SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

13 juillet 2017

Madagascar : examens de fin d'année au Centre Akany Aina

en savoir plus : parrainer des enfants malgaches.

Cette année, la date officielle du départ en vacances était fixée au 8 juillet. Mais pour les enfants d'Akany Aina, les activités scolaires continuent sur un rythme soutenu. Les examens de passage de fin d’année scolaire auront lieu fin juillet pour tous les enfanst qui ne présentent pas un examen d'état.
Les enfants de 3ème doivent se présenter aux épreuves du BEPC fin juillet et poursuivent leurs révisions pour réussir au mieux cet examen.
Enfants de Madagascar scolarisés à l'école Akany Aina d'Ambatolampy Quant aux enfants de CM2, ils ont passé le CEPE jumelé avec l'examen d'entrée en 6ème le 20 juin dernier, conformément au calendrier prévu par le Ministère de l’Education Nationale.

Lire la suite...

11 juillet 2017

En Haïti, les vacances ont aussi commencé.

en savoir plus sur le parrainage d'un enfant haïtien

Petits et grands ont terminé l’année scolaire.
La fin de l’année est toujours tendue. Les enseignants veulent s’assurer que le programme sera bien terminé, les élèves espèrent monter en classe supérieure. On révise pour les derniers contrôles qui peuvent être déterminants pour certains. Au niveau de la Direction, on espère que le bilan qui sera dressé sera bon.

Tous les élèves qui étaient en classe d’examen ont achevé leurs épreuves. Il ne reste plus qu’à être patients et attendre les résultats qui mettront encore plusieurs semaines avant d’être publiés.
Ecoliers de l'école maternelle St Alphonse dans le bidonville de Cité Soleil en Haïti

Lire la suite...

19 juin 2017

Madagascar : célébration des 20 ans du Centre Akany Aina

en savoir plus : parrainer des enfants malgaches.

Trois sourires d'enfants de Madagascar, élèves à l'école Akany Aina d'Ambatolampy
L’Assemblée des éducateurs et des représentants des parents a exprimé, au début du mois de mai 2017, le souhait que soit célébré de façon marquante le 20ème Anniversaire du Centre Social et Educatif AKANY AINA (1997 – 2017).
En réponse, les fondateurs du Centre Aimé et Hary ont suggéré que cet anniversaire pourrait être l’occasion de redonner un peu de fraîcheur aux installations et d’améliorer le cadre de vie scolaire des enfants. C’est ainsi qu’il avait été décidé d’engager à court terme les travaux suivants :
   • réhabilitation complète des anciennes toilettes des enfants,
   • réparation du mur de la façade sud du grand bâtiment scolaire (dont la construction avait été financée par SOS Enfants),
   • renouvellement de la peinture de ce même mur et d’autres murs ainsi que des salles de classe, dans la mesure du possible.

Lire la suite...

24 avril 2017

Audiovisuel et numérique au Centre Akany Aina

en savoir plus : parrainer des enfants malgaches.

Au début du mois de février, l’arrivée des pluies tant attendues a fait la joie de tous, en particulier des agriculteurs et des éleveurs. A la même époque, la rupture du câble de la fibre optique, en pleine mer, à quelques dizaines de kilomètres de la côte sud-ouest de Madagascar, a engendré une panne sur l’île : les malgaches ont été empêchés de communiquer par Internet avec le reste du monde ; Akany Aina n’a pas été épargné. Plusieurs semaines de travaux ont été nécessaires pour réparer.
Sourire d'enfants malgaches, élèves à l'école Akany Aina d'Ambatolampy à Madagascar Il faut revenir sur l’amélioration du cadre éducatif et culturel de notre école grâce à l’ouverture du département audio-visuel dont nous vous avons précédemment parlé. Ce support de divertissement et d’instruction, adapté aux besoins et au niveau des enfants, est une réussite : par exemple, après le repas de midi au réfectoire, les enfants accourent tous à la grande salle pour regarder des émissions à la télévision. Beaucoup de parents reconnaissants nous rapportent : « Quand les enfants arrivent à la maison le soir, ils nous racontent ce qu’ils ont vu à la télé à Akany Aina. C’est merveilleux ! ».

Lire la suite...

12 janvier 2017

Remise de matériel pédagogique à l'école de Namassa

en savoir plus sur le parrainage de nos enfants du Burkina Faso

L’école de Namassa, que vous connaissez tous maintenant grâce au dynamisme de son directeur, a bénéficié d’une remise de matériel pédagogique et de fournitures spécifiques au grand bonheur de tous.
Remise de matériel pédagogique pour la rentrée scolaire 2016 à l'école de Namassa au Bukina Faso Il faut savoir que les écoles rurales sont rarement dotées de supports pédagogiques et que, de plus, les élèves n’ont pas de manuels scolaires.

Comment imaginer les frontières de son pays sans jamais avoir vu une carte ? Et comment parler du corps humain sans images, sans photos ?

Lire la suite...

7 mai 2016

L’école primaire de Namassa a un directeur exemplaire

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

Une grande réforme scolaire vient d’avoir lieu au Burkina Faso. Jusqu’à présent, les élèves qui terminaient l’école primaire passaient leur Certificat d’Etudes Primaires et ceux qui voulaient entrer au collège étaient ensuite soumis à un deuxième examen spécifique.
Aujourd’hui, cet examen d’entrée en 6ème a été supprimé et tous les élèves qui obtiennent le Certificat d’Etudes Primaires accèdent en classe de 6ème.
Cours de soutien scolaire pour les élèves de Namassa au Bukina Faso A ce sujet, l’histoire de l’école de Namassa et de son Directeur mérite vraiment que nous la partagions avec vous. Cette école a été construite en 2009 avec 86 élèves qui entraient en CP1. Monsieur Soramiè Sirima en a été le premier instituteur, puis il en est devenu le Directeur.
Au fil du temps, hélas, une grande partie des enfants de cette première promotion ont abandonné, poussés par le découragement. Il n’est pas facile d’apprendre à lire et à écrire dans une classe de plus de 80 élèves, avec un seul instituteur pour aider et guider tout le monde…

En CM2, ils n’étaient plus que 36 enfants, mais ils étaient tous très motivés. Et juillet 2015 a vu cette première promotion d’élèves se présenter à l’examen du Certificat d’Etudes.

Lire la suite...

10 décembre 2015

Les huit classes de l'école de Ting Kyu au Népal

Pour cette année scolaire 2015/2016, 99 enfants fréquentent assidûment l'école de Ting Kyu et sont répartis au sein de 8 classes.

La Nursery accueille les plus jeunes élèves, elle correspond à la Petite Section de Maternelle. Regroupant 26 enfants, c'est la plus grande classe de l'école.
Les 26 enfants de la classe Nursery au Dolpo

Lire la suite...

17 août 2015

Ecole Akany Aina à Madagascar : résultats scolaires

en savoir plus sur le parrainage d'écoliers malgaches.

Les résultats aux examens officiels à Madagascar sont à présent connus. Pour les élèes d'Akany Aina, nous sommes contents, ils sont vraiement bons dans l'ensemble. Et la réussite scolaire globale des différentes classes sans examen officiel est de 96%. Nous avons ainsi amélioré notre score !
Ecolières du centre Akany Aina à Madagascar En ce qui concerne l’examen du CEPE et le concours d’entrée en 6ème, nous avons obtenu un taux de réussite de 100%, ce dont nous sommes très fiers.

Lire la suite...

31 mars 2015

Une année scolaire perturbée au Burkina Faso

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

La marche de nos écoles vers la réussite
Une classe de l'école primaire Guiè A au Bukina Faso Comme à l’accoutumée, les établissements scolaires ont rouvert les portes en octobre. Mais le bouleversement socio-politique a entaché les activités scolaires et tout ne marche pas comme il faut. Le « Printemps Burkinabé » intervenu fin octobre avec le départ du régime COMPAORE a bouleversé les cours pendant plus 2 semaines.
Parallèlement à cela s’est posé comme chaque année le problème de la mutation trop fréquente des enseignants. Cela entraîne des difficultés certaines : d’un côté les enfants ont à faire à de nouveaux visages, de l’autre les nouveaux enseignants ont besoin d’apprendre à connaître les enfants et les lacunes de chacun.
Ceci fait perdre un temps précieux, ajouté aux semaines passées à attendre que la situation sociopolitique se stabilise. Enseignants et élèves se sont ensuite serré les coudes pour rattraper ce retard.

Lire la suite...

6 novembre 2014

Une rentrée scolaire en deux temps au Centre Akany Aina

en savoir plus sur le parrainage d'enfants à Madagascar.

Avant la rentrée scolaire, nous avons organisé des examens de repêchage les 2 et 3 septembre pour permettre à un certain nombre d’élèves des différentes classes de confirmer leur aptitude ou non à poursuivre leurs études en classe supérieure. Les élèves concernés étaient bien présents et bien sur les éducateurs pour qui c’était la fin des vacances. En revanche, le 15 septembre, jour annoncé de la rentrée, nous avons eu la surprise de constater que près d’un quart de nos élèves (plus d’une centaine) n’étaient pas présents au rendez-vous pour diverses raisons.
Enfants de Madagascar En effet, un certain nombre d’enfants étaient partis avec leurs familles dans leur territoire ancestral afin d’assister à la fête du famadihana (retournement des morts), célébrée tous les 5 ou 7 ans. La participation de tous les membres d’une même lignée familiale est obligatoire. C’est une occasion privilégiée pour tous les descendants d’un grand ancêtre commun de se retrouver et de se connaître.

Lire la suite...

18 octobre 2014

Rentrée scolaire à Ambodirafia en images

Rentrée des classes à l'école d'Ambodirafia à Madagascar La rentrée 2014-2015 de notre petite école a bien eu lieu le 6 octobre. Les premiers jours, les élèves n’étaient pas très nombreux. Ils étaient retenus chez eux pour effectuer quelques menus travaux. Rapidement, ils ont repris le chemin de l’école.

Le nombre des enfants scolarisés dans notre petite école a diminué en raison des décisions prises visant à ouvrir l’école en priorité aux enfants d’Ambodirafia et en limitant son accès, contrairement à ce qui prévalait les années précédentes, aux enfants des villages alentour bien souvent pourvus d’une école. Cette fréquentation moindre permettra d’améliorer la qualité de l’enseignement et de la cantine. L’école avait atteint l’an dernier son niveau de saturation.

Lire la suite...

26 juillet 2014

Résultats aux examens, orphelinats Filles de Marie

en savoir plus sur les Orphelinats Filles de Marie à Madagascar

Les enfants ont fourni de gros efforts pour préparer les examens de fin d'année, même si les résultats n’ont pas été tous à la hauteur de leurs attentes. Souvent, il a fallu de la part de nos élèves du courage et de la persévérance pour ne pas abandonner. Heureusement, l’émulation entre les enfants a joué un grand rôle. C’est l’avantage de vivre dans nos petits pensionnats qui permettent à ces enfants de poursuivre leurs études. Quand l’une flanche, sa voisine peut l’aider à ne pas baisser les bras.

Orphelinat de Majunga

Enfants de l'Orphelinat de Majunga à Madagascar Nous sommes satisfaites des résultats scolaires car, sur l’ensemble des enfants qui présentaient un examen d’état, deux seulement ont échoué. Une enfant a réussi le CEPE, deux le BEPC et deux autres le Bac.

Lire la suite...

19 juin 2014

Népal : Rentrée scolaire pour nos enfants Tibétains

en savoir plus sur le parrainage des Enfants Tibétains au Népal

Enfants du Tibet, école de Ting Kyu au Népal L’année scolaire 2014 vient de commencer pour les enfants de nos écoles primaires du Haut Dolpo. La rentrée a eu lieu le 12 mai et les cours termineront fin octobre. Ces dates sont fixées pour tenir compte des conditions climatiques très rudes de la région, le Haut Dolpo est isolé du monde dès que l’hiver commence jusqu’à la fonte des neiges. En revanche, à Katmandou, l’année scolaire des enfants du Haut Dolpo qui vont au collège et au lycée a commencé en avril 2014 pour se terminer en mars 2015.

Lire la suite...

22 avril 2014

Burkina : Petite revue des écoles primaires de l'AZN

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

L'école primaire A de Guiè est la plus ancienne de nos écoles, elle scolarise le plus grand nombre d’élèves avec 457 élèves dont 223 Filles et 234 garçons. Les classes de CP accueillent en moyenne 70 élèves chacune.
Son taux de réussite de près de 90% au CEP en 2013 lui donne une excellente réputation.
Une classe de l'école primaire Guiè A au Bukina Faso
Grâce à l’appui de l’état, l’école offre actuellement à ses élèves un repas tous les midis, ce plat est composé du riz mélangé à des haricots et accompagné d’huile.
Mals cette aide de l’état est éphémère puisque la dotation ne couvre que le 2ème trimestre qui a pris fin le 22 mars dernier.
Lire la suite...

27 mars 2014

Une journée d'école racontée par les enfants d'Akany Aina

Pour soutenir notre action, vous pouvez choisir de parrainer les enfants d'Akany Aïna.

Rentrée des classes à Madagascar Nous sommes un groupe d’enfants de 4ème et 3ème et nous allons vous faire vivre avec nous une journée dans notre école.

Nous arrivons tôt le matin, sans avoir pris de petit-déjeuner, nos familles sont trop pauvres. La plupart d’entre nous ont fait un long chemin à pied pour venir. Nous n’avons pas tous des chaussures mais nos pieds sont habitués.

Lire la suite...

7 février 2014

Rentrée scolaire au Rwanda

savoir comment aider les orphelins du Sida

Salles de classe d'école primaire au Rwanda Au Rwanda, la rentrée scolaire a eu lieu 6 Janvier 2014. Contrairement à ce qui se passe presque partout ailleurs, cette rentrée de janvier marque réellement au Rwanda le début de l'année scolaire. Les enfants changent de classe, changent de professeurs, c'est la rentrée quui correspond à notre rentrée de septembre.

Cette année, ce sont 268 enfants qui sont scolarisés à l'école primaire grâce au Point d'Ecoute. Comme d’habitude, ces enfants ont reçu au moment de la rentrée scolaire tout le matériel nécessaire à leur scolarité. Pour faciliter les distributions, le Point d'Ecoute les a organisées au niveau de chaque école. Les enfants étaient contents de se retrouver et mais aussi un uniforme neuf et des sandales, éléments vestimentaires indispensables pour être admis à l'école !

Lire la suite...

26 mai 2013

Des écoles à reconstruire au Bukina Faso

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

Une classe d'école primaires à Guiè au Bukina Faso
L’année scolaire 2012-2013 qui tire à sa fin connaît une grande ferveur malgré les difficultés rencontrées ça et là. Grâce au parrainage primaire qui rend l’école accessible à tous les enfants, nos écoles partenaires accueillent plus d’enfants d’année en année, d’où la nécessité de normaliser certaines écoles qui ne comptent que trois classes et reconstruire d’autres écoles, comme celle de Babou qui est en très mauvais état.

Lire la suite...

25 mars 2013

Ambodirafia : peinture d'une fresque et cambriolage de l'école

Réalisation d'une grande fresque par les élèves sur les murs de l'école d'Ambodirafia à Madagascar Début février, nous avons eu le plaisir d’accueillir le peintre marseillais Patrick Delorme avec son épouse qui sont venus séjourner quelques jours chez nous. Ils ont exprimé leur désir d’apporter leur contribution à notre école en enseignant aux enfants les techniques du dessin et de la peinture. Ces journées ont été très fructueuses pour les enfants. L’artiste a apporté une ouverture sur une autre manière d’enseigner ces matières : il a choisi de faire réaliser par les enfants une gigantesque frise couvrant tous les murs d’une des salles de classe. Tous les enfants ont ainsi pu participer de manière active et ludique, ils ont mis en œuvre leurs talents respectifs tout en suivant scrupuleusement les consignes du peintre, dans une ambiance festive et joyeuse.

Lire la suite...

26 février 2013

Rwanda : Rentrée scolaire des orphelins du Sida

en savoir plus sur le parrainage d'orphelins du Sida au Rwanda

Une rentrée marquée par un événement important !
Jeunes orphelins du Rwanda La première génération de collégiens vient en effet de terminer le cursus des études secondaires et a passé en décembre l’équivalent du baccalauréat français. En janvier au Point d’Ecoute, on ne parlait plus que d’une chose : les incroyables résultats des premiers jeunes du Point d’Ecoute qui ont passé l’équivalent du baccalauréat français.

Ils étaient 17 candidats, avec parmi eux 10 anciens enfants des rues et 7 orphelins du Sida. Tous ont obtenu leur diplôme, sans exception. Quel chemin parcouru par ces jeunes et quelle revanche prise sur la vie !
Ces lauréats sont un modèle pour les plus jeunes, les animateurs n’ont pas manqué de les citer en exemple Des rencontres ont été organisées avec les nouveaux bacheliers qui se sont volontiers prêtés aux multiples questions et à la curiosité des enfants.

Lire la suite...

31 janvier 2013

Kinshasa : La vie des enfants des rues au Centre Ndako Ya Biso

en savoir plus sur ce centre d'accueil pour enfants des rues à Kinshasa

Durant le dernier trimestre de l’année 2012, nous avons suivi environ 500 jeunes garçons et 70 jeunes filles.
Accueil des enfants des rues au Centre Ndako Ya Biso à Kinshasa
Chaque mois, nous rencontrons d’autres jeunes en rupture familiale et sociale mais la prise de contact avec les nouveaux identifiés n’est pas toujours facile car ces jeunes sont très méfiants. Se faire accepter d’eux est un travail de longue haleine…

« Réunification » des enfants de la rue dans leur famille

Au cours de ce dernier trimestre, nous avons réussi à « réunifier » dans leur famille, une trentaine de garçons et une quinzaine de jeunes filles. Pour nous, cette réunification est une étape importante dans la vie des enfants et une première victoire. Le challenge est d’arriver à ce qu’ils se maintiennent dans leur famille car c’est malgré tout, le meilleur moyen qu’un jeune parvienne à se réinsérer dans la vie, et ce malgré la misère des familles.

Lire la suite...

28 décembre 2012

Rwanda : aide aux orphelins du Sida

en savoir plus sur le parrainage d'orphelins du Sida au Rwanda

Un soutien régulier à ces enfants si vulnérables
Jeunes orphelins du Rwanda La prise en charge des orphelins du VIH/SIDA reste un défi à relever ensemble, pour protéger et soutenir ces enfants en situation difficile par l’amélioration de leur situation sanitaire, nutritionnelle et scolaire. L’enjeu est de garantir la survie de la fratrie avec la meilleure qualité de vie possible et une préparation progressive à l’intégration socio professionnelle à mesure que les enfants grandissent.
La santé des fratries a toujours été et reste la priorité du Point d’Ecoute. En effet, les conditions dans lesquelles vivent les enfants et les activités auxquelles ils se livrent augmentent largement les risques pour leur santé. Il est donc vital de leur garantir l’accès gratuit aux soins et aux médicaments.

Lire la suite...

10 novembre 2012

Népal : quelques nouvelles de l'école de Ting Kyu

en savoir plus sur le parrainage des enfants Tibétains au Népal

Kula Mountain School, l'école en quelques chiffres
Ecole tibétaine de Ting Kyu dans la vallée de Panzang, dans le Haut Dolpo au Népal Notre école tibétaine a accueilli 94 élèves cette année, elle a ouvert le 20 avril et a fermé le 29 octobre 2012.

Les résultats ont été bons dans l’ensemble mais, comme chaque année, quelques élèves redoublent : deux en Nursery, trois en LKG, quatre en classe 1 et un seul en classe 2 et en classe 3. A noter qu’il il n’y a pas eu de classe 4 cette année en raison de la suppression de la classe 3 en 2011. Nous savons déjà que la rentrée 2013 comptera 10 nouveaux élèves, ce qui portera leur nombre total à 104.

L’équipe était composée de 9 professeurs, d’un chargé de cuisine des professeurs, d’une gardienne pour la période hivernale ainsi que d’une infirmière chargée du poste de soins de l’école, sans oublier Urgen qui est responsable de la coordination et de l’organisation de l’école. Quelques professeurs sont originaires du haut et bas Dolpo, l’un d’entre eux est tibétain, deux sont originaires de Pokhara, un autre vient du Darjeeling. La professeur d’éducation civique est originaire de Ting Kyu.

Lire la suite...

29 septembre 2012

Rwanda : les rassemblements des enfants des rues

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Rwanda

‘’Ce que vous faites pour moi sans moi est contre moi‘’ a dit Gandhi.Rassemblement des enfants des rues au Point d'Ecoute
On ne peut pas prétendre résoudre le phénomène ‘’enfants des rues’’ sans dialoguer avec ceux qui sont les premiers concernés, c’est-à-dire les enfants eux-mêmes.
Approcher ces enfants, dialoguer avec eux permet de gagner leur confiance et les incite à s’ouvrir, à se livrer peu à peu, jusqu’à les amener enfin à participer activement à la recherche de solutions à leurs propres problèmes.

C’est dans ce but que sont organisées au Point d’Ecoute des séances quotidiennes de rassemblement. Les enfants y viennent en toute confiance et se sentent dans un climat de joie, dans une bonne ambiance où ils peuvent se détendre ; les enfants trouvent une opportunité de se défouler, de parler de leur identité, de leur passé au village et les informations reçues permettent à l’animateur de mieux cibler le travail à faire avec tel ou tel enfant.

Lire la suite...

28 septembre 2012

Rwanda : les rassemblements des orphelins du sida

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Rwanda

Rassemblements des orphelins du sida Le Point d’Ecoute organise très régulièrement des rassemblements de toutes les fratries d'orphelins fratries pour pouvoir aborder ensemble différentes questions essentielles pour ces enfants, tant dans le secteur de Nyamyumba, de Cyanzarwe, de Kanama que de Gisenyi.
Ces rassemblements permettent aux enfants de s’exprimer en toute confiance, de parler de plus en plus librement, d’exposer leurs problèmes et de dévoiler leurs questionnements intimes.
En effet, la plupart des enfants sont totalement orphelins, de père et de mère, et n’ont pas d’adultes responsables pour aborder des thématiques essentielles qui touchent leur évolution personnelle et leur intimité.
Seuls les animateurs du Point d’Ecoute, qui connaissent bien les enfants et chacune de leurs situations particulières, peuvent répondre à ces questionnements.

Lire la suite...

3 août 2012

Cameroun : Bilan de l'année scolaire écoulée

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Cameroun

Jeunes Pygmées du Foyer de Bipindi au Cameroun Depuis plus de 40 ans, le FONDAF œuvre à la scolarisation et à l'intégration dans la société Camerounaise des enfants Pygmées Bagyeli et Bakola, dans le respect de leur culture et de leur identité. Ce rapport annuel de notre association est une synthèse des activités d'éducation que nous avons menées dans le cadre de cette mission du 1er juillet 2011 au 30 juin 2012.

Enfants Pygmées de Bipindi se lavant au puitsTous les enfants du FONDAF et leurs parents, les animateurs, le conseil d'administration et sa présidente, Elena Guevara, expriment leur gratitude à SOS Enfants et à ses donateurs et leur disent en Bagyeli :

AWA BVOUBVOU
(merci beaucoup)

Lire la suite...

19 juillet 2012

Burkina : bilan scolaire 2011/2012 très satisfaisant

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

L’année scolaire s’est déroulée de manière très satisfaisante, au primaire comme au secondaire.
Classe primaire de l'école de Guiè
Au niveau des écoles primaires, les élèves ont eu cours jusqu’au 10 juillet. Nous n'avons constaté que quelques rares abandons et nos écoles partenaires se sont illustrées par leurs excellents résultats à l’examen du Certificat d’Etudes Primaire (CEP) et au concours d’excellence. Sur un effectif de 359 candidats, 242 sont admis au CEP soit un taux de 67,40%.

Lire la suite...

21 février 2012

Burkina : Un début d’année difficile mais plein d’espoir

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

Ecoles primaires à Guiè Après trois mois de vacances marquées par les travaux champêtres pour les uns, la garde du bétail pour les autres, une nouvelle année scolaire a démarré le 3 octobre 2011. Enseignants et élèves et retrouvent pour affronter les programmes d’enseignement.

Dès les premières semaines, écoles et collèges ont été envahis pour les inscriptions scolaires.

Lire la suite...

31 décembre 2011

Cameroun : nouveau foyer d'Akom 2 pour les enfants Pygmées

en savoir plus sur sur nos enfants Pygmées au Cameroun

Les enfants Pygmées du Foyer Akpom 2 au Cameroun La première rentrée dans notre petit foyer d'Akom 2 est une véritable réussite. Ce foyer fonctionne sur le modèle du Fondaf à Bipindi, 26 enfants Bagyelis y sont accueillis en internat pour permettre leur scolarisation dans les écoles publiques du lieu. Les 26 enfants se sont tous très bien adaptés au système de l'internat, aucun n'a ressenti ce fameux « appel de la forêt » qui les fait souvent fuir l'école et retourner au campement. Et nos deux ou trois adolescents qui s'étaient montrés un peu rebelles les premiers jours, se sont finalement bien intégrés au groupe et ne posent pas de problème.
Comme le foyer d'Akom 2 n'a pas encore l'électricité, tout le monde se regroupe le soir autour des lampes tempête et on ressent dans le Foyer une ambiance de petite famille.

Lire la suite...

27 décembre 2011

Cameroun : l'école du campement Pygmée de Bandevouri

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Cameroun

Ecole de brousse dans le campement Pygmée de Bandevouri au Cameroun Pendant les vacances, les parents ont bien travaillé à l’agrandissement de la classe, laquelle a été inaugurée à la rentrée en présence de notre présidente Elena Guevara. L'école de Bandévouri accueille à présent deux classes de niveau préscolaire, ORA I et ORA II.
Ce n'est que sa deuxième année d'existence, mais l'école de Bandévouri semble déjà sur des rails. C'est certainement dû à la rigueur et à la ponctualité de notre animateur Célestin qui représente un socle de stabilité pour ce projet.

Classe de l'école du campement Pygmée de Bandevouri au CamerounL'effectif de Bandévouri est inférieur aux prévisions de l'animateur en raison d'un problème de prise en charge des enfants d'un campement un peu éloigné, dont les parents se révèlent défaillants.

Bandévouri étant une école de village, nous n'assurons pas les repas du soir et du week-end. Or les parents de ce campement éloigné laissent totalement cette charge aux familles d'accueil de Bandévouri, lesquelles ne veulent et ne peuvent plus assumer. Une forte sensibilisation a été entreprise pour responsabiliser les parents défaillants.

en savoir plus sur nos enfants du Cameroun

30 novembre 2011

Premier trimestre calme au Fondaf à Bipindi

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Cameroun

le puits du Fondaf
Début septembre, notre nouveau véhicule nous a permis d'effectuer le ramassage scolaire de la rentrée plus facilement que d'habitude et dans de bien meilleures conditions. Nous avons pu chercher les enfants dans les campements difficiles d'accès et même faire de la sensibilisation à la scolarisation dans une zone très enclavée. En effet, à cet endroit se trouvent un très grand nombre d'enfants non scolarisés. Mais cette opération est hélas restée un échec puisque nous sommes rentrés avec une quinzaine d'enfants qui ont finalement souhaité retourner chez eux aussitôt arrivés au Foyer, effrayés par l'école et l'internat.

A leur arrivée au Foyer, les enfants ont pu profiter pleinement des travaux qui s'étaient achevés au moment de leur départ en vacances, c'est à dire les nouveaux réseaux d'eau et d'électricité. Le soir, le Foyer est maintenant l'endroit le mieux éclairé de Bipindi ! C'est une chose importante pour les enfants, cela facilite les devoirs et l'apprentissage des leçons, le diner au réfectoire et le coucher dans les dortoirs.

Autre nouveauté qui fascine les enfants : n'avoir qu'à tourner un robinet pour que l'eau coule est un vrai plaisir pour les petits Bagyeli, le problème est qu'ils ont bien du mal à le tourner dans l'autre sens pour le refermer après usage !

Comme l'an passé, les enfants de Bipindi sont répartis en 10 familles avec un aîné responsable à la tête de chaque groupe. Ces familles portent des noms pittoresques choisis par les enfants, en relation avec leur vie quotidienne et leur environnement immédiat.

Voir le détail de la répartition des enfants en équipes

- page 1 de 5