en savoir plus sur le parrainage des enfants d'Haïti

Famille haïtienne habitant le bidonville de Cité Soleil En Haïti comme presque partout dans le monde, les vacances scolaires ont commencé début juillet. Mais, que signifie le mot « vacances » quand on vit à Cité Soleil ?

Les parents ne connaissent pas ce mot. Ils doivent continuer chaque jour de partir pour chercher un petit travail, vendre quelques pauvres marchandises pour trouver simplement de quoi nourrir leur famille le soir. Et il faut recommencer le lendemain, indéfiniment…

Quelques enfants partent rejoindre leur famille en province, des parents bien souvent misérables eux aussi. C’est un choix qui est fait le plus souvent pour éviter aux plus jeunes de trainer dans les rues.

Mais faute de moyens, la majorité des enfants restent dans le bidonville, sans occupation, désœuvrés, exposés aux pièges et aux tentations de la rue.