SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

10 février 2016

Nos étudiants de Katmandou face au blocus

Au Foyer de Katmandou, on s’organise pour essayer d’adapter la vie quotidienne à toutes ces contraintes imposées par le blocus du gaz et du pétrole : corvées de bois (mais il y a assez de bras pour cela), économie de l’eau (plus difficile à gérer, surtout pour la cuisine et les toilettes), pas ou peu de chauffage. Fort heureusement, rien de tout cela n’empêche les jeunes collégiens et lycéens du Foyer de continuer leurs études avec courage.
Les 10 nouveaux étudiants de Katmandou
Dawa Dhundup, le responsable du Foyer, confie cependant : « Cette année est la plus difficile que nous ayons jamais eue en raison du tremblement de terre, du blocus de l’inde et de la non gérance du gouvernement népalais. Nous manquons de tout, de l’huile de cuisine au pétrole. Mais malgré tout, j’essaie de gérer pour le mieux. »

Malgré cela, dix nouveaux collégiens viennent d’arriver du Dolpo. Ils commenceront leurs études à l’école Sangyen en avril. En attendant, ils sont pris en charge par les anciens qui leur expliquent la vie du foyer et leur font visiter la capitale. Ces dix nouveaux viennent des écoles de la vallée de Panzang : quatre de Shimengaon et six de Ting Kyu.

Lire la suite...

Blocus du gaz et du pétrole au Népal

Blocus au Népal du gaz et du pétrole venant d'Inde Depuis le séisme en avril 2015, beaucoup de choses ont changé au Népal. Et si la vallée de Panzang est épargnée et s’en sort relativement bien, hormis de gros problèmes de communication et d’isolement, il n’en est pas de même pour Katmandou et le reste du pays.

Depuis fin septembre, le Népal subit un blocus d’approvisionnement en gaz et en pétrole de la part l’Inde, son seul et unique fournisseur. La situation est assez floue mais à Katmandou, on parle d’un blocus délibérémentorganisé par le voisin indien pour obliger le Népal à apporter des retouches à la nouvelle constitution dont il vient de se doter. De fait, il semble acquis que l’Inde soutient les minorités népalaises d’origine indienne qui s’estiment lésées par la nouvelle constitution.

Lire la suite...