en savoir plus sur la réinsertion des enfants soldats à Goma

Le 20 Novembre 2012, la ville de Goma s’est réveillée sous les éclatements des bombes et à 11 heures, la ville est tombée entre les mains des insurgés mutins du M23, malgré une forte résistance des forces armées nationales et l’appui de la MONUSCO.
Camp de réfugiés à Goma
Au cours de ces tristes événements, on a enregistré un grand nombre de pertes en vies humaines, la dégradation des biens et le déplacement de milliers des personnes vers trois camps de réfugiés installés à Mugunga, à l’ouest de la ville de Goma.

Dans ces camps, des souffrances terribles sont infligées à l’endroit des enfants, des femmes enceintes et des personnes de 3ème âge qui, pour la plupart, souffrent de la faim. Le choléra fait déjà son apparition alors qu’un grand nombre tombe sous le crépitement des balles, de nombreuses personnes étant atteintes par des balles perdues. Nous assistons à un véritable « drame humanitaire », d’où la nécessité d’obtenir pour ces camps un appui en vivres et autres matériels de première nécessité car toutes les activités sont paralysées.