SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

10 décembre 2015

Les huit classes de l'école de Ting Kyu au Népal

Pour cette année scolaire 2015/2016, 99 enfants fréquentent assidûment l'école de Ting Kyu et sont répartis au sein de 8 classes.

La Nursery accueille les plus jeunes élèves, elle correspond à la Petite Section de Maternelle. Regroupant 26 enfants, c'est la plus grande classe de l'école.
Les 26 enfants de la classe Nursery au Dolpo

Lire la suite...

22 septembre 2009

Parrainer un orphelin d'Afrique

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous aussi parrainer un orphelin d'Afrique

Photo d'un jeune orphelin parrainé au Bénin Depuis 3 ans, SOS Enfants et la SMDS s’emploient à soutenir les orphelins du sida de Porto-Novo au Bénin, par l’achat de fournitures scolaires, de produits alimentaires et d’un suivi psychologique. Près de la moitié de la population est âgée de moins de 15 ans. Le taux de mortalité maternelle y est encore très élevé : 473,2 décès pour 100.000 naissances (la pandémie du SIDA étant une des causes). Le sida fait des ravages dans ce pays africain, livrés à leur sort les orphelins se retrouvent livrés à leur sort et les aînés assument un rôle de chef de familles bien trop tôt.

Les orphelins du sida endossent alors de nouvelles responsabilités qui nécessitent des revenus suffisants pour répondre à leurs besoins élémentaires : se nourrir, se loger, se soigner, se vêtir, et s’instruire. Ces enfants, ayant à charge une famille, quittent l’école afin de trouver une activité rémunératrice. Les jeunes filles d’une fratrie, par leurs relations sexuelles non protégées, s’exposent au VIH et/ou se trouvent enceintes agrandissant les charges de la famille avec l’arrivée d’un nouveau-né.

Lire la suite...

20 septembre 2008

Parrainages d'enfants à Madagascar

Pour soutenir notre action, vous pouvez parrainer les enfants d'Akany Aïna.

Parrainage d'enfants à Madagascar L'école Akany Aina se situe à Ambatolampy, à 70 km au sud d’Antananarivo, capitale de Madagascar, plus précisément sur la route d’Antsirabé, au niveau des plateaux d’Ankaratra.
Les habitants sont essentiellement des paysans cultivant de manière ancestrale de petits lopins de terre ou de petites rizières à la périphérie de la ville. Ils gagnent à peine de quoi faire survivre leur famille.
Cette école est née de la seule volonté d'un couple d'une rare générosité et d'un dévouement sans limites. C'est en 1997 que Aimé Ravalimanana et son épouse Hary créent à leur domicile le centre socio-éducatif Akany Aïna. Ils accueillent les enfants les plus pauvres du quartier, ceux dont les familles sont sans ressources, sans espoir...

Lire la suite...

13 août 2007

Parrainer la réinsertion des enfants soldats à Goma

SOS Enfants démarre aujourd'hui un programme de
parrainage collectif d'enfants soldats au Congo.

Parrainer la formation professionnelle des enfants soldats démobilisés

L'APROJED, partenaire local de SOS Enfants, a pour mission de favoriser la réinsertion des enfants soldats après leur démobilisation.

Aux plus vulnérables d'entre eux, elle propose une formation professionnelle dans le cadre de ses ateliers spécialisés.

Cette formation permet aux jeunes, en un temps très court, d'acquérir les capacités d'exercer un métier solide et de subvenir à leurs besoins sans risquer d'être enrôlés à nouveau pour retourner au combat.

Lire la suite...

10 septembre 2005

Parrainer un orphelin du sida au Rwanda

SOS Enfants démarre aujourd'hui un programme de
parrainage individuel d'un orphelin du sida au Rwanda

Parrainer un orphelin du sida

Face aux ravages du sida qui touche largement la population rwandaise SOS Enfants et son partenaire local le Point d’Ecoute ont souhaité réagir au plus vite car, une fois de plus, ce sont les jeunes qui en subissent les conséquences de plein fouet.

De nombreux enfants se retrouvent orphelins. Marginalisés et systématiquement rejetés par la population, souvent porteurs du virus transmis dès leur naissance, ils sont alors livrés à eux-mêmes et, pour la plupart, incapables de résoudre les problèmes auxquels ils sont confrontés.

Le point commun entre tous ces enfants est leur extrême pauvreté assortie d'une grande détresse morale et souvent physique.

Lire la suite...

11 mai 2005

Parrainer les enfants des rues de Kinshasa

SOS Enfants démarre aujourd'hui un programme de
parrainage collectif des enfants des rues de Kinshasa.

Parrainage d'enfants au Népal

Depuis de nombreuses années, la République Démocratique du Congo est déchirée par de sanglantes guerres civiles. De nombreux responsables politiques se disputent le contrôle du pouvoir ainsi que les revenus du pays et l’Etat n’assure plus ses fonctions. Cette démission de l’appareil étatique a entraîné de multiples crises sociales, économiques et même culturelles. Depuis 2003, le pays vit une période de transition devant conduire à des élections. En principe prévues pour 2005, elles sont sans cesse repoussées en raison du retard pris par leur préparation et la population redoute que la transition ne se prolonge.

Les guerres à répétition ont ébranlé les milieux familiaux, provoquant une misère indescriptible. L’absence totale de politique familiale ou sociale adaptée à la population déroutée aggrave la situation et ce sont malheureusement souvent les enfants qui servent de boucs émissaires aux familles qui vivent dans des situations très difficiles. Le phénomène « enfant de la rue » est véritablement une pathologie sociale à Kinshasa, la capitale de la RDC. En effet, la moitié de la population de Kinshasa est constituée de jeunes de moins de 15 ans et, parmi ces enfants, environ 25 000 ont élu domicile dans la rue où ils vivent de la mendicité et de petits travaux, se livrant au vol, à la toxicomanie, à la prostitution, à la délinquance. Si ces enfants ne sont pas encadrés, si rien n’est fait pour leur venir en aide, à la longue, nous assisterons un jour à une explosion difficile à juguler.

Lire la suite...

8 novembre 2004

Parrainer un enfant Pygmée au Cameroun

SOS Enfants démarre aujourd'hui un programme de
parrainage individuel d'enfant au Cameroun

Parrainer un enfant Pygmée au Cameroun

Primordiale, la scolarisation des enfants ne représente pas seulement l’instruction et la connaissance. C'est également pour toute la communauté une opportunité de changement et d'adaptation à un nouveau mode de vie pour une réelle amélioration du statut social du peuple Pygmée Bagyeli et une réduction de sa marginalisation. Mais du fait de l'éloignement de leurs campements, de leur non maîtrise de la langue française et de leur peur viscérale d'une administration qui les rejette, les parents Bagyeli ne sont pas en mesure d'inscrire leurs enfants à l'école et de suivre leurs études.

Le seul espoir pour ces enfants d'aller à l'école, c'est être accueillis au Foyer Notre Dame de la Forêt créé par le FONDAF qui assure l’éducation et l’autopromotion des populations Pygmées depuis 1960. Le Foyer comprend un internat et un centre de pré-scolarisation des enfants Pygmées. L'enseignement y est dispensé selon la méthode ORA - Observer, Réfléchir, Agir - adaptée à l’éducation des enfants de la forêt, dans le but de les amener à la fois à maîtriser leur langue maternelle, à parler la langue française et à comprendre le monde moderne dans lequel ils vont devoir vivre.

Lire la suite...

10 juin 2003

Parrainage scolaire en Haïti

Soutenez notre action en vous associant à ce parrainage d'enfants en Haïti.

Parrainage scolaire en Haïti

A Port au Prince, Cité Soleil est l'un des bidonvilles les plus misérables d'Haïti. Trop pauvres pour habiter ailleurs, trois cent mille personnes environ y vivent d’expédients, dans des conditions d’insalubrité et de violence extrêmes. Leurs maisons faites de tôles et de carton offrent des abris peu sûrs et sont régulièrement balayées par les inondations et les tempêtes qui se succèdent dans cette région. C'est dans ce cadre d'une rare pauvreté que Denis Puthiot a créé en 1982, avec l'aide de l'association SOS Enfants, une école gratuite ouverte à tous les enfants du bidonville, l'école St Alphonse.

Aller à l'école est pour les enfants de la Cité Soleil une chance inestimable et représente l’unique espoir d’un avenir meilleur. Et cet avenir passe, entre autres, par la maîtrise du français, langue officielle en Haïti, que les instituteurs de l’école Saint Alphonse enseignent à tous ces jeunes dont le créole est la langue maternelle.

Lire la suite...

7 juin 2003

Parrainage scolaire à Madagascar

Pour soutenir notre action, vous pouvez parrainer l'école d'Ambodirafia.

Parrainage scolaire à Madagascar

Petit village de pêcheurs au nord-est de Madagascar, Ambodirafia est apprécié pour la beauté de ses paysages mais il est aussi connu pour être situé sur la route empruntée par les cyclones les plus dévastateurs. Gafilo, dernier cyclone en date, a dévasté la quasi totalité du village. Les habitations, les cultures et l’écosystème marin ont été dévastés. Cette catastrophe climatique s’ajoute à un climat économique et politique particulièrement instable. Aussi, ces populations vulnérables vivent dans l’angoisse permanente de ne plus pouvoir satisfaire les besoins essentiels des plus jeunes.

Lire la suite...

6 juin 2003

Parrainer des enfants Tibétains au Népal

Pour soutenir notre action, vous pouvez vous associer à ce parrainage d'enfants tibétains.

Parrainage d'enfants au Népal

Au Népal, les villages de la vallée du Penzang dans le Haut Dolpo, à 4000 mètres d’altitude, sont terriblement isolés. Vingt heures de bus, une heure d’avion et sept jours de marche les séparent de Katmandou. Dans les trois principaux villages vivent une centaine de familles et environ quatre cents enfants.

C'est à que se situe l'école de Ting Kyu, la « Kula Mountain School », du nom de la montagne « Kula », lieu sacré de la vallée. Née de la volonté des villageois, l'école a ouvert une première classe sous une tente de nomades en juillet 2002. Puis un bâtiment à réhabiliter a été trouvé et en partie restauré par les parents des enfants venus travailler bénévolement. Ils ont fourni également un peu de bois pour refaire le toit. Cette année, les trois salles de classe sont complètement aménagées avec des fenêtres, des portes, des tables…

Lire la suite...

5 juin 2003

Parrainer un enfant au Burkina Faso

Se renseigner sur les parrainages d'enfants au Burkina

Parrainages d'enfants au Burkina

Dans la région de Guiè, beaucoup d'enfants d'âge scolaire n'avaient pas la possibilité d'aller à l'école. Grâce au parrainage scolaire, l'école est devenue gratuite dans toutes les écoles des villages de l'AZN. Le parrainage scolaire prend également en charge les frais médicaux des élèves des écoles de l'AZN.

Soutien aux élèves du secondaire
Dans la suite du parrainage du primaire, le parrainage des collégiens a pour objectif de permettre aux enfants d'étudier dans de meilleures conditions en leur apportant une aide financière pour la prose en charge des frais de scolarité, de logement, de fournitures, d'achat et de réparation d'une bicyclette.

Lire la suite...

4 juin 2003

Parrainer un enfant des rues au Rwanda

Vous pouvez vous aussi parrainer un enfant des rues au Rwanda !

Parrainer un enfant des rues A la fin des années 90, Gisenyi s’est trouvé un passage obligé pour le flot des réfugiés Rwandais revenant du Congo où ils avaient fui après la guerre de 1994. Lors de ces retours massifs, de nombreux enfants se sont retrouvés seuls, malencontreusement séparés de leurs parents. Ils ont alors commencé à envahir les rues de Gisenyi, se regroupant en petites bandes pour survivre. La guerre qui a embrasé la région jusqu’en 1998 n’a fait qu’accentuer ces mouvements de populations ; dans toute la région, la pauvreté s’intensifiait et se généralisait de manière dramatique. Les familles avaient tout perdu, les enfants arrivaient de plus en plus nombreux dans les rues de Gisenyi et s’y installaient, espérant y trouver de quoi survivre.

C’est pour leur venir en aide que le Point d’Ecoute a été créé en août 1998. A cette époque, on trouvait plus de 700 enfants abandonnés dans la seule ville de Gisenyi. Face à cette situation d’urgence, le Point d’Ecoute a tout mis en oeuvre pour répondre dans un premier temps à leurs besoins essentiels et leur procurer nourriture, soins médicaux, vêtements, puis entamer les démarches de réunification familiale.

Lire la suite...

3 juin 2003

Parrainer l'orphelinat de l'Ile Ste Marie à Madagascar

Pour soutenir notre action, vous pouvez parrainer l'orphelinat Ste Marie.

Parrainer l'orphelinat Ile Ste Marie

A Ambodifotatra sur l'Ile Ste Marie, l'orphelinat St Joseph des Soeurs Filles de Marie accueille une soixantaine d'enfants. Les petits pensionnaires ne sont pas tous orphelins, certains sont là en raison de l'extrême pauvreté qui a poussé leurs familles à confier leurs enfants à l'orphelinat, ne pouvant plus les nourri ni subvenir à leur éducation. Ils sont âgés de 3 à 18 ans et sont majoritairement des filles.

Le bâtiment se compose d'une grand pièce au rez-de-chaussée dans laquelle les enfants vivent, mangent, étudient et jouent. Les deux dortoirs à l'étage sont équipés de lits dans lesquels les enfants dorment à deux, en raison du manque de place.

L'ambiance est très familiale à l'orphelinat et les enfants participent à toutes les activités quotidiennes, prenant leur part de tâches domestiques : ménage, corvée d'eau, cuisine, lessive, repassage...

Lire la suite...