SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

6 novembre 2006

Cameroun : Rentrée scolaire pour les Pygmées de Bipindi

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Cameroun

Rentrée scolaire des enfants Pygmées à Bipindi La demande des parents Bagyeli pour scolariser leurs enfants au foyer a été la même que celle de toutes les années précédentes, mais étant donnés les problèmes financiers que nous traversons en ce moment, nous avons été obligés de limiter au nombre de 92 les élèves hébergés à l’internat.
Le choix des élèves s’est fait selon certains critères, à savoir : discipline, rendement scolaire et implication des parents dans la vie du foyer.

Lire la suite...

28 juillet 2006

Cameroun : Travaux de rénovation des structures au Fondaf

en savoir plus sur ces travaux de rénovation du Fondaf au Cameroun

Enfants Pygmées du Fondaf Chers amis,

L’année scolaire touche à sa fin à Bipindi et les pensionnaires du Foyer Notre-Dame de la Forêt s’apprêtent à retrouver leurs parents et leur campement le temps des vacances.

La campagne d’état civil en faveur des enfants Bagyeli élèves du Foyer est enfin terminée. Nous y travaillons depuis plus d’un an. Il a fallu la collaboration bienveillante des autorités locales pour qu’une procédure simplifiée d’enregistrement à l’état civil des enfants pygmées soit mise en place. Les pensionnaires ont maintenant tous un certificat de naissance, premier pas vers une insertion dans la société camerounaise.

Lire la suite...

2 novembre 2005

Cameroun : Rentrée scolaire pour les enfants Pygmées

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Cameroun

Chers amis,

Rentrée scolaire pour les enfants en préscolaire au Fondaf Bipindi, méthode ORA Les cloches de la rentrée scolaire ont bel et bien sonné au FONDAF BIPINDI en ce mois de septembre 2005.
Nous nous trouvons cette année avec un effectif de 120 élèves internes, répartis de la manière suivante :

  • 52 élèves ORA I et ORA II
  • 60 élèves Ecole primaire de la mission catholique
  • 9 élèves au Lycée de Bipindi

Lire la suite...

8 mai 2005

Cameroun : Nouvelles du Fondaf à Bipindi

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Cameroun

Après plus de 10 ans passés au Foyer Notre-Dame de la Forêt, Luz Elena Guevara a quitté le Cameroun en avril dernier pour entreprendre, aux Etats-Unis, une formation complémentaire.

Dans la cour autour du puits,les jeunes Pygmées de Bipindi Le relais à la tête du Foyer est assuré par une équipe compétente mise en place avant son départ et comportant de nombreux Pygmées, bien décidés à s’investir dans la gestion du Centre pour l’avenir de leur ethnie. Le responsable administratif, Kassaimon Daïmon, prend en charge la direction de cette équipe et la coordination de la totalité du projet.
Les nouvelles qui nous parviennent sont plutôt réjouissantes, si l’on excepte l’épidémie de varicelle qui a sévi parmi les enfants et à laquelle la jeune chargée de santé a eu du mal à faire face tant les cas étaient nombreux !

Lire la suite...

8 novembre 2004

Parrainer un enfant Pygmée au Cameroun

SOS Enfants démarre aujourd'hui un programme de
parrainage individuel d'enfant au Cameroun

Parrainer un enfant Pygmée au Cameroun

Primordiale, la scolarisation des enfants ne représente pas seulement l’instruction et la connaissance. C'est également pour toute la communauté une opportunité de changement et d'adaptation à un nouveau mode de vie pour une réelle amélioration du statut social du peuple Pygmée Bagyeli et une réduction de sa marginalisation. Mais du fait de l'éloignement de leurs campements, de leur non maîtrise de la langue française et de leur peur viscérale d'une administration qui les rejette, les parents Bagyeli ne sont pas en mesure d'inscrire leurs enfants à l'école et de suivre leurs études.

Le seul espoir pour ces enfants d'aller à l'école, c'est être accueillis au Foyer Notre Dame de la Forêt créé par le FONDAF qui assure l’éducation et l’autopromotion des populations Pygmées depuis 1960. Le Foyer comprend un internat et un centre de pré-scolarisation des enfants Pygmées. L'enseignement y est dispensé selon la méthode ORA - Observer, Réfléchir, Agir - adaptée à l’éducation des enfants de la forêt, dans le but de les amener à la fois à maîtriser leur langue maternelle, à parler la langue française et à comprendre le monde moderne dans lequel ils vont devoir vivre.

Lire la suite...

page 2 de 2 -