SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Sécurité alimentaire

Fil des billets - Fil des commentaires

25 octobre 2014

Orphelins du Sida : Stratégie pour une sécurité alimentaire efficace et durable

savoir comment aider les orphelins du Sida

Distribution d'aide alimentaire aux orphelins du sida du Rwanda Nous venons de procéder à une nouvelle distribution bimestrielle d'aide alimentaire aux fratries orphelines. La joie se lit sur les visages, le soulagement aussi... Nous remercions tous ceux qui nous permettent d'assurer ces distributions très attendues de tous. Elles présentent un caractère quasi vital pour ces enfants très vulnérables qui s'endorment bien trop souvent le ventre vide !

Lire la suite...

11 juin 2014

Quelle réalité aujourd’hui pour les enfants du Rwanda ?

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Rwanda

A la création du Point d’Ecoute en 1999, l’objectif était clair : travailler avec les quelque 700 enfants qui se retrouvaient dans les rues de la petite ville de Gisenyi à la suite du Génocide et de la guerre qui avait suivi. Beaucoup avaient vu leurs parents mourir, dans d’autres cas, les familles s’étaient complètement disloquées, les enfants avaient été séparés de leurs parents ou s’étaient perdus et ne les avaient jamais retrouvés. A cette époque, au Point d’Ecoute, chacun pensait qu’il suffirait de partir avec les enfants à la recherche de leurs parents ou de membres de leur famille pour les réinsérer.
Orphelins du Rwanda La réalité a été tout autre. Les animateurs du Point d’Ecoute se sont vite rendu compte que le travail ne s’arrêtait pas à la porte de la maison familiale. Il fallait bien souvent mener une médiation pour que l’accueil de l’enfant se passe bien. En cas de retour chez un oncle, une tante, un parent un peu plus éloigné, des situations de spoliation ont été fréquemment constatées. Et surtout, dans tous les cas, c’était le problème alimentaire qui pouvait faire échouer la réunification, l’enfant préférant partir dans la rue pour trouver de quoi manger. L’activité du Point d’Ecoute qui ne devait être que ponctuelle s’est alors inscrite dans le temps.

Lire la suite...

30 novembre 2013

Rwanda : Aide alimentaire aux Orphelins du Sida

savoir comment aider les orphelins du Sida

Orphelins du sida du Rwanda L’aide alimentaire et l’accompagnement vers l’autonomie en matière de nutrition font partie de nos priorités et constituent un volet essentiel du soutien apporté aux Orphelins du Sida, d’autant plus qu’ils constituent une parade efficace à la déscolarisation. Car c’est souvent la faim qui pousse les enfants à chercher des petits boulots à droite et à gauche, à quitter l’école et finir parfois même à la rue.

Sécurité alimentaire des orphelins du Sida : Lire la suite...

25 novembre 2013

Rwanda : Une cantine pour les enfants des rues

savoir comment aider les enfants des rues

Repas des enfants des rues du Rwanda Partant de la triste constatation que c'est le plus souvent la faim qui pousse un enfant à la rue, nous avons fait de l’alimentation et de l’accompagnement vers l’autonomie en matière de nutrition une de nos priorités dans l'aide que nous apportons aux enfants des rues et autres enfants vulnérables.

Une cantine pour les enfants des rues : Lire la suite...

29 mai 2013

Rwanda : Don de chèvres aux orphelins du Sida

en savoir plus sur la promotion du petit élevage

Le développement de l’élevage pour renforcer les capacités des enfants
Dons de chèvres pour la survie des oprhelins du Sida au RwandaLes enfants s’attachent tous à la chèvre qu’on leur remet. Et tous déclarent que la chèvre va dormir avec eux, ils craignent qu’on la leur vole !
Mais au-delà de ce côté sentimental, rappelons que le petit élevage est d’une grande utilité pour les fratries. Au départ, on parlait simplement de l’amélioration de l’alimentation par la vente et la consommation des œufs et la rentabilisation du fumier pour la fertilité des jardins potagers comme impacts principaux.

Au fil du temps, nous arrivons à constater de belles réalisations grâce aux produits du petit élevage. De nombreuses fratries ont ainsi amélioré sensiblement leurs conditions de vie.

Lire la suite...

27 mars 2012

Aide apportée aux orphelins du sida en Afrique

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Afrique

Distribution de fournitures scolaires aux orphelins du Bénin
En prévision de la rentrée scolaire, des distributions de fournitures scolaires ont été faites par groupes d’enfants selon leur localité de résidence. Les groupes provenant de Dangbo et de Porto-Novo et des environs ont été reçus au siège de SMDS. Quant aux groupes d’enfants d’Adjohoun, d’Affamè et de Hounviguè situés à plus de 50 kilomètres de Porto-Novo, l’équipe SMDS s’est déplacée vers eux. Au total 221 enfants ont reçu des kits de fournitures scolaires composés d’un sac de collégien ou d’écolier, de deux paquets de cahiers de 100 pages, un paquet de cahiers de 200 pages, d’une boîte d’instruments de mathématiques, de 5 stylos bleus, de 2 stylos rouges, de 2 crayons à papier et de quatre mètres de tissu kaki pour tailler les uniformes.
Lire la suite...

10 mai 2011

Aide alimentaire et suivi scolaire des orphelins en Afrique

en savoir plus sur les orphelins d'Afrique

Rapport trimestriel d'aide aux orphelins
Jeunes orphelins d'Afrique
Grâce aux parrainages mutualisés, la SMDS prend en charge plus de 300 orphelins. Ces enfants bénéficient de soutiens multiples, que ce soit au niveau de la santé (aide alimentaire, suivi médical), de l’éducation (inscription à l'école maternelle, primaire et secondaire, formation professionnelle) ou encore de la régularisation de l’état civil. Mais la SMDS ne cesse d'étendre son aide et l’effectif des enfants est en constante augmentation.

Lire la suite...

25 janvier 2011

Suivi des orphelins en Afrique

en savoir plus sur les orphelins d'Afrique

Evaluation de l'aide apportée aux Orphelins du Sida
Jeunes orphelins d'Afrique
La SMDS a été créée en 1999 par Olivier Adjaï, qui en est toujours le président, et un groupe de Béninois sensibles à la condition des enfants dont les parents ont été victimes du Sida.

Des actions ont été menées dans la région de Porto Novo depuis bientôt dix ans pour ouvrir l’accès aux traitements antirétroviraux, faciliter le suivi médical et favoriser la prévention de la transmission du virus de la mère à son enfant.
Il n’en demeure pas moins que de très nombreux enfants se retrouvent hélas orphelins. Ils demandent une attention toute particulière et ont des besoins de base qu’il faut satisfaire pour leur permettre d’entrevoir un avenir meilleur.
Au cours de cette mission de deux semaines, j’ai accompagné l’équipe de la SMDS dans tous ses déplacements, dans les familles, dans les écoles et dans les ateliers de formation qui accueillent les enfants. L’engagement des animateurs aux côtés de ces orphelins est très fort et m’a beaucoup touchée. Ils connaissent parfaitement bien tous les enfants, toutes les familles. Les réponses apportées aux besoins de chacun sont donc adaptées à la réalité. Ces réalités sont bien sûr différentes d’une famille à l’autre, les seules qui soient relativement communes sont : les frais de scolarité et les fournitures scolaires et bien sur inévitablement les problèmes d’alimentation.

Lire la suite...

10 décembre 2009

Rwanda : Aide aux orphelins du sida, rapport d'activité

Comment parrainer un enfant au Rwanda

Suivi psycho-social
Les animateurs du Point d’Ecoute visitent régulièrement les fratries afin de se rendre compte des problèmes auxquels les Jeunes orphelins du sida au Rwandaenfants se heurtent.
Ces rencontres se font non seulement avec les enfants infectés et affectés par le VIH/SIDA mais aussi les parents et/ou tutelles sans perdre de vue leur entourage pour résoudre les problèmes affectant le bien être et l’épanouissement des orphelins.
On enregistre des conflits inter fratries qui entraînent parfois l’abandon de foyer, des conflits avec leurs tutelles voire même avec leur entourage.

Aide aux orphelins du sida : Lire la suite...

31 juillet 2009

Rwanda : aide et soutien aux orphelins du sida

en savoir plus sur le parrainage d'Orphelins au Rwanda

Fratrie de jeunes orphelins du sida au Rwanda
Suivi psycho-social
Rappelons que le Point d’Ecoute prend en charge 405 orphelins répartis en 129 ménages. Ces enfants ont en permanence des animateurs qui sont à leur service et leur apportent un appui tant moral que matériel.
Considérant qu’un grand nombre des bénéficiaires est constitué par des enfants chefs de ménages, ils ont besoin d’une attention particulière afin de leur permettre de bien encadrer les frères et sœurs dont ils ont la charge.
Des visites sont régulièrement effectuées afin de régler des conflits internes dus à l’immaturité des chefs de ménages, donner à ces derniers des conseils pour une meilleure organisation du ménage, encourager la scolarisation et effectuer un suivi pour une meilleure gestion des aides octroyées dans le cadre du renforcement des capacités économiques des ménages. Ces visites ont également pour mission de rétablir de bonnes relations entre les enfants et leur voisinage et surtout de susciter l’implication des voisins pour l’encadrement de ces enfants.

Lire la suite...

10 avril 2009

Rwanda, aide aux orphelins du sida : Rapport annuel du Point d'Ecoute

Comment parrainer un enfant au Rwanda

Fratrie de jeunes orphelins du sida au Rwanda
Suivi psycho-social
Rappelons que le programme d’aide aux Orphelins du sida prend en charge 401 orphelins répartis en 127 ménages dans 4 zones des districts de Rubavu et Rutsiro de la province de l’Ouest.

La prise en charge psychosociale est un élément très important de l’aide aux orphelins du VIH/SIDA, qu’ils soient malades ou non. Elle est basée sur le « counseling » et permet aux enfants de se sentir compris, épaulés, réconfortés par les conseillers qui sont les animateurs et superviseurs.
Le terme de « counseling » est utilisé pour désigner un ensemble de pratiques très diverses qui consistent à orienter, aider, informer, soutenir et traiter. Le « counseling » peut se définir comme une relation dans laquelle une personne tente d'aider une autre à comprendre et à résoudre des problèmes auxquels elle doit faire face.

Rapport annuel d'aide aux orphelins du Rwanda : Lire la suite...

15 décembre 2008

Rwanda : Aide aux orphelins du sida, rapport d'activité

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Rwanda

Suivi psycho-social des ménages d’orphelins
Jeune mère, son bébé et sa jeune soeur au Rwanda Notre précédent rapport exposait le problème majeur de certaines adolescentes chefs de famille devenues mères prématurément. Dans le but de les aider pour la double prise en charge de leur fratrie et de leur bébé, s’inspirant du proverbe chinois Au lieu de me donner un poisson, il faut m’apprendre à le pêcher, le Point d’Ecoute a expérimenté avec ces jeunes filles chefs de famille un programme de démarrage de micro-projets. Une dizaine de jeunes mamans chefs de fratrie de la zone de Nyamyumba ont ainsi reçu un financement pour la création d’une activité génératrice de revenus.
Cette action est suivie de près par les animateurs car l’expérience prouve que les jeunes filles ont besoin d’un encadrement solide pour que le projet ait une chance de réussir.

Lire la suite...

18 août 2008

Rwanda : Aide aux orphelins du sida, rapport d'activité

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Rwanda

Jeune mère et son bébé au Rwanda
Suivi psycho-social
Durant ce premier semestre, les animateurs ont rencontré à plusieurs reprises le problème majeur de certaines adolescentes membres de fratrie, voire même chef de ménage, qui ont subi une grossesse indésirable. Ceci est dû au fait que ces enfants sont sans fondements éducatifs et que, en dehors des séances de sensibilisation lors des rassemblements du Point d’Ecoute, elles n’ont jamais bénéficié d’informations dans le domaine sexuel par manque d’ambiance familiale.
C’est ainsi que douze cas d’accouchement et deux cas de grossesse ont été identifiés. Un dilemme s’est vite posé. Aider ces jeunes filles et leurs bébés, n’était-ce pas banaliser la situation et encourager leurs camarades dans la même voie ?

Cependant, les expériences que ces enfants doivent affronter seules, dans la mesure de leurs possibilités sensorielles, intellectuelles et affectives, comportent des risques importants. Il n’est donc pas paru envisageable de les abandonner à leur triste sort et elles ont toutes été épaulées par leurs animateurs durant toute la période pré et post-natale.

Lire la suite...

18 juin 2008

Au Burkina, la désertification n'est plus une fatalité

en savoir plus sur la Ferme Pilote de Guiè au Burkina Faso

Au Burkina Faso, des paysans font reverdir le Sahel

Un article publié dans Le Monde du 18 juin 2008

Gaëlle DUPONT, envoyée spéciale au Burkina Faso
Au Sahel, des techniques traditionnelles permettent de lutter contre la désertification et de s'adapter au changement climatique. Un cheval est attaché à l’entrée de la cour d’Ali Ouedraogo, dans la bourgade de Gourcy, à 150 km au nord de Ouagadougou, la capitale burkinabée, en plein Sahel. Ce n’est pas banal : l’animal est un signe de réussite, la preuve qu’à 78 ans, Ali Ouedraogo vit mieux que ses voisins, paysans comme lui. Au milieu de sa cour, trois greniers circulaires sont remplis de sorgho à ras bord. Il y a là de quoi nourrir toute la famille jusqu’à la prochaine récolte, en septembre, peut-être même plus. Quarante personnes, dont une ribambelle d’enfants, en vivent, alors que d’autres familles sont déjà à court. Elles devront survivre avec le babenda, un plat de disette au goût d’épinards fades, constitué d’une poignée de céréales et de brassées de feuilles.
Les champs d’Ali Ouedraogo ne ressemblent pas à ceux de ses voisins. Ici, l’habitude, c’est de déboiser, de planter et de récolter, jusqu’à épuisement des sols, puis de recommencer un peu plus loin. Les paysans laissent derrière eux un zipellé. Une terre stérile, aussi nue que du carrelage. Plus la population augmente, plus le besoin en terres est grand, et plus le sol s’épuise. C’est l’engrenage de la désertification, aggravé par les facteurs climatiques.

Lire la suite...

25 mai 2008

Crise alimentaire mondiale et famine au Sahel

en savoir plus sur la Ferme Pilote de Guiè au Burkina Faso

La situation dans la région de Guiè
Crise alimentaire, désertification et famine au Sahel, Guiè, Burkina Faso En 2007, dans la région de Guiè, la saison pluvieuse a commencé en juillet, avec un mois de retard. Puis, pendant deux mois et demi, les pluies ont été abondantes, souvent destructives. A la mi-septembre, la pluie s’est arrêtée brusquement, un mois trop tôt. Beaucoup de récoltes se sont desséchées avant de mûrir ; depuis la famine est dans tous les esprits car chez nous tout le monde est agriculteur !

Lire la suite...

22 février 2008

Rwanda : Aide aux orphelins du sida, rapport

en savoir plus sur le parrainage d'enfants au Rwanda

Suivi psycho-social
Orphelins du sida au Rwanda Au niveau de chaque zone, un animateur est affecté en permanence au service des enfants de son ressort. Il effectue régulièrement des visites dans les fratries afin de se rendre compte des difficultés auxquelles se heurtent les enfants dans leur vie quotidienne et ils examinent ensemble comment trouver des solutions à ces problèmes.

Grâce à ce suivi et à la sensibilisation de la communauté eu égard aux ménages des orphelins, il y a lieu de noter une évolution de changement de comportement des voisins par rapport aux années antérieures. Les enfants sont moins marginalisés, ils ne sont plus un objet de discussion, ils jouent avec les autres enfants et bénéficient même parfois de la protection des voisins.

Lire la suite...

15 janvier 2008

Burkina Faso : Pluviométrie à Guiè en 2007

en savoir plus sur la Ferme Pilote de Guiè au Burkina Faso

Cette année, nous accusons un déficit moindre qu'en 2006, mais avec une très mauvaise répartition, ce qui a entraîné des catastrophes agricoles chez certains paysans de notre région. Mesure de la pluvométrie au Sahel, Guiè, Burkina Faso
Nous avons reçu 647 mm d'eau en 2007, répartis sur une période de 20 semaines. Cela nous donne une moyenne de 32 mm par semaine sur l'ensemble de cette période pluvieuse (13 mai au 20 septembre). Mais seules 18 semaines de cette période ont été réellement pluvieuses et 2 semaines n'ont connu aucune pluie (une en mai et une en juin).

Lire la suite...

15 février 2007

Burkina Faso : Pluviométrie insuffisante en 2006 à Guiè

en savoir plus sur la Ferme Pilote de Guiè au Burkina Faso

La pluviométrie enregistrée en 2006 a été une fois de plus nettement insuffisante pour le Sahel.

Pluvométrie insuffisante en 2006 au Sahel, Guiè, Burkina FasoAu niveau de la Ferme Pilote de Guiè, nous accusons un sérieux déficit. Alors qu'une saison normale donne autour de 750 mm, nous avons reçu 529 mm d'eau en 2006 répartis sur une période de 26 semaines. Cela nous donne une moyenne de 20 mm par semaine sur l'ensemble de cette période pluvieuse (24 avril au 19 octobre). Mais seules 23 semaines de cette période ont été réellement pluvieuses et 3 semaines n'ont connu aucune pluie (deux en mai et une en octobre).

Lire la suite...

15 janvier 2007

Rwanda : Sécurité alimentaire des orphelins du sida

en savoir plus sur ces jardins potagers

Des jardins potagers pour la sécurité alimentaire des orphelins du sida

Les enfants orphelins du VIH/SIDA sont exposés à de nombreux problèmes socio-économiques tels que l’isolement, le manque d’affection, de nourriture, de vêtements, l’impossibilité de payer les frais de santé, de scolarité et de loyer, la grande précarité de leur logement, pour ne citer que cela.

Grâce à SOS Enfants, le Point d’Ecoute a approché de nombreux ménages d’enfants orphelins en vue de leur apporter un appui psychologique et social d’une part, un appui matériel d’autre part.

Lire la suite...

15 janvier 2006

Burkina Faso : Pluviométrie satisfaisante en 2005 à Guiè

en savoir plus sur la Ferme Pilote de Guiè au Burkina Faso

Pluvométrie satisfaisante en 2005 au Sahel, les récoltes sont bonnes à Guiè, au Burkina FasoContrairement à celle de 2004, la pluviométrie enregistrée en 2005 a été bonne, avec une difficulté de taille pour les agriculteurs : gérer une bonne campagne agricole en même temps que la famine faisant suite aux récoltes catastrophiques de 2004.
Nous avons reçu 754 mm d'eau en 2005, répartis sur une période de 26 semaines. Cela nous donne une moyenne de 29 mm par semaine sur l'ensemble de cette période pluvieuse (11 avril au 3 octobre). Mais seules 18 semaines de cette période ont été réellement pluvieuses et 8 semaines n'ont connu aucune pluie.

Lire la suite...

10 janvier 2006

Rwanda : Des jardins potagers pour nourrir les orphelins du sida

en savoir plus sur ces jardins potagers

Des jardins potagers pour la sécurité alimentaire des orphelins du sida

Un constat s’impose à ce jour, triste mais bien réel : malgré les distributions alimentaires dont ils bénéficient de manière régulière, malgré tous leurs efforts pour trouver de quoi manger en louant leurs services aux voisins ou sur les marchés, les enfants ont faim.

C’est une chose indiscutable mais inadmissible et le Point d’Ecoute réfléchit depuis plusieurs mois à la meilleure façon d’améliorer cette situation et de lutter contre la manutrition de ces enfants.

Lire la suite...

15 octobre 2005

Burkina Faso : Famine évitée grâce à la banque de céréales

en savoir plus sur la Ferme Pilote de Guiè au Burkina Faso

Epis de sorgho mûrs, Guiè, Burkina FasoAu début du mois de septembre, les maïs tant attendus ont donné leurs épis et le poids de la famine s'est enfin dissipé.
Certes, beaucoup de gens en sortent affaiblis, surtout les enfants et les personnes âgées. Mais l'espoir d'une vie redevenue meilleure est là !

Grâce à notre banque de céréales, nous avons pu organiser en août la distribution gratuite de sorgho, à raison d'un plat (environ 3 kg) par personne. Bien sûr, le problème de la famine ne fut pas résolu définitivement, mais cela a redonné du courage aux 7.000 habitants des villages de l'AZN.

Les pluies sont toujours abondantes en ce début d'octobre et les récoltes de céréales s'annoncent bonnes. Espérons qu'elles se calmeront bientôt car elles pourraient maintenant détériorer certaines récoltes.

Les extraits foliaires de luzerne sont arrivés fin septembre. Nous allons pouvoir en distribuer aux personnes les plus vulnérables.
L'AZN a également organisé une vente de riz à prix social pour les collégiens et lycéens, afin de leur faciliter la rentrée scolaire.

Encore merci à tous ceux qui soutiennent le Sahel durant cette épreuve, surtout dans les pays durement touchés comme le Niger et ceux où les inondations sont venues s'ajouter à la famine.

Henri GIRARD
Directeur de la Ferme Pilote de Guiè
Octobre 2005

Vous pouvez nous aider et participer à notre lutte contre la désertification au Sahel.

10 septembre 2005

Parrainer un orphelin du sida au Rwanda

SOS Enfants démarre aujourd'hui un programme de
parrainage individuel d'un orphelin du sida au Rwanda

Parrainer un orphelin du sida

Face aux ravages du sida qui touche largement la population rwandaise SOS Enfants et son partenaire local le Point d’Ecoute ont souhaité réagir au plus vite car, une fois de plus, ce sont les jeunes qui en subissent les conséquences de plein fouet.

De nombreux enfants se retrouvent orphelins. Marginalisés et systématiquement rejetés par la population, souvent porteurs du virus transmis dès leur naissance, ils sont alors livrés à eux-mêmes et, pour la plupart, incapables de résoudre les problèmes auxquels ils sont confrontés.

Le point commun entre tous ces enfants est leur extrême pauvreté assortie d'une grande détresse morale et souvent physique.

Lire la suite...

15 août 2005

Burkina Faso : Famine annoncée au Sahel...

en savoir plus sur la Ferme Pilote de Guiè au Burkina Faso

Epis de sorgho mûrs, Guiè, Burkina FasoVous avez été nombreux à réagir à notre message concernant la pluviométrie 2004 relevée à la Ferme Pilote de Guiè. Il faisait aussi état de la situation de famine dans notre région, suite aux désastreuses récoltes de 2004.
Grâce à vos soutiens dont nous vous remercions, nous avons pu déclencher une opération d'aide alimentaire.

Nous vous en dressons ici un premier compte-rendu.

Lire la suite...

15 janvier 2005

Burkina Faso : Pluviométrie catastrophique en 2004 à Guiè

en savoir plus sur la Ferme Pilote de Guiè au Burkina Faso

Pluvométrie très insuffisante en 2004 au Sahel, cultures grillées à Guiè, Burkina Faso La pluviométrie enregistrée en 2004 a été une fois de plus catastrophique pour le Sahel, elle engendre une famine dont les médias commencent à parler.

Nous avons reçu 496 mm d'eau en 2004, répartis sur une période de 22 semaines. Cela donne une moyenne de 22,5 mm par semaine sur l'ensemble de cette période pluvieuse (du 15 mai au 6 octobre). Mais seules 16 semaines ont été réellement pluvieuses et 6 n'ont connu aucune pluie.

Lire la suite...