé » intervenu fin octobre avec le départ du régime COMPAORE a bouleversé les cours pendant plus 2 semaines.
Parallèlement à cela s’est posé comme chaque année le problème de la mutation trop fréquente des enseignants. Cela entraîne des difficultés certaines : d’un côté les enfants ont à faire à de nouveaux visages, de l’autre les nouveaux enseignants ont besoin d’apprendre à connaître les enfants et les lacunes de chacun.
Ceci fait perdre un temps précieux, ajouté aux semaines passées à attendre que la situation sociopolitique se stabilise. Enseignants et élèves se sont ensuite serré les coudes pour rattraper ce retard.

Lire la suite...

6 février 2015

Cinq ans après le séisme, notre école d'Haïti accueille dignement ses élèves

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Le 12 janvier restera une date dans la mémoire haïtienne.
C’est un jour où beaucoup ont besoin de se retrouver avec leurs proches, de penser à ceux qui les ont quittés. Leur vie a basculé en quelques secondes. Beaucoup voulaient croire à une renaissance d’Haïti : reconstruire en mieux ce qui avait été détruit.
Ecolières de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti On ressent aujourd’hui beaucoup de déception. Les bonnes intentions ne sont pas vraiment concrétisées. On estime à 70 000 le nombre de personnes vivant encore sous tentes. Des zones ont été reconstruites mais ne répondent pas toujours aux demandes et aux besoins de la population.

Lire la suite...

6 novembre 2014

Une rentrée scolaire en deux temps au Centre Akany Aina

en savoir plus sur le parrainage d'enfants à Madagascar.

Avant la rentrée scolaire, nous avons organisé des examens de repêchage les 2 et 3 septembre pour permettre à un certain nombre d’élèves des différentes classes de confirmer leur aptitude ou non à poursuivre leurs études en classe supérieure. Les élèves concernés étaient bien présents et bien sur les éducateurs pour qui c’était la fin des vacances. En revanche, le 15 septembre, jour annoncé de la rentrée, nous avons eu la surprise de constater que près d’un quart de nos élèves (plus d’une centaine) n’étaient pas présents au rendez-vous pour diverses raisons.
Enfants de Madagascar En effet, un certain nombre d’enfants étaient partis avec leurs familles dans leur territoire ancestral afin d’assister à la fête du famadihana (retournement des morts), célébrée tous les 5 ou 7 ans. La participation de tous les membres d’une même lignée familiale est obligatoire. C’est une occasion privilégiée pour tous les descendants d’un grand ancêtre commun de se retrouver et de se connaître.

Lire la suite...

18 octobre 2014

Rentrée scolaire à Ambodirafia en images

Rentrée des classes à l'école d'Ambodirafia à Madagascar La rentrée 2014-2015 de notre petite école a bien eu lieu le 6 octobre. Les premiers jours, les élèves n’étaient pas très nombreux. Ils étaient retenus chez eux pour effectuer quelques menus travaux. Rapidement, ils ont repris le chemin de l’école.

Le nombre des enfants scolarisés dans notre petite école a diminué en raison des décisions prises visant à ouvrir l’école en priorité aux enfants d’Ambodirafia et en limitant son accès, contrairement à ce qui prévalait les années précédentes, aux enfants des villages alentour bien souvent pourvus d’une école. Cette fréquentation moindre permettra d’améliorer la qualité de l’enseignement et de la cantine. L’école avait atteint l’an dernier son niveau de saturation.

Lire la suite...

3 septembre 2014

Ecole d'Ambodirafia : Une très mauvaise surprise

La bibliothèque de l'école d'Ambodirafia à Madagascar attaquée par les termites En reprenant le chemin de l’école, nous avons eu la mauvaise surprise de découvrir que les vacances n’étaient pas pour tout le monde.

En effet, nous avons constaté que les termites avaient investi notre bibliothèque et s’étaient régalées avec le bois des étagères et avec des dizaines de livres qui se trouvaient réduits en miettes. Nous avons hélas été obligés de brûler les étagères et les livres contaminés pour stopper la prolifération des ces nuisibles insectes. Les enfants sont tristes d’avoir perdu de nombreux et irremplaçables ouvrages auxquels ils étaient très attachés.

Lire la suite...

31 juillet 2014

Club d'été pendant les vacances à l'école de Cité Soleil

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Famille haïtienne habitant le bidonville de Cité Soleil En Haïti comme presque partout dans le monde, les vacances scolaires ont commencé début juillet. Mais, que signifie le mot « vacances » quand on vit à Cité Soleil ?

Les parents ne connaissent pas ce mot. Ils doivent continuer chaque jour de partir pour chercher un petit travail, vendre quelques pauvres marchandises pour trouver simplement de quoi nourrir leur famille le soir. Et il faut recommencer le lendemain, indéfiniment…

Quelques enfants partent rejoindre leur famille en province, des parents bien souvent misérables eux aussi. C’est un choix qui est fait le plus souvent pour éviter aux plus jeunes de trainer dans les rues.

Mais faute de moyens, la majorité des enfants restent dans le bidonville, sans occupation, désœuvrés, exposés aux pièges et aux tentations de la rue.

Lire la suite...

- page 1 de 2