SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

24 novembre 2012

La ville de Goma sous les bombes

en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Le 20 Novembre 2012, la ville de Goma s’est réveillée sous les éclatements des bombes et à 11 heures, la ville est tombée entre les mains des insurgés mutins du M23, malgré une forte résistance des forces armées nationales et l’appui de la MONUSCO.
Camp de réfugiés à Goma
Au cours de ces tristes événements, on a enregistré un grand nombre de pertes en vies humaines, la dégradation des biens et le déplacement de milliers des personnes vers trois camps de réfugiés installés à Mugunga, à l’ouest de la ville de Goma.

Dans ces camps, des souffrances terribles sont infligées à l’endroit des enfants, des femmes enceintes et des personnes de 3ème âge qui, pour la plupart, souffrent de la faim. Le choléra fait déjà son apparition alors qu’un grand nombre tombe sous le crépitement des balles, de nombreuses personnes étant atteintes par des balles perdues. Nous assistons à un véritable « drame humanitaire », d’où la nécessité d’obtenir pour ces camps un appui en vivres et autres matériels de première nécessité car toutes les activités sont paralysées.

Lire la suite...

14 janvier 2011

Elections en Haiti, suite

Courriel de Denis Puthiot depuis Port au Prince

Ce matin, de bonne heure, pneus enflammés, barricades et nombreux tirs dans les quartiers de Carrefour, Fontamara et Martissant. Est ce le début de troubles ?
Le CEP et le Président ont reçu hier le compte rendu de l'expertise de l'OEA concernant les résultats des élections. Celui-ci recommande de passer en 3ème position Jude célestin, le candidat de Préval et du parti de l'Unité, pour fraudes importantes. Cela l'éliminerait du second tour qui serait donc entre Mme Manigat (1ère) et Martelly (2ème). Tous les candidats ont vu le retrait d'un certain nombres de voix, mais c'est Célestin qui en a eu le plus et cela le le fait passer en 3ème position. Nous ne savons pas encore quelle sera la réaction de Préval et du CEP...
La semaine dernière, durant les derniers jours de vacances, les enfants du secondaire sont venus pour passer les contrôles qui n'avaient pu se faire en décembre en raison des émeutes et de la fermeture des écoles pour insécurité.
Lundi 12 janvier, journée de commémoration et de recueillementLes cours ont repris officiellement lundi 10 janvier mais beaucoup d'élèves sont toujours absents, à cause de l'incertitude politique mais aussi de la date du 12 janvier. Il n'y avait pas d'école ce jour-là, journée de commémoration du 12 janvier, journée de recueillement...

A bientôt pour d'autres nouvelles.

Denis