SOS Enfants, le Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

5 mars 2018

Cantines scolaires en situation d’urgence au Burkina

en savoir plus sur le parrainage d'enfant au Burkina Faso

Nos cantines scolaires en situation d’urgence
Distribution d'eau à l'école de Guiè au Bukina Faso Au Burkina Faso, les écoles qui veulent mettre en place une cantine scolaire doivent s’en remettre à la participation des familles. Dans les zones sahéliennes, comme celle où se trouve l’AZN, c’est souvent au cours du 2ème trimestre que l’organisation de ces cantines se révèle nécessaire.
Le 1er trimestre de l’année scolaire correspond à la période des récoltes, les familles mangent à leur faim.

L’année 2017 a été une année qui a connu une pluviométrie très irrégulière. Certaines familles commencent à voir leurs greniers de céréales se vider.
Nous allons entrer dans une période critique.

Le problème épineux des repas de midi à l’école va se faire sentir.

Lire la suite...

17 mars 2017

Passage du violent cyclone Enawo sur Madagascar

en savoir plus sur l'orphelinat de l'Ile Ste Marie à Madagascar

Le 7 mars, le cyclone Enawo frappait Madagascar de plein fouet. Le bilan officiel est lourd et fait état de 81 morts, 253 blessés et plus de 430 000 sinistrés. Chacune des communautés des Filles de Marie vous raconte comment elles ont vécu le passage de ce cyclone. Hormis à Antalaha, les dégâts ne sont pas importants mais la flambée des prix consécutive à la perte des cultures, en particulier du riz, pénalise lourdement le budget déjà précaire de nos orphelinats.

Orphelinat d’Antalaha

Dégâts causés à Antalaha par le passage du cyclone Enawo sur MadagascarEnawo, le cyclone tropical intense à battu Antalaha notre ville. La vie de nos enfants et la nôtre n’ont pas été endommagées grâce à Dieu. Mais le cyclone a fait beaucoup de sinistrés et beaucoup de dégâts ici.
Le mur de l’Orphelinat s’est effondré sur 90m, la cour est défoncée ainsi que quelques portes de l’Orphelinat qui sont très endommagées.
De nombreuses tôles du toit de la cuisine se sont envolées et elles ont disparu. Les voleurs en ont profité et notre grange est détruite, nous avons besoin d’aide dans l’immédiat.

Chers amis, nous sommes terrassés, mais vivants. Nous sommes isolés mais pas seuls parce que vous êtes avec nous. L’espoir nous fait vivre debout.
Chers bienfaiteurs, en vous faisant confiance, nous osons vous demander de l’aide car nous sommes impuissants.

Nous restons à votre écoute. Merci !

Sœur Marie-Léonide

Lire la suite...

10 novembre 2010

Haïti : Scolarisation des enfants à Cité Soleil depuis le séisme

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Classe provisoires de l'école St Alphonse, bidonville de Cité Soleil en Haïti Huit mois après le séisme dévastateur du 12 janvier 2010 dernier, les difficultés de la population des milieux fortement affectés restent entières. Beaucoup de familles dont les maisons ont été détruites se trouvent encore dans des camps de fortune sans grande assistance, exposées à tous les dangers. Parmi les victimes, les jeunes filles sont les plus vulnérables.
Certaines ONG sur place ont des programmes de reconstruction pour des gens qui avaient une maison dont le terrain leur était acquis de droit. En général, on reconstruit une ou deux chambres en bois avec une toiture en tôles pour une famille. Lire la suite...

26 mars 2010

Haïti : 2 mois après le séisme, un bilan amer

en savoir plus sur le parrainage d'enfants en Haïti

Maison de Cité Soleil en Haïti détruite par le séisme Le séisme meurtrier et dévastateur du 12 janvier dernier a tué bien des espoirs. Etant déjà très loin d’être satisfaisante, la vie des habitants de Port-au-Prince et même de ceux de la province, est devenue à la fois triste et douloureuse, puisque près de 300.000 personnes sont mortes. Des milliers de gens sont ajoutées au nombre des handicapés. Toutes les catégories sociales ont subi de grosses pertes matérielles dont le prolétariat auquel font également partie les enseignants.

Condition déshumanisante et révoltante, car des milliers de personnes se voient obligées de se regrouper dans des camps, à la merci des ONG. Certaines gens pouvaient rester dans leur propriété, même si leur maison avait été détruite. Les habitants qui vivent dans les plaines à Port-au-Prince disposent généralement de plus d’espace et peuvent ainsi éviter les camps. A Croix des Bouquets, par exemple, il n’y avait aucun camp d’hébergement durant la première semaine après le 12 janvier. Un voisin qui n’avait que l’espace de sa maison habitait avec son voisin le plus proche, dans la fraternité. Comme conséquence, les victimes de Croix des Bouquets étaient oubliées. Par stratégie de survie, les camps d’hébergements se sont multipliés, mais parfois sans être réellement habités.

Lire la suite...

7 septembre 2008

SOS Urgence Cyclones en Haïti

Participer à l'aide d'urgence pour Haïti

Dégâts causés par le cyclone Hanna, école St Alphonse ,bidonville de Cité Soleil en HaïtiLe pays sombre vraiment dans une misère incroyable, avec le coût de la vie impossible et les méfaits de ces trop nombreux cyclones…

Nombreuses maisons détruites, nombreux dégâts matériels, perte de bétail, champs dévastés...

Des sinistrés de Gonaïves restent sans manger depuis 5 jours...
Des milliers de familles sont sinistrées...
De gros dégâts dans l'école St Alphonse, le toit de la cantine s’est effondré...
De nombreux parents et enseignants de St Alphonse et de La Plaine ont tout perdu...

Officiellement reportée au 8 octobre, la rentrée scolaire reste vraiment incertaine pour nous...

Nous lançons un appel au secours, aidez-nous !

Denis PUTHIOT
Coordinateur SOS Enfants
Port-au-Prince, 7 septembre 2008

5 septembre 2008

Cyclones sur Haïti : gros dégâts pour l'école St Alphonse...

Participer à l'aide d'urgence pour Haïti

Dégâts causés par le cyclone Hanna, école St Alphonse, bidonville de Cité Soleil en HaïtiL'école a subi de gros dégâts et nécessite de nombreuses réparations, comme vous pouvez le voir. Le toit de la cantine s'est effondré dans l'école. Les salles de classe ne sont plus sécurisées. Les tôles sont très abîmées et de gros trous sont apparents dans les murs.

A Thomazeau comme partout, beaucoup de pluie, l'eau recouvre les terrains heureusement très étendus.
Les bassins n'ont pas trop souffert mais le sol est déjà saturé.
Ike commence à faire son apparition, gros nuages, et petite pluie... Espérons qu'il ne fera pas trop de dégâts...

La situation est vraiment insupportable, aidez-nous !

Denis PUTHIOT
Coordinateur SOS Enfants
Port-au-Prince, 5 septembre 2008

2 septembre 2008

Après le cyclone Gustav, Hanna dévaste Haïti

Participer à l'aide d'urgence pour Haïti

Le cyclone Hanna en HaïtiHanna a vraiment créé d'énormes dégâts partout dans le pays, mais surtout encore une fois à Gonaïves. les gens au téléphone disent que c'était trois fois pire que pour Jeanne (3 jours de pluie au lieu de 3 heures).
Il y a eu 2 à 3 mètres d'eau, les premiers étages ont disparu de la vue. Personne ne peut se déplacer jusqu'à présent (et donc manger). Il n'y a pratiquement plus de nourriture disponible, les routes sont toujours inaccessibles... Jacmel et les Cayes étaient aussi sous les eaux, jusqu'à 2 mètres et plus parfois. Les dégâts sont immenses, et ce dans presque tous les départements. Les victimes seront encore une fois nombreuses.
A Port-au-Prince, beaucoup de pluies et donc des inondations, beaucoup de sinistrés. La rentrée va sûrement être encore retardée dans de nombreuses localités.
La Plaine a été encore inondée, environ 1m d'eau cette fois. La plaine de Thomazeau est aussi sous les eaux, les terrains sont vraiment imbibés d'eau et cela aura des conséquences sur le projet Tilapia. Impossible de creuser les bassins...
La Cité Soleil aussi inondée, des sinistrés, mais pas en comparaison avec certaines régions du pays. La pluie continue de tomber après une petite accalmie.

La situation est difficilement supportable, aidez-nous !

Denis PUTHIOT
Coordinateur SOS Enfants
Port-au-Prince, 2 septembre 2008

31 août 2008

Haiti ravagée par le cyclone Gustav

Participer à l'aide d'urgence pour Haïti

Le cyclone Hanna en HaïtiLe cyclone Gustav a fait pas mal de dégâts en Haïti. Beaucoup d'inondations, de victimes et de dégâts matériels.
A la Cité Soleil, de nombreux sans abris, maisons inondées, l'école n'est pas trop touchée.
A la Plaine, de nombreuses familles d'élèves se sont réfugiées dans la cour de l'école, pourtant elle aussi inondée.
A Thomazeau, pas trop de dégâts, petite inondation des terrains alentours, la voiture ne pouvant arriver au site. La nappe phréatique est cependant presque à ras du sol.
A Jacmel, beaucoup de dégâts. Tous les bananiers sont tombés ainsi que quelques avocatiers. Personnellement, ma maison est endommagée, un gros arbre est tombé sur la toiture et l'a complètement défoncée, elle est à refaire le plus rapidement possible... Les gens qui y habitaient (Elysee et sa famille) ont du se réfugier chez un voisin.

La rentrée scolaire est encore aléatoire vu les difficultés économiques de la population empirées par ce nouveau cyclone...
Elle est reportée officiellement au 8 septembre mais tout le monde attend aussi l'arrivée probable du nouveau gouvernement... pour savoir l'aide qui sera apportée pour cette rentrée scolaire difficile.

La situation est insoutenable, aidez-nous !

Denis PUTHIOT
Coordinateur SOS Enfants
Port-au-Prince, 31 août 2008