SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

28 décembre 2015

Fête de Noël dans un climat tendu en Haïti

en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Jour après jour, l'école St Alphonse ouvre ses portes aux enfants du bidonville de Cité Soleil et les accueille dans un cadre sécurisant.
Sourires d'enfants de l'école St Alphonse à Cité Soleil en Haïti C'est pourtant dans un climat politique et sécuritaire désastreux que Haïti termine l'année. Le pays est en pleine période électorale, les Haïtiens doivent choisir leur nouveau Président et le climat social en est comme à chaque fois profondément troublé. Le 2ème tour des élections présidentielles a même dû être reporté du 27 décembre au 24 janvier 2016. Aujourd’hui au moment où nous vous écrivons, nous ne savons pas comment cela va se dérouler, tous les signaux d’alerte sont au rouge.

Depuis le mois de septembre, la situation du pays est explosive, à Port-au-Prince bien sûr, mais plus encore au sein du bidonville de Cité Soleil. Des kidnappings, des assassinats sont monnaie courante, à deux pas même de notre école Saint Alphonse.

Jusqu’au dernier moment, nous ne savions pas si nous pourrions organiser la fête de fin d’année, une fête qui devient maintenant un rituel que tous les élèves attendent. La Direction de l’école a finalement choisi le 25 décembre pour organiser cette journée festive.

Lire la suite...

14 janvier 2011

Elections en Haiti, suite

Courriel de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Ce matin, de bonne heure, pneus enflammés, barricades et nombreux tirs dans les quartiers de Carrefour, Fontamara et Martissant. Est ce le début de troubles ?
Le CEP et le Président ont reçu hier le compte rendu de l'expertise de l'OEA concernant les résultats des élections. Celui-ci recommande de passer en 3ème position Jude célestin, le candidat de Préval et du parti de l'Unité, pour fraudes importantes. Cela l'éliminerait du second tour qui serait donc entre Mme Manigat (1ère) et Martelly (2ème). Tous les candidats ont vu le retrait d'un certain nombres de voix, mais c'est Célestin qui en a eu le plus et cela le le fait passer en 3ème position. Nous ne savons pas encore quelle sera la réaction de Préval et du CEP...
La semaine dernière, durant les derniers jours de vacances, les enfants du secondaire sont venus pour passer les contrôles qui n'avaient pu se faire en décembre en raison des émeutes et de la fermeture des écoles pour insécurité.
Lundi 12 janvier, journée de commémoration et de recueillementLes cours ont repris officiellement lundi 10 janvier mais beaucoup d'élèves sont toujours absents, à cause de l'incertitude politique mais aussi de la date du 12 janvier. Il n'y avait pas d'école ce jour-là, journée de commémoration du 12 janvier, journée de recueillement...

A bientôt pour d'autres nouvelles.

Denis

19 décembre 2010

Choléra et élections contestées, période trouble en Haïti

Courriel de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Aprèsles séism et le choléra, des élections faussées sèment le trouble en HaÏti le choléra en Haïti La plus grande confusion règne dans le pays, derrière un calme apparent et trompeur qui peut dégénérer n’importe quand si une solution n’est vite trouvée.
Préval et le Représentant de l’ONU sont accusés d’avoir menti et caché la vraie origine du choléra en Haïti, en parlant du contingent népalais de l’ONU, qui venait d’arriver en Haïti en octobre dernier. Certains réclament qu’ils soient jugés par les tribunaux internationaux pour crime contre l’Humanité et que l’ONU dédommage les nombreuses familles victimes. Aujourd’hui, près de 2500 victimes officielles, plus de 100.000 hospitalisés depuis le début, mais en réalités beaucoup plus de victimes qui n’ont pas les moyens de venir se faire traiter dans les quelques CTC du pays. «Dernier exemple, à La Gonâve, où la circulation est difficile, on demande jusqu’à 5000 gourdes et plus (100 € et plus), pour emmener des malades du choléra. De nombreuses personnes sont également des porteurs sains mais disséminent la maladie partout dans le pays et souvent dans des régions reculées où les gens ne sont même pas avertis du problème. Dans les pays voisins, notamment la République Dominicaine et autres îles voisines, les haïtiens sont pris à parti, emprisonnés, expulsés et ne sont plus libres de circuler. De nombreux assassinats d’haïtiens ont déjà lieu. La situation dégénère de l’autre côté de la frontière, aux dernières nouvelles …

Lire la suite...

8 décembre 2010

Annonce des résultats des élections en Haïti

Courriel de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Port au Prince dévastée au lendemain des élections en Haïti Les résultats des élections ont été donnés hier, sans trop de surprises. Manigat et Jude Célestin au 2ème tour, en éliminant Michel Martelly, chanteur très populaire ...
Seulement la population est très en colère car elle considère que les résultats donnés ne sont pas du tout conformes à la réalité.
Même l'ambassade des Etats-Unis le dit aussi.

Résultat : depuis hier soir, les rues sont blanches, pneus enflammés et début de violence.

Ce matin, au lever, pas un seul véhicule dans la rue, tout est bloqué. Des barricades enflammées un peu partout, d'abord de façon isolée, ensuite manifestations et blocages généralisés. Beaucoup de destructions de bâtiments de l'Etat, de commerce, véhicules. Les villes des Cayes, du Cap Haïtien, de Pétionville et de Mirebalais sont en "débandade". Déjà plusieurs morts et nombreux blessés.
Seules quelques ambulances essaient de circuler ...

Ce que l'on craignait se passe. Nous ne savons pas si des négociations entre l'Etat, Préval, l'ONU, les ambassades, les partis politiques, candidats, secteur populaire peuvent essayer de résoudre la crise et de stopper les désordres et les violences en cours.

A bientôt pour d'autres nouvelles.

Denis