SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

5 mars 2018

Cantines scolaires en situation d’urgence au Burkina

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

Nos cantines scolaires en situation d’urgence
Distribution d'eau à l'école de Guiè au Bukina Faso Au Burkina Faso, les écoles qui veulent mettre en place une cantine scolaire doivent s’en remettre à la participation des familles. Dans les zones sahéliennes, comme celle où se trouve l’AZN, c’est souvent au cours du 2ème trimestre que l’organisation de ces cantines se révèle nécessaire.
Le 1er trimestre de l’année scolaire correspond à la période des récoltes, les familles mangent à leur faim.

L’année 2017 a été une année qui a connu une pluviométrie très irrégulière. Certaines familles commencent à voir leurs greniers de céréales se vider.
Nous allons entrer dans une période critique.

Le problème épineux des repas de midi à l’école va se faire sentir.

Lire la suite...

30 janvier 2018

Journée ordinaire d’un écolier au Burkina Faso

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

La journée d’un enfant commence très tôt au Burkina Faso, dès le lever du jour à 5 h du matin.
Enfants du Burkina Faso On se lève de très bonne heure car l’’école commence à 7h30 et il y a tellement de choses à faire avant …
Chacun a ses tâches bien définies selon son âge.

Une des premières choses à faire est d’aller puiser l’eau au forage à l’aide d’un jerrican pour faire sa toilette.

Lire la suite...

3 mai 2017

Au Burkina, l'école de la deuxième chance

en savoir plus : parrainer un enfant au Burkina Faso

L’AZN est un groupement de onze villages. Le CIER qui encadre les programmes scolaires permet la scolarisation des enfants au Primaire, au Secondaire et pour certains à l’Université.
Elèves des écoles de la région de Guié au Bukina Faso Depuis que le CIER a mis en place le système de parrainages scolaires, SOS Enfants s’est engagé à ses côtés, avec le soutien de ses fidèles parrains et marraines, pour permettre l’accès à l’éducation au plus grand nombre. Ce sont ainsi des milliers d’enfants qui ont pu être scolarisés.
Malheureusement, il reste encore des enfants qui n’ont toujours pas accès à l’école.
Et un autre constat s’impose, certains abandonnent avant d’avoir terminé leur cycle du primaire. Plusieurs raisons à cela : la plus fréquente est d’ordre économique mais le découragement de l’enfant est bien souvent en cause. Les classes de CP sont surchargées et accueillent parfois plus de 80 élèves. Comment trouver sa place dans ces conditions lorsque l’on a besoin d’un peu plus d’encadrement ?

On perd vite pied, on ne trouve pas d’aide à la maison car la famille est souvent analphabète et, peu à peu, on se résigne à abandonner …

Lire la suite...